1/6 f/13.0 25.0 mm ISO 100

Canon EOS 1000D

EF-S18-55mm f/3.5-5.6 IS


See also...

Un monde flou.............. Un monde flou..............



Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

749 visits

Gens qui marchent

Gens qui marchent

FotoArt, Diane Putnam, Jourbleu, Heidiho and 45 other people have particularly liked this photo


22 comments - The latest ones
 Gisela Plewe
Gisela Plewe club
Gleich werden sie dem freien Raum das Licht nehmen.
5 years ago.
 Ch'an
Ch'an club
Chouette !
5 years ago.
 dominique
dominique
.....et peut-être s'ignorent....!!!
5 years ago.
 Jb
Jb
Superbe photo********************
5 years ago.
 Lou-ann
Lou-ann
Oui le rendu est épatant. J'ai l'impression de faire parti de la scène..
5 years ago.
 Régis Desailly
Régis Desailly
Ils sont debout !!!
5 years ago.
 Rymie Jolie
Rymie Jolie
Bien vu!
5 years ago.
 Avec Sens
Avec Sens
il va sans dire que j'aime énormèment
5 years ago.
 Sylvie Coeffic
Sylvie Coeffic club
oui ! :-)
5 years ago.
 .t.a.o.n.
.t.a.o.n.
superbe !
5 years ago.
 Robert Cabaret
Robert Cabaret club
... oui..oui..!
5 years ago.
 Leonora
Leonora
Et hop !

"Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ; ce sont
Ceux dont un dessein ferme emplit l'âme et le front.
Ceux qui d'un haut destin gravissent l'âpre cime.
Ceux qui marchent pensifs, épris d'un but sublime.
Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,
Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.
C'est le prophète saint prosterné devant l'arche,
C'est le travailleur, pâtre, ouvrier, patriarche.
Ceux dont le cœur est bon, ceux dont les jours sont pleins.
Ceux-là vivent, Seigneur ! les autres, je les plains.
Car de son vague ennui le néant les enivre,
Car le plus lourd fardeau, c'est d'exister sans vivre.
Inutiles, épars, ils traînent ici-bas
Le sombre accablement d'être en ne pensant pas.
Ils s'appellent vulgus, plebs, la tourbe, la foule.
Ils sont ce qui murmure, applaudit, siffle, coule,
Bat des mains, foule aux pieds, bâille, dit oui, dit non,
N'a jamais de figure et n'a jamais de nom ;
Troupeau qui va, revient, juge, absout, délibère,
Détruit, prêt à Marat comme prêt à Tibère,
Foule triste, joyeuse, habits dorés, bras nus,
Pêle-mêle, et poussée aux gouffres inconnus.
Ils sont les passants froids sans but, sans nœud, sans âge ;
Le bas du genre humain qui s'écroule en nuage ;
Ceux qu'on ne connaît pas, ceux qu'on ne compte pas,
Ceux qui perdent les mots, les volontés, les pas.
L'ombre obscure autour d'eux se prolonge et recule ;
Ils n'ont du plein midi qu'un lointain crépuscule,
Car, jetant au hasard les cris, les voix, le bruit,
Ils errent près du bord sinistre de la nuit.

Quoi ! ne point aimer ! suivre une morne carrière
Sans un songe en avant, sans un deuil en arrière,
Quoi ! marcher devant soi sans savoir où l'on va,
Rire de Jupiter sans croire à Jéhova,
Regarder sans respect l'astre, la fleur, la femme,
Toujours vouloir le corps, ne jamais chercher l'âme,
Pour de vains résultats faire de vains efforts,
N'attendre rien d'en haut ! ciel ! oublier les morts !
Oh non, je ne suis point de ceux-là ! grands, prospères,
Fiers, puissants, ou cachés dans d'immondes repaires,
Je les fuis, et je crains leurs sentiers détestés ;
Et j'aimerais mieux être, ô fourmis des cités,
Tourbe, foule, hommes faux, cœurs morts, races déchues,
Un arbre dans les bois qu'une âme en vos cohues ! "

(Tiré des "Châtiments" de l'incomparable Victor Hugo -- merci !--))
5 years ago.
Sylvain Wiart club has replied to Leonora
Un beau texte sur une belle photo merci :-)
5 years ago. Edited 5 years ago.
Sylvain Wiart club has replied to Leonora
Tant qu'à faire :
" ...Permettez-moi, messieurs, en terminant ce peu de paroles, de vous dire, de déposer dans vos consciences une pensée qui, je le déclare, devrait, selon moi, dominer cette discussion : c'est que le principe de la liberté de la presse n'est pas moins essentiel, n'est pas moins sacré que le principe du suffrage universel. Ce sont les deux côtés du même fait. Ces deux principes s'appellent et se complètent réciproquement. La liberté de la presse à côté du suffrage universel, c'est la pensée de tous éclairant le gouvernement de tous. Attenter à l'une c'est attenter à l'autre.

Eh bien, toutes les fois que ce grand principe sera menacé, il ne manquera pas, sur tous ces bancs, d'orateurs de tous les partis pour se lever et pour protester comme je le fais aujourd'hui. La liberté de la presse, c'est la raison de tous cherchant à guider le pouvoir dans les voies de la justice et de la vérité. Favorisez, messieurs, favorisez cette grande liberté, ne lui faites pas obstacle ; songez que le jour où, après trente années de développement intellectuel et d'initiative par la pensée, on verrait ce principe sacré, ce principe lumineux, la liberté de la presse, s'amoindrir au milieu de nous, ce serait en France, ce serait en Europe, ce serait dans la civilisation tout entière l'effet d'un flambeau qui s'éteint ! Messieurs, vous avez le plus beau de tous les titres pour être les amis de la liberté de la presse, c'est que vous êtes les élus du suffrage universel !..."
Extrait d'un discours de ce cher Victor à l'Assemblée nationale le 11 septembre 1848
5 years ago. Edited 5 years ago.
Leonora has replied to Sylvain Wiart club
Oui en effet, tant qu'à faire..
j'ai vu que ce discours avait refait surface à juste titre dans la presse française de ces derniers jours
1848..
1848 !
Tous les grands combats menés alors sans relâche par Victor Hugo, le grand défenseur des droits de l'homme, le "porte-parole de l'humanité": contre la peine de mort, la misère, l'esclavage, pour la liberté de la presse, les droits de la femme, la cause des enfants et le droit à l'instruction .... tous ces combats donc, ne sont pas encore tous gagnés en 2015 !!

...
5 years ago.
Sylvain Wiart club has replied to Leonora
C'est le moins qu'on puisse dire !
5 years ago.
Anji. club has replied to Leonora
Bravo et merci. C'était effectivement à rappeler !
5 years ago.
Leonora has replied to Anji. club
C'est gentil à toi de le dire !
5 years ago.
 Anji.
Anji. club
Eloquent ! Bravo ! Ainsi qu'à Leonora pour le discours de Victor Hugo, incontournable en ces jours que nous vivons !
5 years ago.
 Alain Atrân
Alain Atrân
!!!
5 years ago.
 Heidiho
Heidiho club
I love it !!!
5 years ago.
 Andrea Riberti
Andrea Riberti club
Un regard qui nous mène avec classe dans un monde onirique
3 years ago.

Sign-in to write a comment.