About Jean-Pierre Leclercq

L'INTENTION


Privilégier la prise de vue (le point de vue, la composition, la structure, etc.). L'oeil du photographe me semble donc essentiel et passe bien avant la technologie utilisée : ni l’appareil photo ni l’ordinateur ne font nécessairement une grande image.

J'essaie aussi de prendre le temps avant de pousser sur le bouton magique ! La photographie est en effet un apprentissage de la lenteur. La patience est nécessaire avant de déclencher même si à d’autres moments (bien plus rares à mon sens) le hasard ou la rapidité de réaction sont des arguments de poids.

Je considère un peu la photographie comme une école du regard offrant une vision personnelle (parfois décalée) du monde qui nous entoure...

Se libérer des effets de mode, car ces derniers (qui servent parfois à masquer une photographie déjà ratée à la prise de vue !) ne mettent en évidence que l’outil utilisé et ne permettent donc pas d’atteindre une forme de sincérité. L’authenticité que j’affectionne particulièrement n’est pas liée au refus de l’originalité : j’apprécie la transgression des principes de composition si cette transgression est porteuse de sens et dans la mesure où l’on perçoit au préalable chez le photographe une connaissance et une maîtrise de ces principes.

Tous les sujets ont leur intérêt : la valeur de la photographie est liée en grande partie à la manière de traiter le sujet, à l’émotion éventuelle qui se dégage du sujet, à la vision personnelle du photographe.

Je pense qu'il convient de distinguer l'art photographique utilisant les retouches comme en argentique (recadrage, accentuation, équilibrage des densités et des contrastes) de l'art graphique, tout aussi respectable pour qui la création visuelle s’effectue essentiellement sur l’ordinateur.

Je crois à la simplicité qui permet d’atteindre souvent la grandeur. Je ne m’intéresse pas à la photographie qui cherche à se faire voir. La photographie est un art de la subtilité plutôt que de la grandiloquence, un art de la finesse plutôt que de la lourdeur, un art de la discrétion plutôt que de l’esthétisme gratuit.

Je conçois la photographie comme une quête à la fois permanente et humble, car, comme le fait comprendre Marc Riboud, la meilleure photographie est celle que je ferai demain.

La vision poétique qui traverse souvent les images de ce site apparaît également à travers les titres des photos dans la mesure où ils apportent une dimension parfois nouvelle en permettant à l'esprit du spectateur de voyager vers de multiples significations.



Expositions

Rencontres Photographiques, Arlon (2016)

Fondation Folon, La Hulpe (2015)

Galerie Plein Cadre, Braine-L’Alleud (2010)

Le Hangar, Liège (2010)



LES TROIS QUESTIONS


«Voici trois questions auxquelles je prends de moins en moins de plaisir à répondre. Surtout dans un premier temps.

Que représente cette photo ? Si je vous le dis, j’ôte toute sa part éventuelle de mystère et surtout la part de rêve qui est en vous.

Quel appareil utilisez-vous ? Je pense que la priorité doit être accordée au regard du photographe et à l’impression finale au sens figuré comme au sens propre. Le matériel utilisé, même s’il joue un certain rôle, ne passe qu’au second plan.

À quel endroit la photo a-t-elle été prise ? Le lieu, dans mon esprit, symbolise de plus en plus une forme d’espace universel.»

Jean-Pierre Leclercq

Occupation: Photographe