R. Platteau

R. Platteau

Posted on 05/30/2014


Photo taken on May 30, 2014


See also...


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

219 visits

Cornelis Easton : le Premier !! regardez !

Cornelis Easton : le Premier !! regardez !
Quand de nos jours nous feuilletons des ouvrages de vulgarisation astronomique www.ipernity.com/doc/r.platteau/1529159 l'idée et l'image des galaxies est devenue tellement familière www.astrosurf.com/antilhue/galaxies.htm qu'on oublie qu'il y a moins d'un siècle personne n'en avait idée : les scientifiques à l'époque, par exemple le fameŭx Abbé Th. Moreŭx, naturnet.free.fr/html/abbe.htm qui fut longtemps célèbre pour ses ouvrages de vulgarisation étaient persuadés qu'il n'y avait qu'une seule galaxie,(même si quelques ISOLES avaient émis epuis longtemps l'idée d'univers-iles, les premier étant Thomes Wright en.wikipedia.org/wiki/Thomas_Wright_(astronomer) et que ce qu'on appelait indistinctement à l'époque "nébuleuses" ( mélangeant dans une seule et même catégorie les nuages intragalactiques, les étoiles en formation, les amas et ce qu'on sait maintenant , maintenant seulement, être des galaxies) étaient tous proches et à l'intérieur de celle-ci. On émettait des hypothèse sur la forme de cette galaxie, mais on restait très loin de ce qu'on sait d'elle à présent. Or dès la fin du XIXème siècle le premier qui à force de comparaison de densité d'étoiles avait - LE PREMIER ! - émis un modèle de la galaxie en forme de spirale avec des bras ce fut un obscur, et INJUSTEMENT oublié, journaliste et astronome néerlandais : Cornelis Easton (Dordrecht, 10 septembre 1864 – Scheveningen, 3 juin 1929) On devrait lui élever un monument ! ou au moins se souvenir un peu de lui. Voici comment est représenté son modèle dans l'ouvrage "où somme-nous" (1911, publié avec l'imprimatur du Vicaire général de l'évêché de Paris !). Le pauvre Abbé ne se doutait pas qu'il tenait là les prémisses de la modernité galactique.
Et voici un article sur ces années, de 1900 à 1924 où les astronomes furent sur le chemin de reconnaître qu'il y avait d'autres galaxies hors de la Voie Lactée, au milieu on parle fugacement de Cornelius Easton faculty.humanities.uci.edu/bjbecker/ExploringtheCosmos/lecture17.html

l'Abbé Th. Moreŭ, quoique bridé sur certains sujets par son adhésion aŭ dogmes scientifiques du catholicisme d'alors, n'en avait pas moins écrit ces remarques fort justes, que malheureusement les scientifiques oublient souvent de pratiquer !
" La nature nous offre tant de mystères, tant de phénomènes inexpliqués, que le rejet en bloc des faits inexplicables pour notre science actuelle, paraît maintenant la marque d'un très petit esprit. Nous avons mieŭ à faire: il nous faut sans cesse accumuler les données, contrôler les faits, et l'explication viendra peut-être dans la suite."
antaŭ 3 jaroj. Respondi | Traduki

Il est important maintenant de rapporter ce texte :
« Le fait de savoir si les nébuleuses sont des galaxies extérieures est à peu près hors de discussion. Il a été réglé par les progrès réalisés dans la recherche. On peut affirmer aujourd'hui, en toute certitude, avec preuves à l'appui, qu'aucun homme compétent ne pourrait soutenir qu'une seule nébuleuse appartienne à un système d'étoiles d'un rang égal à celui de la voie lactée. »
ceci a été écrit en 1905 par une astronome irlandaise, Agnes Mary Clerke.20 ans plus tard plus personne ne doutait que les "nébuleuses spirales" n'étaient autres que des galaxies semblables et extérieures à la notre ! Et quand on relit ces certitudes catégoriques, ça laisse rêveur non ?

Comments