Si mon corps était un poème,
Son corps serait certainement une poésie,
Mais ton corps est pour sûr, un véritable roman.
Le mien ne me pose aucun problème réel, s'il devait être, il serait de la prose.
Mais comment peut on savoir et surtout être certain qu'il puisse rester encore longtemps comme cela.
Tout peut lui arriver, et au printemps , il refleurira comme chaque année.
Quelle chance pour lui, ce passage de l'hiver au printemps.
Et puis viendra l'été, ce qui lui permettra de profiter un maximum des rayons solaires, alors il se rechargera jusqu'au prochain hiver, un peu comme une batterie.
Et c'est cela chaque années depuis des décennies...
Toujours le même poème...

Atelier d'écriture du mardi 18 février de l'An 14.