Un comm en italien de Pipilina d'il y a quelques temps déjà m'a amenée à m'interroger.

Oui, la café peut être nocif. La preuve, après quelques nuits d'insomnie (deux à trois heures de sommeil, ça ne me suffit pas) alors que j'ingérais allègrement jusqu'à huit cafés par jour -des espresso, cela va sans dire- sans compter celui du petit déj, qui est plutôt délayé dans une giga-tasse, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de me limiter à un café le matin, un à midi. Le strict minimum quoi.

Moins que ça, ce n'est plus de la limite, c'est franchement de la privation, et il faudrait trouver un traitement de subsitution, or, le thé m'écoeure, le chocolat, ça irait, mais sans lait, et c'est un peu plus difficile à préparer au boulot, l'alcool peut-être, mais ça va faire désordre, surtout au bout de 8 verres, ça va plus le faire... Surtout que les huit tasses, c'est parce que je limitais, pas plus d'une par heure... un vrai crève-coeur.

Et encore, cette fois là, je n'en étais pas arrivée aux maux de crâne, parcequ'une fois, je vais voir mon toubib pour autre chose et lui demande ce que je pourrais prendre à part l'aspirine (dont on m'a dit mille fois qu'elle était à éviter), l'ibuprofène (pas toujours efficace) et le paracétamol (aucune efficacité sur les maux de crâne) un truc doux mais efficace. Donc mon toubib me dit, que, peut-être... un peu de café, pourrait être pas mal. Vous imagine ma réponse : ah mais j'en prends docteur ! là pas de problème !

A l'époque c'était ma fameuse big tasse le matin, un mug en arrivant au boulot, un à 10h00, parfois un autre à 11h00, au moins un après le déjeuner... il faut dire que la cafetière était beaucoup trop près de mon bureau...

Bref, quand j'ai annoncé mes 6 tasses par jour, mon médecin, frôlant l'apoplexie et la crise cardiaque (finalment, le café, c'est peut-être comme le tabac, il y a peut-être des caféinomanes passifs) , m'avait conseillé de lever le pied, et d'arriver au rythme que j'essaie de tenir depuis quelques jours.

Et pourtant... Pourquoi "Fa male troppo caffe" quand c'est du vrai de vrai, et pourquoi on peut boire de la cochonnerie en poudre en vente libre de l'autre côté de la Manche (et sous le même nom, des fois je me dis qu'il devrait y avoir une AOC) et s'en faire 3 litres par jour si on veut ? Totalement injuste, non ?

Fa male troppo caffe, mais fa male troppo big mac, fa male troppo viande, fa male troppo légumes, fa male troppo tutti finalement. Même l'eau d'ailleurs, si vous en buvez 15 litres par jours, vous vous détériorez quelque chose. Ne me demandez plus quoi.Je l'ai comme on dit "entendu à la télé".

Et voilà, quand vous buvez un litre ou 2 de café anglophone (bon, d'accord le café ne parlant pas, il n'est pas anglophone, et d'ailleurs, s'il parlait, il hurlerait qu'il ne veut pas être anglophone), donc, un litre ou 2 de café des anciennes possessions britanniques, c'est exactement comme si vous buviez un litre ou 2 d'eau chaude. C'est facile, comment reconnaître le thé du café dans un hôtel de ces pays qui non contents d'avoir subi les Britanniques pendant quelques siècles, en ont gardé une partie des goûts culinaires, le café est plus clair... Bon bref, dans ces pays-là l'abus de café, c'est l'abus d'eau, donc il en faut des tonnes... Donc quand vous buvez trois litres de café anglophone, vous buvez trois litres de cochonnerie, et c'est pire que tout.

Alors imaginons un monde où le tabac soit si léger que l'abus de tabac ne nuise plus à la santé (pour ceux qui ont déjà fumé des Royale, ça doit être un truc comme çà, en encore plus léger et en pas toxique, un monde où l'abus d'alcool (vodka à 0,001 gramm/litre) sente la flotte, un monde où rien ne serait salé ni gras ni sucré, un monde inodore et sans saveur, un monde où les Starbuck café envahiraient la planète....

Argggggggghhhhhhhhhh !!!!!!!!

Ben vous voyez ce que ça me fait à moi d'être privée de café ??? Je cauchemarde !!!!!!!!!