RP D'Aoust

RP D'Aoust

Posted on 01/24/2016


Photo taken on January 21, 2016



See also...


Keywords

Nikon
2016
Aperture 3
Montréal
Cheminée
Ahuntsic
Nikkor 17-35 mm
Abandonnée
© 2016 RP D'Aoust
Nikon D90
D90
Noir et blanc
Snow
Nature
Winter
B/W
Hiver
Neige
Black & White
Janvier
Rue Fort Lorette


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

136 visits

Site du Fort Lorette/Site of Fort Lorette

Site du Fort Lorette/Site of Fort Lorette
Curiosité. Au bout de la rue du Fort Lorette (à l'emplacement approximatif de l'ancien Fort Lorette dont plus rien ne subsiste aujourd'hui) cette curieuse cheminée qui n'est pas rattachée au bâtiment adjacent. Les preuves de combustion passé sont encore présente sur le site.

Au sujet du Fort Lorette: «Le fort était situé à l'ouest de l'actuelle église de la paroisse de la Visitation du Sault-au-Récollet. En forme de quadrilatère, de 500 pieds sur 160, les angles munis de bastions en pierre, correspondant aux quatre points cardinaux; la chapelle était située à l'angle est et tenait lieu de bastion.»
«[...] le site choisi se situait alors en territoire difficile, sur l’axe de canotage préféré des Iroquois. Cette rivière des Prairies était alors connue comme la rivière des Iroquois et était alors le point d’entrée des Iroquois dont Ville-Marie [Montréal] eut tant à souffrir à sa fondation. Aussi, le site choisi devait-il posséder les moyens de défense contre les attaques possibles des ennemis. De plus le fort se devait d’abriter les fonctions usuelles à toute mission. Telle celle d'hébergement et d’éducation des Sauvages. Chose particulière, le site choisi se trouvait sur un territoire hautement historique. Il avait connu la venue du premier Européen, un Breton, Jacques Cartier en chemin pour Hochelaga alors à la recherche d'une voie d'eau vers les Indes. Suite à la venue de l'explorateur, cette rivière devint la porte d’entrée des mille coureurs des bois, des missionnaires, des explorateurs et des commerçants visant à découvrir et exploiter l'immense territoire des Indes Occidentales, un territoire alors inconnu. Le 24 juin 1615, cette rivière des Prairies était le site de la première messe dite sur l’île de Montréal, celle père Denis Jamet assisté du père Joseph Le Caron. En 1625 le site était témoin de la noyade dans l'un des saults de la rivière des Prairies du père Nicolas Viel, récollet, et de son protégé Ahuntsic. D'ores et déjà, le territoire entourant cette rivière prit le nom de Sault-au-Récollet. De nos jours, Sault-au-Récollet est un quartier de l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville, à Montréal. La ville de Montréal a constitué l'ancien village du Sault-au-Récollet comme site du patrimoine»
- Wiki

On the site of Fort Lorette (or Fort Nouvelle Lorette).
«When the Sulpicians were named Lords and owners of the entire island of Montreal, they began to grant lands on the coast of New Lorette, later part of Sault-au-Récollet. In 1696, they reclaimed these lands to build a Huron mission surrounded by a palisade. The Fort Lorette, mission, which also served to protect the colonists, was in use until 1721.»
Source: www.memorablemontreal.com/accessibleQA/en/histoire.php?quartier=9

homaris has particularly liked this photo


Comments