Lauge65

Lauge65

Posted on 09/24/2011


Photo taken on September 24, 2011


See also...

Arches Arches


Theme of the week Theme of the week


The Franche Comté The Franche Comté


architecture architecture



Keywords

Franche-Comté
Besançon
architecture
arche
fenêtre
window


Authorizations, license

Visible by: Everyone
Attribution + non Commercial + share Alike

590 visits

Ancien couvent des Grands Carmes

Ancien couvent des Grands Carmes
Besançon. L'amiral de France Jean de Vienne établit les religieux de l'ordre du Carmel à Besançon en 1392. Il leur fait don de deux maisons situées entre la Grande Rue et la rue Saint-Vincent (actuelle rue Mégevand). Les religieux y installent leur couvent et construisent une église. Au XVI° siècle, Nicolas de Granvelle, garde des Sceaux de Charles Quint, la relie à son palais par un passage couvert et fait construire à ses côtés une chapelle sépulcrale. Jusqu'à la Révolution, elle abrita sa dépouille ainsi que celles de son épouse Nicole et de leur fils, le cardinal Antoine de Granvelle. Avec l'abside et la sacristie, il reste de l'ancienne église la porte latérale sur la rue de la Préfecture ainsi que son portail, remonté dans la promenade Granvelle. Les bâtiments conventuels sont transformés et agrandis de 1685 à 1695. Les carmes y abritent diverses institutions. En 1783, l'architected bisontin Bertrand édifie autour du chevet un ensemble de boutiques et de petits magasins en entresol de style Louis XVI. Vendus comme bien national à la Révolution, les bâtiments et l'église sont acquis par des propriétaires privés qui les transforment en commerces, bureaux et appartements. L'ensemble est modifié de 1868 à 1872 avec la création des porches sur la Grande Rue et la rue de la Préfecture et la construction d'un second étage de logis au-dessus des portiques du cloître.nçon. L'amiral de France Jean de Vienne établit les religieux de l'ordre du Carmel à Besançon en 1392. Il leur fait don de deux maisons situées entre la Grande Rue et la rue Saint-Vincent (actuelle rue Mégevand). Les religieux y installent leur couvent et construisent une église. Au XVI° siècle, Nicolas de Granvelle, garde des Sceaux de Charles Quint, la relie à son palais par un passage couvert et fait construire à ses côtés une chapelle sépulcrale. Jusqu'à la Révolution, elle abrita sa dépouille ainsi que celles de son épouse Nicole et de leur fils, le cardinal Antoine de Granvelle. Avec l'abside et la sacristie, il reste de l'ancienne église la porte latérale sur la rue de la Préfecture ainsi que son portail, remonté dans la promenade Granvelle. Les bâtiments conventuels sont transformés et agrandis de 1685 à 1695. Les carmes y abritent diverses institutions. En 1783, l'architected bisontin Bertrand édifie autour du chevet un ensemble de boutiques et de petits magasins en entresol de style Louis XVI. Vendus comme bien national à la Révolution, les bâtiments et l'église sont acquis par des propriétaires privés qui les transforment en commerces, bureaux et appartements. L'ensemble est modifié de 1868 à 1872 avec la création des porches sur la Grande Rue et la rue de la Préfecture et la construction d'un second étage de logis au-dessus des portiques du cloître.

Comments