Group: Digital Paintings

Only contributions by HelenaPF are shown. | Display all contributions of the group

  • L'oubli des maux 22 février 2017


  • Manon des sources de Claude Berri


  • "Seven seconds"de Youss'Ndour



  • "Besame mucho" par Avishaï Cohen


  • Mes mains Caressent dans leurs doigts Des riens venant de toi Cherchant un peu de joie


  • On sent, dans l’air qui s’effondre, Son âme en extase fondre..



  • De velours et de soie, de lumière et de rose...


  • Avec un peu de retard, pardon mon ami!mais avec tous mes bisous amicaux


  • Feels like I'm falling. Far out of sight.



  • Joyeux Anniversaire ma libellule chérie


  • "Sous le jasmin la nuit" de Maïssa Bey 14 jan 2016


  • Sicilienne de Gabriel Fauré le 3 jan 2016



  • Mes meilleurs voeux à tous : une bonne année 2016


  • "Vivre" par Noa


  • L'horreur est de retour



  • Simplement te dire Que ton visage et ton sourire Resteront près de moi sur mon chemin


  • Ce soir mon coeur fait chanter des anges qui se souviennent...


  • Joyeux anniversaire à Eve avec toute ma tendresse



  • Regarde : Au ciel de notre histoire, Une rose, à nos mémoires, Dessine le mot espoir...


  • So hello from the other side I must've called a thousand times To tell you I'm sorry for everything that I've done But when I call you never seem to be home


  • Tu délires dans tes rêves, délires une vie En guise de peau de zèbre, et tu souris Trotteuse prise au piège de lourds sortilèges



  • Des choix s'offrent toujours baisers de feu à chaque tentation pour n'en ignorer aucune


  • Jamais rassasié de ces yeux qui m'affament Mon ciel mon désespoir ma femme Treize ans j'aurais guetté ton silence chantant


  • Un air de toi m'a conquise un soir de Mai Et s'en est allé danser ailleurs un jour d'été...



  • Aux germes de délire aux grains de plaisir D'impromptus de ciel éclaboussée S'enruisselant à l'enseveli la seule île sertie Toi


  • Never let me go I'd be so lost if you went away...


  • Jour après jour, chaque seconde vide tes mains de ces chimères, erreurs de ces sentiers tracés point par point par la lame froide d’une douleur trop tôt creusée