Arnocrash

Arnocrash

Posted on 12/04/2013


Photo taken on June  6, 2013


See also...

Delirium Delices Delirium Delices


Place à la critique!!!! Place à la critique!!!!


Canon EOS xxx Canon EOS xxx


matrix of modern times matrix of modern times


QUE MARINE QUE MARINE


Marine Marine


BLEU INTENSE *** BLEU INTENSE ***


Bateau - Boat - Schiff Bateau - Boat - Schiff


SHIP-SPOTTING SHIP-SPOTTING


See more...

Keywords

versenden
enviar
navire
schip
spedire
navio
vessel
soleil
boat
darkness
sun
ship
dark
sunshine
mer
sea
lumière
light
bateau
ombre
eau
water
arnocrash
reportage
Canon eos 7d
eos
Canon
2013
screen
image
reporter
photo
ipernity
picture
zee
mar
marée
océan
marine
radar
antenne
BEM MONGE
MONGE
white
wit
blanc
blanco
bianco
THALES


Authorizations, license

Visible by: Everyone
Attribution + no derivative

940 visits

Radar MONGE (BEM)

Radar MONGE (BEM)
Le Monge est un bâtiment d'essais et de mesures (BEM). Le Monge est en service dans la Marine nationale depuis le 4 novembre 1992. Ce bâtiment est le seul de ce type dans la Marine militaire française et l'un des rares dans le monde ; seules les marines des États-Unis, de la Chine populaire et de la Russie comptent des bâtiments équivalents. Le Monge, qui tient son nom du mathématicien français Gaspard Monge (1746-1818), a pris la succession du BEM Henri Poincaré, en service depuis 1968. Construit par les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire. Il est armé par un équipage mixte de la Marine nationale et de la DGA (personnel de DGA Essais de missiles).

Sa mission principale consiste à se placer au large en mer pour observer avec ses capteurs les essais en vol des missiles tirés depuis le centre DGA Essais de missiles de Biscarrosse (ex-Centre d'essais des Landes), en particulier les missiles balistiques MSBS M45 et M51, mais aussi les missiles nucléaires aéroportés ASMP (et maintenant ASMPA) et certains autres tirs de missiles à longue portée. Il est aussi utilisé pour la surveillance de l'espace (satellites, débris, ISS, etc.) au profit du CNES et d'autres organismes militaires. Il participe occasionnellement à des missions au profit de l'Agence spatiale européenne (lancements Ariane).

Missions

Basé à Brest, ses missions techniques principales sont : la trajectographie et l'observation radar et optique des missiles balistiques ou tactiques, la poursuite de satellites et, beaucoup plus rarement, la mise en œuvre ou la poursuite de cibles aériennes pour l'entraînement des forces. Son système de mesures, articulé autour de radars de poursuite spécifiques de très hautes performances (capables de trajectographie et d'analyse radar) ainsi que d'un ensemble de calculateurs temps réel performants, comprend également un système complet de réception et traitement de télémesures à haut débits, un module d'analyse météorologique (ballons, LIDAR et fusées sondes), un système de poursuite optronique et des équipements de télécommunications satellite. Il possède un mini hôpital doté notamment d'une salle d'opération, de réanimation, d'un appareillage de radioscopie complet pour les longues campagnes d'essai en mer. Il peut embarquer deux hélicoptères lourds.

Pour sa mission principale, qui concerne « l'observation des essais en vol des missiles balistiques ou tactiques », le Monge apporte un soutien essentiel à la Direction technique de la Direction générale de l'Armement (DGA), et plus particulièrement au centre DGA Essais de missiles de Biscarrosse, qui assure la supervision de l'essai et auquel le BEM est opérationnellement rattaché pour l'essai.

