Rémi Karnauch's documents

Extraits d'un cd à venir (Karnauch-Phil Baron, int. Patrick Dreux)

51) Qu’on en finisse avec ce jeu. Les marées à la mer, le ventre à la mer, les cris à la mer. C’est la discussion des liquides. Le grain sonne le décompte. Le sablier encore. Le gain est modique. L’air passe au travers. Les gens sourient autour de le…


- 38 visits




Les jeudis littéraires - Aligre FM 93.1

Les Jeudis littéraires du 1er décembre 2016, de Philippe Vannini (et Andréas Becker), Aligre FM. Interview à propos d'Honoré Laragne.


- 51 visits


Fais gaffe à pas crever (Rémi Karnauch)

FAIS GAFFE A PAS CREVER Fais gaffe à ne pas crever mon pote Car moi je te le dis Nous vivons ici Notre paradis sur la terre Et le pire est à venir Crois-moi L'enfer est à venir Crois-moi Ici c'est le meilleur Qu'on vit Alors accroche-toi Mon pote C…


- 114 visits


Les rêves persistent (Chloé Alifax/J.-N. Nupin, int. Rémi Karnauch)

Le "Social Club" marche toute la nuit, le "Vanilla Unicorn", les déserts, les voitures, les gens et les buildings. Le ciel change de couleur, le soleil se transforme en lune, les océans, les mers, les roches et les montagnes. Tout marche toute la nui…


2 comments - 214 visits


Le Contrôleur (extrait des Décérébrés lu par Aurélia Pempénic)

Je n’ai pas tout maîtrisé dans cette histoire du contrôleur, mais maintenant il faut que j’y retourne pour de bon, dire ce que je sais. Pour commencer, j’ai tiqué quand il a demandé mon billet. Il était vêtu d’un long manteau militaire, coiffé d’une…


2 comments - 288 visits


Les Particules - Karnauch-Phil Baron

Un point vorace s’agite sans fin Sa tête chercheuse ne s’arrête pas Il disparaît sans qu’on n’en sache Rien de très net un point d’histoire Obscur comme serait notre naissance Mais juste avant qu’est-ce qu’y avait Un point vital qui gémissait…


- 247 visits


Je vous parle de qui (Karnauch-Phil Baron)

Je connaissais un mec Qui s'appelait Valashnikov Ou Barsboulba Je ne me rappelle plus bien Ce mec… Il sautait les moutons Parce que la nuit Avait un trou de serrure trop petit Pour y introduire Son rêve gonflé de ficelles bleues Son huit obstinément…


1 comment - 348 visits


L'amour à la louche (Rémi Karnauch/Phil Baron), choeurs, Aurélia Pempénic

L'AMOUR A LA LOUCHE Les mots fondent doucement dans ta tête Mais ils vont oh jamais à tes lèvres C'est comme ça entre nous t'as jamais Su m'parler de la pluie du beau temps Qui r'viendrait sur un fil d'hirondelle A tire d'aile sur mes yeux effleur…


- 365 visits




Enfermé dehors (Rémi Karnauch/Jérôme Cotte)

ENFERMÉ DEHORS Comme il était tard J'me suis retrouvé Enfermé dehors Pesait lourd ce plomb Pris dans un rayon Retour de la lune J’étais fatigué Je voulais dormir Il était trop tard Et j’étais alors... Étranger à mon corps... Je traînais cabas Co…


- 650 visits




Petit poucet rêveur (Karnauch)

Petit Poucet rêveur J’y revenais souvent, traversé comme l’insecte, saisi par l’oiseau meurtrier, agitant ma langue au fond du palais, dévorant l’intérieur de mes joues — des peaux à recracher loin du chagrin, cela ne dura pas. La nuit, quittant ces…


1 comment - 385 visits


Suppôt de Satan/Dans l'cul ! (Karnauch/Phil Baron)

SUPPÔT DE SATAN (Dans l’cul) Une supposition Que l'hypothèse divine Ait quelque fondement Par lequel entrerait Le suppot de Satan Irriguant dans ses muqueuses La démangeaison humaine Dessinant dans l'espace L'image d'un corps Dissolu (dissous…


1 comment - 505 visits








Interview Rémi Karnauch, Evelyne Kohl 2010 ©Aligre FM 93.1

Radio Aligre, émission Voix contre oreille, animée par Florence Matton et Jean-Marc Stricker (invités: Karnauch et Aurélia)


- 264 visits


La Capitale obscure (Karnauch/Nupin, int. Emmanuelle Grangé)

LA CAPITALE OBSCURE La capitale obscure du soleil Étend ses ramification cruelles Rien ne bouge si ce n'est le sourire Entrebâillant la matière froide Le venin aigre que je distille Au fond d'mes veines colore mes lèvres Je masque la mort quand je m…


- 392 visits



169 docs in total