Diegojack

Diegojack

Posted on 05/23/2012


Photo taken on May 14, 2012



See also...


Keywords

vacances
Norvège
Jacques Schmid


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

19 visits

Le trois mats "Statsraad lehmkuhl"

Le trois mats "Statsraad lehmkuhl"
Le Staatsraad Lehmkuhl est le seul d'une série de quatre bâtiments à avoir été gréé en trois-mâts barque et doté d'un moteur auxiliaire dès l'origine.
C'est un voilier de 84,50 m (98 m hors tout), 12,60 m de large, un tirant d'eau de 5,20 m avec une voilure de 2 000 m2. Il est équipé d'un moteur de 450 chevaux. Il peut embarquer 190 apprentis marins et cadets.
Il fut construit par le chantier Johann C. Tecklenborg à Bremerhaven-Geestemünde (Brême) et lancé le 14 janvier 1914 pour le compte de l'association des voiliers écoles allemands (Deutscher Schulschiff Verein) présidée par le Grand Duc d'Oldenbourg qui l'utilisa comme navire-école sous le nom de Grossherzog Friedrich August (" Grand Duc Frédéric Auguste ") pour former les futurs marins et officiers de la marine marchande allemande.
Après la Première Guerre mondiale, il fut saisi par les Anglais comme prise de guerre. À l’initiative du directeur de la Bergen Line et de l’ancien ministre Kristofer Lehmkuhl, l’Association des navires-écoles de Bergen (BergensSkoleskjb) se porta acquéreur du navire en 1923. En hommage à Kristofer Lehmkuhl pour son œuvre pour les navires-écoles et pour son travail au sein du gouvernement en 1905, le navire fut rebaptisé Statsraad Lehmkuhl (" ministre Lehmkuhl "). Après plusieurs changements de propriétaires et diverses péripéties — le pays d'origine avait repris possession du bâtiment dans la période 1940/1945, le rebaptisant Westwarts — le navire est basé à Bergen exploité jusqu'en 1966 par la BergensSkoleskjb puis par la fondation Stiftelsen Seilskipet Statsraad Lehmkuhl.
Sous pavillon norvégien, le navire-école, qui a bénéficié d'une restauration, a participé à plusieurs courses de grands voiliers et a remporté plusieurs prix. Sa participation à l'Armada du siècle à Rouen en 1999 a été immortalisée sur un timbre-poste français qui le représente de profil, toutes voiles dehors. Il accueille aussi des passagers payants qui participent à la manœuvre.

Trois photos dessous

Musique sur une idée de mon amie Yvette (Rockpainting)
Santiano

Comments