En pratique :

les tirs d’essai des missiles balistiques MSBS sont effectués
soit depuis un sous-marin en plongée au large de Quimper,
soit depuis un pas de tir à terre sur le site de Biscarrosse de la DGA Essais de missiles (anciennement CEL, Centre d'essais des Landes).
avant chaque tir, le Monge se positionne dans une zone « réceptacle » à proximité de l'endroit où retomberont les têtes après quinze à vingt minutes de vol
du fait de la rotondité de la Terre, il sera le seul à observer le dernier tiers de la trajectoire jusqu'à l'impact en mer final de l'engin.
deux axes de lancement sont utilisés depuis le golfe de Gascogne : l’un vers l'ouest, au large des États-Unis ; l’autre vers le sud-ouest en direction de la Guyane et du Brésil situé à plus de 6 000 km, (dans ce cas, le missile est tiré par un sous-marin positionné au sud de la pointe Bretagne).

Une autre mission de ce bâtiment est la participation au réseau national de surveillance de l'espace. En particulier, le Monge travaille en liaison avec le CNES lorsqu'un débris spatial menace d'entrer en collision avec un satellite d'« intérêt national ». Ses radars lui permettent de mesurer précisément les trajectoires des objets gravitant autour de la Terre. En septembre 2011, un satellite de la NASA est rentré dans l'atmosphère. De par sa taille il existait un risque que des débris atteignent le sol. Le Monge a participé à la poursuite de ce satellite depuis le port de Brest, permettant au CNES et à la NASA de prédire avec plus de précision la zone d'impact

Équipements du bâtiment

Capteurs de poursuite et observation de missiles
2 radar Armor de trajectographie et analyse en bande C
1 radar Normandie de trajectographie et analyse en bande L
1 radar Gascogne de trajectographie en bande C
6 antennes Antares de réception télémesure en bande I
1 tourelle de suivi optronique (capteurs visible et IR)
1 Lidar et capacité de tir de fusées sonde (pour sondages atmosphériques à très haute altitude)

Cet ensemble de systèmes radars est le plus performant de la Marine et de la DGA2

Système de communications par satellite
SYRACUSE
Inmarsat
Radar de surveillance de l'espace aérien
Thomson-CSF DRB V15 C (Sea Tiger Mk 2) en bande E/F
Radar de navigation maritime
2 Racal Decca DRBN 34A en bande I
Armement militaire
2 mitrailleuses de 12,7 mm d'auto-défense
peut embarquer 2 hélicoptères lourds

Quelques spécificités du navire

Un canal de stabilisation entre les réservoirs permet au navire d'avoir un roulis inférieur à 9° à faible vitesse dans une mer de force 6. Le Monge peut effectuer des essais dans une mer de force 5.
Le navire est peint dans un blanc élégant, mais c'est d'abord pour limiter au maximum la déformation de ses superstructures par dilatation différentielle sous l'effet de l'éclairement solaire, qui fausserait le parallélisme d'alignement très précis de ses capteurs.
Sa longueur et son tonnage en ont longtemps fait le 3e plus gros navire de la Marine nationale après les 2 porte-avions Foch et Clemenceau. Outre leur successeur le Charles de Gaulle, il est maintenant dépassé en tonnage (mais pas en longueur) par les trois BPC de la classe Mistral.
Son prédécesseur le BEM Henri Poincaré, plus petit, était un pétrolier civil racheté et modifié par la Marine ; l'amiral Philippe de Gaulle (fils du Général) en fut l'un des commandants. Historiquement, la France avait également installé une station à terre d'observation radar et télémesure sur l'île de Flores dans l'archipel portugais des Açores, station qui fut fermée en 1994.

Christina Sonnenschein, Pierre Bigot, Blueman, Agnès have particularly liked this photo


8 comments - The latest ones
Agnès
Agnès
Magnifique!!!
3 years ago.
Arnocrash has replied to Agnès
merci Agnès
3 years ago.
Blueman
Blueman
Excellent!
3 years ago.
Arnocrash has replied to Blueman
merci Blueman
3 years ago.
Brian
Brian
"Is there anybody out there? ...... Is there anybody ... out there?" Excellent shot!
3 years ago.
Arnocrash
Arnocrash
je ne sais pas mais avec ce genre d'antenne pas de problème pour recevoir eurosport mdr!!!!
merci Brian
3 years ago.
foto buff
foto buff
wow what a vessel
3 years ago.
Arnocrash has replied to foto buff
Oui impressionnant n'est ce pas Merci foto buff
3 years ago.