Valeriane ♫ ♫ ♫¨*'s articles concerning...

  • Je ne suis pas...

    - February 26, 2012
    Je ne suis pas..
    Je ne suis pas Rimbaud, bien qu’en partage Je file sur ses semelles de vent laissées en héritage. Je ne suis pas Verlaine bien que son bas de laine Fut souvent bien vide et sa quête incertaine. Je ne suis pas Hugo bien que souvent j’accuse Comme lui, la Belle Société, qui nous abuse. Je ne suis pas non plus la Duchesse de Noailles Qui savait rimer l’amour où qu’elle a…

  • Les cerisiers étaient en fleurs...

    - March 14, 2011
    Les cerisiers étaient en fleurs...
    Reverrons-nous un jour les cerisiers en fleurs Et les jolies geishas en robes toutes en couleurs ? L’immense vague inexorablement a détruit Ce que les hommes avec peine avaient construit. Sa fureur n’eut d’égal que le bruit de l’eau. Elle a tout envahi, englouti, même les plus grands bateaux. Une mer de boue avala tout ce qui vivait, Sans pitié, sans âme et tous mourraient. Au Pays du Soleil Levant où…

  • Mélancolie du verbe

    - September 14, 2010
    Reflets de lumière, étincelles de poussière, Sur le monde irrigué de substances chair, Visages de funambules du Verbe troublant, Drainant des rimailles en silences poétiques Nouent l’écheveau des mots pathétiques ; Ensemençant un lambeau de feuille oubliée A l’encens des heures solitaires étoilées. Murmures d’étonnement qui enivrent au souffle du vent. La plume au trait posé trace un écrit aimant.…

  • Si l'on m'avait aimée...

    - September 12, 2010
    Si l’on m’avait aimée aussi fort que la vague Qui roule sur la plage et caresse les blancs galets. Si l’on m’avait aimée à laisser une empreinte à mon cou En colliers de rêves et en perles vermeilles. Si l’on m’avait aimée au-delà de tous les réveils, J’aurais pu renaître en broderies de flammes Et voguer sur les ailes si pures de mon âme. Si l’on m’avait aimée, j’aurais muselé mes peurs Pour m’évader…