Krisonteme's photos

Belles de nuit .

Pleine lune , entre deux fils .

Je m'engouffre en fumée Dans la fissure

18 Sep 2021 7 5 17
youtu.be/d5nFek8Sylo Soleil écorché, Vestiges éventrés, Corps décapités, Squelettes éclatés, Fragments de silence Dans la transparence Ouatée des écrans De contrôle assistance, Bruits De Bulles, Bruits De Bulles, Bruits De Bulles. Le rouge de ses lèvres Et le bleu de ses yeux Sur le blanc crayeux De son visage laiteux, Charme ténébreux Des ruines sur les lieux Du crash où se cache La bête à sept têtes, Bruits De Bulles, Bruits De Bulles, Bruits De Bulles. Le temps se coagule, Lueurs des rayons Rouges filtrés des néons, Lasers et lézards, Démons de mon hasard, Bruits De Bulles, Bruits De Bulles, Bruits De Bulles. L'instant se coagule, Aurore et rosée, Légère et vaporeuse, Parfums orangés De ces nuits orageuses, Je m'engouffre en fumée Dans la fissure, Cliché désintégré, Faille obscure, Bruits De Bulles, Bruits De Bulles, Bruits De Bulles,
16 Sep 2021 9 5 24
youtu.be/M2QDe8CuZh8 Sous les ventilateurs Je m’allonge à longueur De journées allonguies Que les jardins parfument Et sous la véranda Tous les jours à 5h Ainsi je languis Dans un élan de souhait Saoulée par la chaleur Qui s’étend comme une flamme Je m’enfonce telle une lame Dans la mer découpée Et puis je sors des vagues À l’âme et sans secousse Je m’étends alors Sur du sable allégé Refrain Mon rêve à moi Y’a des jours où je le touche du doigt Mon rêve à moi Il m’échappe à chaque fois Mon rêve à moi Tellement habile du bout des doigts Mon rêve à moi Il m’échappe à chaque fois Fermer mon compte à la City Briser le feu de cette hyper activity Ici ma vie est à moi Pas de leur fidelity Et je donnerai à mon île le nom de liberty Ici ma vie est à moi Sous les ventilateurs Je m’allonge à longueur De journées allonguies Que les jardins parfument Et sous la véranda Tous les jours à 5h Ainsi je languis Dans un élan de souhait Pas âme qui vive Même pas le vendredi Et je compte les étoiles Je les vois toutes ici

Et mes souvenirs deviennent .....ce que les vieux…

13 Aug 2014 12 11 114
Ils parlent de la mort comme tu parles d´un fruit Ils regardent la mer comme tu regardes un puits Les femmes sont lascives au soleil redouté Et s´il n´y a pas d´hiver, cela n´est pas l´été La pluie est traversière, elle bat de grain en grain Quelques vieux chevaux blancs qui fredonnent Gauguin Et par manque de brise, le temps s´immobilise Aux Marquises Du soir, montent des feux et des points de silence Qui vont s´élargissant, et la lune s´avance Et la mer se déchire, infiniment brisée Par des rochers qui prirent des prénoms affolés Et puis, plus loin, des chiens, des chants de repentance Et quelques pas de deux et quelques pas de danse Et la nuit est soumise et l´alizé se brise Aux Marquises Le rire est dans le cœur, le mot dans le regard Le cœur est voyageur, l´avenir est au hasard Et passent des cocotiers qui écrivent des chants d´amour Que les sœurs d´alentour ignorent d´ignorer Les pirogues s´en vont, les pirogues s´en viennent Et mes souvenirs deviennent ce que les vieux en font Veux-tu que je te dise : gémir n´est pas de mise Aux Marquises

Le Rhône , tranquille

De ces tableaux dont la raison soupire Ôtons nos y…

12 Sep 2021 5 4 26
youtu.be/ZZ4eJXiEvqg Puisque c'est toi qui veux nouer encore Notre lien, Puisque c'est toi dont le regret m'implore, Écoute bien: Les longs serments, rêves trempés de charmes, Écrits et lus, Comme Dieu veut qu'ils soient payés de larmes, N'en écris plus! N'en écris plus! N'en écris plus! Puisque la plaine après l'ombre ou l'orage Rit au soleil, Séchons nos yeux et reprenons courage, Le front vermeil. Ta voix, c'est vrai, Se lève encore chérie Sur mon chemin; Mais ne dis plus: "À toujours!" je t'en prie; Dis: "A demain!" Dis: "A demain!" À demain... Nos jours lointains glissés purs et suaves, Nos jours en fleurs; Nos jours blessés dans l'anneau des esclaves, Pesants de pleurs; De ces tableaux dont la raison soupire Ôtons nos yeux, Comme l'enfant qui s'oublie et respire, La vue aux cieux! La vue aux cieux! Aux cieux... Aux cieux... Si c'est ainsi qu'une seconde vie Peut se rouvrir, Pour s'écouler sous une autre asservie, Sans trop souffrir, Par ce billet, parole de mon âme, Qui va vers toi, Ce soir, où veille et te rêve une femme, Viens! Et prends-moi! Viens! Et prends-moi! Viens! ... Et prends-moi! Allez viens... Allez viens... Poème de Marceline Desbordes-Valmore Source : Musixmatch Paroliers : Jean-claude Petit / Pascal Obispo / Marceline Desbordes-valmore

