See also...

Sentiments Sentiments



Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

292 visits

solitude

solitude

Lightly, ouistiti, Ester, Lucian Miron and 2 other people have particularly liked this photo


11 comments - The latest ones
Sabou
Sabou
Très japonisant, c'est beau et c'est d'un calme !
9 years ago.
Céline de la Vallée has replied to Sabou
Tiens, c'est vrai. Tu as raison.
9 years ago.
Nadège ...
Nadège ...
Une image sereine..
9 years ago.
Céline de la Vallée has replied to Nadège ...
Merci Nadège.
Un peu de sérénité ne fait pas de mal.
9 years ago.
Ester
Ester
I love that view and the colors on the tree in the front, beautiful captured
9 years ago.
Céline de la Vallée has replied to Ester
Thank you very much, Ester.
9 years ago.
ouistiti
ouistiti
il semble greloter ... fragile et beau !
9 years ago.
Céline de la Vallée has replied to ouistiti
Et moi, donc....LOL
Merci ouistiti pour tes visites
9 years ago.
Cypora Herszhorn
Cypora Herszhorn
MON ARBEZ

Il est resté tout seul ! Le voici face au vent,
Brûlé par les étés, givré par les hivers.
Il se tord et s'éploie de l'automne au printemps
Face aux mêmes sillons fécondés par la terre.

Vous l'avez célébré au temps de sa jouvence,
Vous les anciens, les vieux aujourd’hui disparus,
Témoins de son passé admirant la prestance
De son tronc si noueux, de ses rameaux feuillus.

En Octobre, quand l’or maquillait son ramage
Et que l’ébouriffaient les nuages pressés,
Il écoutait les mots que les oies de passage
Lui murmuraient alors avant de le quitter.

Quand Décembre semait ses frissons acharnés,
Ses rameaux, transpercés par les glaives du vent,
Se tordaient, décharnés, comme des barbelés
Que le givre a figé dans l’étau de ses dents.

En Mai, tous ses bourgeons, sous la douce lumière
D’un soleil bienveillant, se déployaient heureux,
En contractant ses nœuds comme autant de paupières
D’où s’écoulait la vie, comme larmes des yeux…

…De mes doigts, aujourd'hui, j’en caresse l’écorce
Et j’enlace son tronc qui se fond dans la terre,
Il me donne sa sève en m’insufflant sa force
Et mon âme s'emplit d'une étrange lumière.

(c) Cypora Herszhorn (extrait de LES FUGUES DU TEMPS)
6 years ago.
Céline de la Vallée has replied to Cypora Herszhorn
Merci pour ce joli poème.
6 years ago.