Pixel bleu

Pixel bleu

Posted on 03/24/2009


Photo taken on March 24, 2009



Authorizations, license

Visible by: Everyone
Free use

263 visits

porte-carte

porte-carte


Quand une chose tourne, son axe est une ligne infiniment petite où plus rien ne bouge.
Ce sculpix possède un axe souple et rigide sur toute sa longueur et se termine par une soudure où aujourd'hui je rajouterai bien trois encoches.

J'aime arriver à des passages où je ne n'ai plus rien d'autre à faire qu'attendre.

J'en ai déjà surement trop fait. J'ai tout piqué, griffé, autour de moi. Je ne sais faire que ça : je suis tellement bavard, un vrai pic-vert.
Laisser la place au temps. Penser panser pensées et y penser.
Doucement, parce que rien ne presse.
Parce que le prochain pas doit être gaillard avant tectonique comme la voile d'un ange et que son silence ne nous a pas été donné.

Je vais où les courants me portent, influencé des images, des mots et des sons.
Quand mes mains se mettent à parler, que ce soit par les images, les mots ou les sons, je n'existe plus parce que cela serait beaucoup trop lourd.
Et je poste...
Et parfois, je vois, je me souviens...
Je peux faire beaucoup de douleurs éphémères et cruelles pour de multiples raisons dont certaines ne peuvent qu'être inconcevables pour beaucoup d'esprits.
C'est juste une question de temps.
Je n'aime pas les mais.

Parce qu'il faut un homme sand.wich, je m'y colle ou pas : c'est ballot âge.

Ma signature ?

On a l'impression qu'au fond les hommes ne savent pas très exactement ce qu'ils font. Ils bâtissent avec les pierres et ils ne voient pas que chacun de leurs gestes pour poser la pierre dans le mortier est accompagné d'une ombre de geste qui pose une ombre de pierre dans une ombre de mortier.

Et c'est la bâtisse d'ombre qui compte.

Jean Giono

Comments