Au safari de Peaugre en Ardèche

11 Sep 2021 3 4 24
Il est fortement interdit de descendre de voiture et vitres fermées obligatoire

Attrape pas froid aux yeux ..

10 Sep 2021 2 7 20
youtu.be/855-Czv9GEQ Depuis que t'es toute petite Que ton bagou me charme Tu aimes faire le pitre Et nous faire rire aux larmes Depuis que t'es tout poupon Que tu dis tout ce que tu penses Tu cries tes opinions Sans craindre les conséquences Je sais que ce serai mal De te dire de te taire Parce qu'y a sifflé des balles Sur notre coin de terre Plus il tombe de têtes Plus il faut relever la tienne Oublie que je m'inquiète Mais n'oublis pas que je t'aime Depuis que t'es toute gamine Que je te fais promettre De ne pas courber l'échine De ne pas te soumettre Mais là y'a mon instinct Qui crie d'aller te cacher Aussi creux aussi bien Que tu peux mon bébé J'ai une espèce de boule Coincée dans l'estomac Un gros côté mère poule Que je combats crois moi J'ai juste envie de te dire De rester bien au chaud Te dire de te couvrir Des pieds jusqu'au cerveau Attrape pas froid Aux yeux Garde ton audace Attrape ta foi En Dieu S'il te menace Attrape pas froid Aux yeux Ma belle enfant terrible Prends ton courage A deux main libres Je veux pas que tu m'aigrisses du coeur En suivant des régimes de peur J'ai pas le droit mon amour De te couver comme une lâche D'écraser ton humour D'ébranler ton courage Je veux pas que tu tournes rond Du coin de tes sarcasmes Parce que les religions Ont pas le sens de la farce Tu vas te geler les doigts Si tu les laisses dormir Loin des crayons de bois Loin des crayons de cire Tu vas ter geler les lèvres Si tu les enfoulardes N'aies pas peur de la crève Ne sois pas sur tes gardes Va jouer là où tu veux Ma belle enfant fragile Même si dehors il pleut Un malheureux grésille Plus le sol est glissant Plus faut que tu patines Plus le monde est terrifiant Plus faut que tu le dessines Attrape pas froid Aux yeux Garde ton audace Attrape ta foi En Dieu S'il te menace Attrape pas froid Aux yeux Ma belle enfant terrible Prends ton courage A deux main libres Je veux pas que tu m'aigrisses du coeur En suivant des régimes de peur C'est vrai que j'ai juste envie De te mettre des mitaines De te foutre l'esprit Dans un bonnet de laine Je veux pas qu'on t'intimides Parce que t'as des idées Mais ce serait stupide De te les refouler C'est pas vrai que c'est interdit De jouer avec le feutre Il reste un paradis Il reste un terrain neutre Ne joue pas à cache cache Au creux de mes jupons Laisse couler ta gouache Je t'en donne la permission Attrape pas froid Aux yeux Garde ton audace Attrape ta foi En Dieu S'il te menace Attrape pas froid Aux yeux Ma belle enfant terrible Prends ton courage A deux main libres Je veux pas que tu m'aigrisses du coeur En suivant des régimes de peur Source : LyricFind Paroliers : Lynda Lemay / Pierre Beaulieu

Ok c’est pas raisonnable…

09 Sep 2021 4 14 26
Mais c’est bon pour le moral !

Hôtel de Cabre à Marseille

08 Sep 2021 2 3 19
madeinmarseille.net/2080-archive-histoire-marseille-hotel-cabre Si vous voulez l’acheter il est en vente sur le bon coin .

Pervenche de Madagascar.

