Lebojo

Lebojo

Posted on 09/27/2010


Photo taken on September 26, 2010


See also...

30 and more stars... 30 and more stars...


28+ Faves 28+ Faves


Camargue Camargue


250+ Visits (250-1000000) 250+ Visits (250-1000000)


100+ Visits 100+ Visits


Best of ipernity Best of ipernity


500+ Visits (500-1000000) 500+ Visits (500-1000000)


See more...

Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

1 086 visits

ecrire ... plage est ...

ecrire ... plage est ...
fd noir ...

David Rodriguez, TigerHead, LeeMoon, ouistiti and 30 other people have particularly liked this photo


35 comments - The latest ones
Moun
Moun
super les couleurs...j'irais bien m'y promener sur cette plage !
7 years ago.
Lebojo has replied to Moun
les saintes maries de la mer ...
7 years ago.
Zepa
Zepa
... magnifique
7 years ago.
Jean Pierre Delmur
Jean Pierre Delmur
Nostalgie, nostalgie.
7 years ago.
Geneviève Teyssier
Geneviève Teyssier
Ah oui, la place des Saintes. Super. Et quelle lumière !
7 years ago.
santi
santi
Excelente,
7 years ago.
Maryvonne
Maryvonne
Très belle image
7 years ago.
j-p l'@rchéo
j-p l'@rchéo
Tiens, à ces heures, nous aurions pu nous croiser...
Mais ça fait bien un bon moment que je n'ai pas remis mes pieds nus sur ce lieu...
Destiné, comme bien d'autres à la méditation ou à l'écriture.
A te saluer, ici ou là, l'Artiste !
7 years ago.
Claudette
Claudette
Jolies couleurs !
7 years ago.
Claudine Gaulier-Denis
Claudine Gaulier-Den…
superbe!
7 years ago.
Khalil
Khalil
L'inspiration est assurée dans un si merveilleux cadre!
7 years ago.
Bärbel Arnold
Bärbel Arnold
wonderful warm colours...
7 years ago.
p'titJo
p'titJo
Très belles couleurs et paysage magnifique !
7 years ago.
Armando Taborda
Armando Taborda
"I become never tired to write on sand", Jo!
please see / read http://www.ipernity.com/blog/armando.taborda/256187
7 years ago.
Johanna
Johanna
tiene aspecto después de la meditación....de un matador batido....
7 years ago.
Agnès
Agnès
Les plages des Saintes,là ou l'on respire à pleins poumons********
7 years ago.
Nadine
Nadine
Seule face à sa page......belles couleurs du soir
7 years ago.
Céline
Céline
une image bien reposante....
c'est appréciable en début de soirée :)
7 years ago.
Peri Alice
Peri Alice
meravigliosa!
7 years ago.
dentelle
dentelle
Belle image...et j'admire la personne qui écrit...c'est une audacieuse qui affronte les envols de grains de sable...
7 years ago.
Steph et Soso
Steph et Soso
Oui ... nostalgie :)
7 years ago.
Kemal Akinci
Kemal Akinci
beautiful
7 years ago.
Günter H.
Günter H.
Super, j'y etais l'année dernière. Très belle plage
7 years ago.
Régis Desailly
Régis Desailly
Il y a deux jours encore.....**********
7 years ago.
Micha
Micha
un orange de toute beauté
7 years ago.
Carole
Carole
Mieux vaut être face à la mer, que face contre terre! à ce jour surtout.
Très belle image.
7 years ago.
Christiane
Christiane
Excellent !
7 years ago.
gaetan prizzi
gaetan prizzi
Un couchant superbe !!
7 years ago.
ouistiti
ouistiti
la page blanche ...
7 years ago.
Emilie L.
Emilie L.
superbe instant!
7 years ago.
sunlight
sunlight
superbe !!
7 years ago.
David Rodriguez
David Rodriguez
Impresionante panorama
7 years ago.
SETHI
SETHI
j'adore les Saintes Maries..
belle photo, couleurs sublimes!
amitiés,
yo
7 years ago.
FloryNeige
FloryNeige
j'en viens...*^*
6 years ago.
Cypora Herszhorn
Cypora Herszhorn
Ô TOI, SI MATERNELLE !

Toi qui as su calmer tant de déchirements
Lorsque, les yeux mi-clos, je n’étais plus à même,
Face au ciel étendue, sans bruit, ni mouvement,
D’aspirer au repos, ni renaître en moi-même.

Au gré de tes marées -ô toi, si maternelle
Qui a su consoler tant de chagrins d’enfants-
J’ai plongé si souvent dans tes chenues dentelles,
Qu’entre le ciel et l’eau, je revivais enfant.

De mon âme ébranlée par tant d’égratignures,
Le sang noir de mon cœur empourprait tes galets
Se mêlant aux flots bleus qui devenaient impurs…
…Mais, tu savais si bien lécher toutes mes plaies !

En dépit des courants où s’égaraient mes jours
-Je me suis allongée charriée par la houle,
Espérant chaque fois m’éloigner pour toujours-
Mais, tu m’as délivrée me portant sur ta houle.

Alors, l’esprit en paix, j’ai poursuivi ma route…
…Si chacun de mes pas fut grave et malaisé,
Tu as su désarmer mes émois et mes doutes,
Morcelant les cailloux qui blessaient mes souliers.

---

Ô TOI, SI MATERNELLE !

Toi qui as su calmer tant de déchirements
Lorsque, les yeux mi-clos, je n’étais plus à même,
Face au ciel étendue, sans bruit, ni mouvement,
D’aspirer au repos, ni renaître en moi-même.

Au gré de tes marées -ô toi, si maternelle
Qui a su consoler tant de chagrins d’enfants-
J’ai plongé si souvent dans tes chenues dentelles,
Qu’entre le ciel et l’eau, je revivais enfant.

De mon âme ébranlée par tant d’égratignures,
Le sang noir de mon cœur empourprait tes galets
Se mêlant aux flots bleus qui devenaient impurs…
…Mais, tu savais si bien lécher toutes mes plaies !

En dépit des courants où s’égaraient mes jours
-Je me suis allongée charriée par la houle,
Espérant chaque fois m’éloigner pour toujours-
Mais, tu m’as délivrée me portant sur ta houle.

Alors, l’esprit en paix, j’ai poursuivi ma route…
…Si chacun de mes pas fut grave et malaisé,
Tu as su désarmer mes émois et mes doutes,
Morcelant les cailloux qui blessaient mes souliers.

(c) Cypora Herszhorn (extrait des "Fugues du temps)

---oOo---

Ô YOU, SO MATERNAL !

You, who knew so many heartbreaks calm
When with half-closed eyes, I was not able,
Face to the sky extended, without noise or movement,
To aspire to repose, nor revive in myself.

To suit your tides -Ô you, so maternal
Who knew so much sorrow to comfort childs-
I dived so often in your hoary lace,
And so, between the sky and water, I was reliving child.

Of my soul shaken by so many scratches,
The black blood of my heart empurpled your wheels
Mingling with the blue waves that became unholy ...
…But you knew so well all lick my wounds !

Despite the current day where my strayed
-I lay brought down by the waves,
Each time hoping to get away for ever-
But you delivered me on your waves.

So peace of mind, I continued my way ...
…If every of my steps was serious and difficult,
You knew how to disarm my emotions and my doubts,
Fragmenting stones which wounded my shoes.

(c) Cypora Herszhorn (excerpt from "Les Fugues du temps”)
5 years ago. Edited 5 years ago.