Innocence perdue

Amour et poésie

Among HelenaPF's albums



Les séparés de Marceline Desbordes -Valmore

Les séparés N'écris pas. Je suis triste et je voudrais m'éteindre. Les beaux étés sans toi,c'est la nuit sans flambeau. J'ai refermé mes bras qui ne peuvent t'atteindre, Et frapper à mon coeur,c'est frapper au tombeau N'écris pas! N'écris pas. N'apprenons qu'à mourir à nous-mêmes. Ne demande qu'à Dieu...qu'à toi si je t'aimais! Au fond de ton absence écouter que tu m'aimes, C'est entendre le ciel sans y monter jamais. N'écris pas! N'écris pas. Je te crains,j'ai peur de ma mémoire; Elle a gardé ta voix qui…

Innocence perdue

Innocence perdue Un ange s'est posé, il y a quelques heures Sur le petit balcon, là, devant ma fenêtre. Pivotant sur un pied, léger comme une fleur Céleste funambule il pensait bien peut-être Entrer dedans ma chambre afin de me parler. En croisant son regard nostalgique et timide J'ai cru y déceler une lueur humide Tel un pleur contenu, des larmes ravalées. Pourtant il souriait et les doigts de sa main Effleuraient le carreau comme on joue d'une lyre... Me levant prestement pour aller lui ouvrir Je vis qu…

"Femme" d'Anny Ayraud

http://www.deezer.com/listen-583121 http://www.youtube.com/watch?v=OOO4ROO_sPM&feature=relmfu Femme Ma si jolie femme Au seuil surgie... Fabuleuse racine qui enfante A la frontière de la nuit De rose et de citron mêlée Mon âme tige ployée Devant toi illuminée d'été A célébré la secrète semence. © Anny Ayraud (Aux sources d'Eros)

Tout à fleur de peau

En mouvements clairs-obscurs elle diffuse des notes rieuses sur les corps aiguisés par l'amour prolonge la splendeur des désirs spontanés de son coeur harmonique elle module des échos sur la vague joyeuse des souvenirs empressés H.Bertrand

Cette blessure drapée de soie

www.youtube.com/watch?v=C2QwjXQMIZE Cette blessure Où meurt la mer comme un chagrin de chair Où va la vie germer dans le désert Qui fait de sang la blancheur des berceaux Qui se referme au marbre du tombeau Cette blessure d'où je viens Cette blessure Où va ma lèvre à l'aube de l'amour Où bat ta fièvre un peu comme un tambour D'où part ta vigne en y pressant des doigts D'où vient le cri le même chaque fois Cette blessure d'où tu viens Cette blessure Qui se referme à l'orée de l'ennui Comme une cicatrice d…

Il est temps aujourd'hui...

Missiavu Il est temps aujourd'hui de rassembler mes neiges Il est temps aujourd'hui de saluer le Temps D'abandonner enfin charmes et sortilèges et de quitter la scène et de sortir du Temps Il est temps désormais de traverser le fleuve de m'en aller furtif sans bousculer le Temps De remonter aux sources Où le désir s'abreuve Et de me fondre en lui Il est temps Il est Temps. Jacques Lovichi

La rose et l'enfant

L’enfant s’est approché de la rose, un matin, Elle était sublime et parfumée. Il l’a prise dans ses mains, A respiré ses parfums épicés Jusqu’à n’en plus sentir la fin. Charmé, il a posé sa joue, sur les pétales veloutés. Alors, la rose lui a murmuré "Aux prochaines rosées Mon âme m’aura quittée, De mes beautés il ne restera Qu’une pluie de pétales étalés. Prends soin de ta destinée Et, si tu m’aimes tant, garde très longtemps Ma robe effeuillée" Evelyne Pernel

S'il me reste un ami qui vraiment me comprenne

Pour la voir plus grande : aller à www.ipernity.com/doc/helenapf/12526276 et utiliser la loupe Toi l'ami dont jamais je ne saurai le nom Toi mon frère inconnu, toi ma soeur anonyme Toi qui vis dans le noir, toi l'obscur compagnon Toi pour qui tant de fois j'ai retourné ma rime Toi qui es là ce soir, qui entends ma chanson Toi-même qui jamais ne l'entendras peut-être Qu'importe, mais toi, dont je ne sais rien sinon Que nous vivrons tous deux sans jamais nous connaître La vie a ses f…

J'ai passé dans tes bras l'autre moitié de vivre

http://www.youtube.com/watch?v=LadJeS310kc&feature=related Cantique des cantiques J'ai passé dans tes bras l'autre moitié de vivre Quand dans le jour premier entre les dents d'Adam Dieu mit les mots de chaque chose Sur sa langue ton nom demeura m'attendant Comme l'hiver attend la naissance des roses O ma lèvre hirondelle Je suis comme celui qui vint sur la colline Et prit une perdrix dans ses mains par hasard Il est là ne sachant que faire de sa chance Ah que la plume est douce et cette peur qui bat.…