Carcassonne

07 Jan 2012 3 1 337
carcassonne.monuments-nationaux.fr youtu.be/x0QXiW7Ox8A Je me fais vieux, j'ai soixante ans, J'ai travaillé toute ma vie Sans avoir, durant tout ce temps, Pu satisfaire mon envie. Je vois bien qu'il n'est ici-bas De bonheur complet pour personne. Mon vœu ne s'accomplira pas : Je n'ai jamais vu Carcassonne !" "On voit la ville de la-haut, Derrière les montagnes bleues; Mais, pour y parvenir, il faut, Il faut faire cinq grandes lieues, En faire autant pour revenir ! Ah ! si la vendange était bonne ! Le raisin ne veut pas jaunir Je ne verrai pas Carcassonne !" "On dit qu'on y voit tous les jours, Ni plus ni moins que les dimanches, Des gens s'en aller sur le cours, En habits neufs, en robes blanches. On dit qu'on y voit des châteaux Grands comme ceux de Babylone, Un évêque et deux généraux ! Je ne connais pas Carcassonne !" "Le vicaire a cent fois raison : C'est des imprudents que nous sommes. Il disait dans son oraison Que l'ambition perd les hommes. Si je pouvais trouver pourtant Deux jours sur la fin de l'automne... Mon Dieu ! que je mourrais content Après avoir vu Carcassonne !" "Mon Dieu ! mon Dieu ! pardonnez-moi Si ma prière vous offense ; On voit toujours plus haut que soi, En vieillesse comme en enfance. Ma femme, avec mon fils Aignan, A voyagé jusqu'à Narbonne ; Mon filleul a vu Perpignan, Et je n'ai pas vu Carcassonne !" Ainsi chantait, près de Limoux, Un paysan courbé par l'âge. Je lui dis : "Ami, levez-vous ; Nous allons faire le voyage." Nous partîmes le lendemain ; Mais (que le bon Dieu lui pardonne !) Il mourut à moitié chemin : Il n'a jamais vu Carcassonne !

Dame Carcas

08 Sep 2021 2 1 13
La légende de Dame Carcas tente d'expliquer l'origine du nom de la Cité de Carcassonne. L'histoire dit que l'armée de Charlemagne était aux portes de la Cité aux prises des Sarrasins. Une princesse était à la tête des chevaliers de la Cité après la mort de son mari. Il s'agit de la Princesse Carcas. Le siège dura 5 ans. Mais au début de la sixième année, la nourriture et l'eau se faisaient de plus en plus rares. Dame Carcas voulut faire l'inventaire de toutes les réserves qu'il restait. Les villageois lui amenèrent un porc et un sac de blé. Elle eut alors l'idée de nourrir le porc avec le sac de blé puis de le précipiter depuis la plus haute tour de la Cité au pied des remparts extérieurs. Charlemagne et ses hommes, croyant que la Cité débordait encore de vivres au point de gaspiller un porc nourri au blé, leva le siège. Voyant l'armée de Charlemagne quitter la plaine devant la Cité, Dame Carcas remplie de joie par la victoire de son stratagème décida de faire sonner toutes les cloches de la ville. Un des hommes de Charlemagne s'écria alors "Carcas sonne !", d'où le nom de la Cité.

Rond point ....En route vers le Larzac

13 Jun 2011 15 22 844
www.visite-roquefort-papillon.com youtu.be/RUWwIs9rBKo Nanala naganalalo lanalalaleno x4 On a tondu les moutons et filé la laine Et réparé la moto avec la clé allen On a rencontré des filles pas du tout vilaines Et avec elles il y avait la Marie ranouen On a respiré du tri du trichloréthylene Et le lendemain on avait mauvaise haleine Nanala naganalalo lanalalaleno x4 Y'a trois francs de réduction sur les chocos BN Alors pour en profiter on les prend par douzaine On s'est envoyé une bonne bouteille de chouchen, A la fin elle était vide, elle était plus pleine Après on a fait du stop avec les bigoudènes Et on est allé en boîte mais y avait qu'des lesbiennes Nanala naganalalo lanalalaleno x4 On a jeté tous les Parisiens dedans la Seine On a noyé en même temps toutes les parisiennes On a trouvé du pétrole aux îles Kerguelen Et après on est partis pécho la sirène Ah y'en a un q'j'oublie toujours oh c'est Saddam Hussein Celui la nous pompe de l'air comme Jean-Marie le Pen On s'est roulé un cinq feuilles avec du pollen Et après on est tous tombé dans le lagen Nanala naganalalo lanalalaleno x4 Si notre chanson vous a plus oh donnez vous la peine De nous payer un bon coup oh pour reprendre haleine Je n'me souviens plus d'la suite alors c'est pas la peine De toute façon ce qu'il fallait c'était une rime en "N" Nanala naganalalo lanalalaleno (4 fois)

Le rond point du Roquefort


10156 items in total