Diegojack

Diegojack

Posted on 04/09/2009


Photo taken on April  9, 2009


See also...


Keywords

fleurs
plantes


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

37 visits

Fleurs de cerisier japonais

Fleurs de cerisier japonais
Tout le monde connaît les cerises, qui évoquent le retour des beaux jours, et moins bien le cerisier (qui n'est pas rose, mais blanc ou, plutôt, chargé au printemps de fleurs blanches). Pour les botanistes, le genre Cerasus (dû à l'invention de quelques rares auteurs) n'est qu'une section du genre Prunus (les pruniers), section certes bien définie par ses fleurs à longs pédicelles.

On distingue: Prunus avium, le cerisier des oiseaux ou merisier, Prunus cerasus, le cerisier proprement dit, Prunus mahaleb, le bois de Sainte-Lucie, ainsi nommé parce qu'on le rencontre dans les Vosges, près du monastère franciscain de Sainte-Lucie, ou faux merisier, aux fruits amers et petits. Le laurier-cerise n'est pas un cerisier mais c'est encore un Prunus, dont les fruits rappellent les cerises. Rappelons que pruniers, cerisiers, pommiers, etc., font partie de la famille des rosacées, dont le type est le rosier. L'origine des deux espèces à fruits comestibles est contestée; il est possible que le merisier soit indigène. Elles ont été croisées et greffées l'une sur l'autre, ou encore sur le cerisier de Sainte-Lucie. Les horticulteurs distinguent généralement quatre grandes variétés de cerises: les cerises proprement dites et les griottes proviennent de Prunus cerasus; les guignes et les bigarreaux proviennent du merisier. Si les cerises et les bigarreaux sont le plus souvent mangés crus, les griottes sont réputées en confiture ou macérées dans de l'eau-de-vie. On tire encore des cerises le kirsch et le marasquin.

L'arbre lui-même est peu exigeant. Il produit aisément de la gomme, et c'est un plaisir enfantin que de fabriquer de la colle en dissolvant cette sécrétion; un excès de gomme peut être nuisible à l'arbre, surtout dans les pays humides, car elle sert alors de bouillon de culture pour des bactéries et même pour des champignons. Les fruits eux-mêmes connaissent un ennemi assez redoutable en la mouche des cerises, dont le ver se développe près du noyau; les traitements par insecticides aboutissent trop souvent à des excès.

Comments