See also...


Authorizations, license

Visible by: Everyone
Free use

126 visits

posteradioJanvier1949

posteradioJanvier1949
les postes de radio quand je suis né - radioriceviloj de 1949

Cette publicité parue au moment où je suis né montre comment étaient les poste de radio de l'époque. Le poste de radio autour duquel a tourné toute mon enfance était comme ça (comme celui en haut à droite, je l'ai toujours).
Cette page permet également de voir combien ça coûtait.
Qui saura me dire quel était alors le salaire moyen d'un employé? (sur Internet il y a plein de choses mais il n'y a même pas ça !)

Publicain
Une référence : le Smig horaire en 1950 (création) était de 78 francs. Le "smigard" devait donc travailler 1,5 mois pour acheter un poste de radio!
antaŭ 5 jaroj. Respondi | Traduki
Roland Platteau respondis al Publicain
en 1942 un couvreur était payé 12,50 francs de l'heure.
Il semble qu'entre 1942 et 1949 il y a eu une très forte inflation.

ça, ce sont des anciens francs. en 1970 le SMIC horaire était de 3,80 Nouveaŭ Francs (soit 380 ancients 5 fois plus que le SMIG de 1950). Un sacristain à temps plein (mais je doute que ça éxistait encore à temps plein, à temps partiel plutôt) gagnait 907,20 francs/mois.
antaŭ 5 jaroj. Adaptita en antaŭ 5 jaroj. Respondi | Traduki

- 15 000 francs par mois pour un ouvrier, ça pourrait être ça, je me souviens que vers 1958 gagner "100 000 francs par mois" c'était être riche! 17 000 c'était ce que gagnait mon père, mais à l'époque, dix ans plus tard, il y avait déjà eu une certaine inflation aussi ça ne représentait vraiment pas grand chose, c'est pourquoi il s'est fait en plus correspondant des Galeries Lafayette, et un jour un controleur des impots s'est présenté car il était persuadé qu'on trichait "comment peut-ont vivre avec si peu?!".
- donc un poste de radio à l'époque c'était comme un ordinateur (avec Internet) de nos jours. Et ça jouait un peut le même role.
De nos jours à la radio il n'y a plus rien, c'est Internet qui est une fenêtre sur la vie, la culture et le monde.
En tous cas il avaient un aspect agréable et sympathique les postes de cette époque, mieŭ que ceŭ d'avant et aussi que ceŭ d'après.
antaŭ 5 jaroj. Adaptita en antaŭ 5 jaroj. Respondi | Traduki


le catalogue manufrance c'était mon livre de chevet, ce qui faisait mourir de rire mon père!!!
antaŭ 5 jaroj. Respondi | Traduki

Moi aussi, et je regrette toujours qu'on les aie jetés, c'est un grand tort et une grande perte, maintenant on s'en rend compte.
Même regret au-sujet des catalogues des Galeries Lafayette des années 50.
Heureusement que la collection de Chasseurs Français on l'ai gardée!
antaŭ 5 jaroj. Respondi | Traduki

Il existe toujours un catalogue Manufrance !!
Et on peut le consulter sur Internet : www.manufrance.eu/catalogue_general

Lorenzo Kjell Salmonson has particularly liked this photo


Comments