le bois vert qui brule ça sent bon !

la vraie vie



le bois vert qui brule ça sent bon !


tableauClaudeVIGNON

comme Monsieur de Sainte-Colombe dans "Tous les matins du monde" il va d'abord boire un verre et puis il va jouer ! Visiblement là il est en train de montrer quels sont ses deŭ principaŭ plaisirs. Trois, il y a aussi le plaisir de la belle parure.

Poitiers, la cour de l'hôtel, 1972

c'était près de la gare (à cette époque partout en France il y avait des hotels, à TOUS les prix, près de chaque gare, on vivait dans un pays équippé, où il était possible - pour tous ! - de voyager, pas comme la sinistre société d'EXCLUSION et totalement déséquippée de maintenant) de Poitiers. le centre-ville de Poitiers est bâti sur une colline, et derrière l'hotel ça commençais à monter. C'était dimanche les églises sonnaient, les rues désertes, partout des frênes et des portes au "design" spécial propre à la région.

égliseBouressejuil2001

Bouresse eta vilaĝo (kun la fama kaj agrabla Esperanto-centro "Kvinpetalo") tamen (kaj nun estas rara afero en la nuna malekipiĝinta Francio), plu estas viva vilaĝo kun ĉiaj ekipaĵoj, eĉ (eĉ pli rara aĵo ol io ajn alia en la nuntempo !) preĝejo, malfermita preĝejo, kie oni povas eniri.

Le Parfait Bonheur


décembre 1999 il neige à gros flocons !


village au bord de la rivière (et les briques de Noroît !)

Plia pentraĵo de la ĉina He Dan estas vintra vidaĵo de vilaĝo en provinco Ŝenŝjio. La brikoj estas la muro de la de mi tiom amita kino/kulturcentro "Le Noroît" en Arras, kiun oni trudis fermi. encore un des tableaux du peintre He Dan. qui m'a longtemps fasciné, je suis resté longtemps devant. Quand aux briques à trous derrière, ce sont celles du Centre Culturel Noroît à Arras, dont je pleure chaque jour la disparition (car on tout à coup décidé de plus leur accorder de subventions, pour d'obscures raisons, sans doute politiques) . Que de merveilleux films de qualité, et de tous les pays - pas ces sempiternelles productions Hollywoodiennes ou ces psychologueries amoureuses et bourgeoises françaises! - ai-je vues dans leur salle de cinéma, si confortable et intime (et ces fameuses briques dont la contemplation pouvait faire rêver, comme quand on était enfant), que de ĉef-d'oeuvres en tous genres. C'est là que j'ai vu le film Nachtgestalten. (pour ne pas parler des expositions, conférences (dont une sur la mystique de Bossuet, que j'ai traduite en Esperanto et publiée dans Irana Esperantisto), concerts, théatre et poésie (Vicky Messica disant les poèmes de Blaise Cendras, c'est qq-chose qu'on n'oublie pas!) etc, etc la main de J. aussi on ne peut pas oublier

1960 commerces à vendre de particulier à particulier

dans la "mythique" revue "Le Chasseur Français" n'apparaissait pas que des annonces matrimoniales et des publicités, qui maintenant marquent l'histoire, voir quelques images ici : www.ipernity.com/doc/roland_gerard/album/670229 Mais aussi des annonces de ventes/recherches de commerces. Car la France (et les autres pays !) alors était un pays libre et à visage humain, il il n'y avait pas de "grandes surfaces" www.google.fr/search?q=boycottez+les+supermarchés&prmd=ivns&tbas=0&source=lnt&sa=X&ei=vgogVZLdG4LbaP-rgpgP&ved=0CA8QpwU et régnait cette fameuse "libre entreprise" tant vantée par les idéologues capitalistes, CEŬX-LA MEME QUI L'ONT TUEE ! Interessant de voir tous les commerces qui existaient (et les commerçant alors habitaient ..... tout simplement et logiquement au-dessus de leur magasin) les chiffres d'affaire, les prix (les gens qui gagnaient 1000 NF par mois à l'époque étaient aisés) tout un apperçu de la vie quotidienne et de ce que vous pourriez penser à entreprendre si vous viviez alors.

1960 c'était la "libre entreprise" comme ils disent - et la vie à visage humain

dans la "mythique" revue "Le Chasseur Français" n'apparaissait pas que des annonces matrimoniales et des publicités, qui maintenant marquent l'histoire, voir quelques images ici : www.ipernity.com/doc/roland_gerard/album/670229 Mais aussi des annonces de ventes/recherches de commerces. Car la France (et les autres pays !) alors était un pays libre et à visage humain, il il n'y avait pas de "grandes surfaces" www.google.fr/search?q=boycottez+les+supermarchés&prmd=ivns&tbas=0&source=lnt&sa=X&ei=vgogVZLdG4LbaP-rgpgP&ved=0CA8QpwU et régnait cette fameuse "libre entreprise" tant vantée par les idéologues capitalistes, CEŬX-LA MEME QUI L'ONT TUEE ! Interessant de voir tous les commerces qui existaient (et les commerçant alors habitaient ..... tout simplement et logiquement au-dessus de leur magasin) les chiffres d'affaire, les prix (les gens qui gagnaient 1000 NF par mois à l'époque étaient aisés, 5000 NF c'était le prix d'une 2CV) tout un apperçu de la vie quotidienne et de ce que vous pourriez penser à entreprendre si vous viviez alors.
11 items in total