Nous quittons le Beinn Eighe pour l'ile de Skye. Cette partie de l'Ecosse offre parmi les plus beaux paysages. A chaque virage nous découvrons une nouvelle carte postale.
Après le pont de Skye nous parcourons une route étroite, tortueuse et ondulée qui mène au Ferry de Kylerhea. Elle nous mène près du chemin qui accède à l'observatoire des loutres. Depuis le sentier le goulet de mer qui sépare l'ile de Skye de l'Ecosse est bien visible et il semble que les loutres sont de sortie. Petite déception, ce que nous prenions, de loin, pour des loutres sont des phoques gris. Mais, à notre grand bonheur, leurs comportements et leurs cris en forme de parades amoureuses nous ont réjoui pour la matinée.
De retour dans le "camion" nous reprenons la route vers Portree. Ce n'est pas la route la plus jolie de notre parcours mais elle nous amène rapidement à Portree, la capitale de l'ile. Il s'agit d'une petite ville colorée et aux nombreux commerces. Un grand parking à l'entrée de la ville nous permet de garer aisément le camping-car. Nous en profitons pour faire un peu de lèche vitrine et entrer dans un petit restaurant situé sur le port. Nous y rencontrerons une allemande, professeur de français, amoureuse de l'Ecosse. Le service n'est pas très rapide mais, aujourd'hui, il n'y aura pas de vaisselle.
La restauration était bonne, nous en profitons pour faire une halte digestive près d'un vieux monsieur de 55 mètres de haut, le "Old Man of Storr". Il s'agit d'un monolithe de basalte formé à la suite de l'érosion de la montagne qui le soutien. Le chemin qui y mène n'est pas trop pentu et les moutons y sont présents. La brume bien présente ne nous autorisera pas à monter trop haut.
Notre prochaine halte ne fera pas dans la couture mais presque puisque la falaise côtière proche du Loch Mealt porte le joli nom de "Kilt Rock". Les roches sédimentaires entrelacées en lignes verticales dessinent ici des plis comparables à la tenue traditionnelle écossaise, ce qui lui a valu ce nom.