See also...

Charles Darwin Charles Darwin



Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

187 visits

La chaine depuis les particules jusqu'à la pensée.

La chaine depuis les particules jusqu'à la pensée.
Après la pensée ? Peur-être rien de plus, peut-être quelque chose ?

(cliquer sur le dessin pour mieux lire)

La science dit que tout cela s'est fait par hasard.

Il faut croire que le hasard fait vraiment très bien les choses.

Beaucoup de choses sortent du hasard. Ce qui demeure pérenne est ce qui a obéi aux lois "d'assemblage" les plus pertinentes.

Le plus grand mystère n'est pas dans le résultat de ces assemblages, mais dans ce qui a permis l'existence de ces lois.

Ces lois semblent bien être contenues dans les particules primordiales qui, elles, sont encore mystérieuses.

Un grand homme de science a écrit : "Il n'y a pas d'intention dans l'Univers"
Je préfère l'expression "On ne voit pas d'intention dans l'Univers" .
Quand on ne peut pas prouver ce qu'il n'y a pas, je préfère la modestie de l'expression "on ne voit pas", ce qui ne ferme pas définitivement toutes les portes de la recherche.

Lorenzo Kjell Salmonson, Kaddem - 85, Noĉjo Lagrafo, Christine., and 2 other people have particularly liked this photo


14 comments - The latest ones
Betty【ツ】
Betty【ツ】
Marrant ton montage... Il a bien fallu que tu penses pour en arriver là, donc...... :o))
3 years ago.
Alain-Bernard
Alain-Bernard
Ben, ce n'est pas une pensée bien puissante, mais il est bon de rappeler que s'il existe une pensée c'est bien grâce à tout ce qui a précédé depuis le Big Bang.

Comme j'ai voulu tenir dans la page, j'ai sauté bien des étapes :-))
Mais l'idée d'un enchaînement des faits demeure, évidemment.

Quant au point d'interrogation, j'y travaille dur !!!!

Merci Betty de m'avoir visité.
3 years ago.
Don Sutherland
Don Sutherland
Great work.
3 years ago.
Alain-Bernard
Alain-Bernard
Thank you very much Don
3 years ago.
Alain-Bernard
Alain-Bernard
Très flatté chère Chantal.
Tant mieux si j'arrive à me faire comprendre. C'est bien sûr mon objectif, sinon je ne publierais pas.
Merci de ta fidélité.
Gros bisous.
3 years ago.
Mayo
Mayo
Je vais essayer de répondre à partir de ton point d'interrogation parce qu'en apparence tu envisages une suite à ta chaîne.
La pensée est une nécessité de la vie d'où naissent l'évolution des idées, conscience, connaissance de Soi et bien d'autres concepts liés à un esprit qui cogite.
Puis arrive la disparition du tout par la fin de l'existence , et comme la pensée a le pouvoir de son infinie liberté, elle peut considérer ou pas qu'il y a une vie après la mort … mais ça c'est un autre débat.
C'est vrai qu'il est moins compliqué à présent de créer un être vivant à partir d'êtres constitués et de sexe différent , mais encore faudrait-il se pencher sur le sauvetage de la planète pour éviter l'extinction de toutes les espèces qui nous ramènerait à cet éternel recommencement qu'est le début de la chaîne avec tous ses mystères et ses assemblages sur l'origine de la vie .
Par contre une question me vient à l'esprit qu'en est-il de la pensée de l'humain quand on sait qu'elle peut être accomplie par une machine qui calcule qui déduit qui pense, tel un ordinateur … pas prévu dans la chaîne celui là:-))
J'aime bien ton schéma.
3 years ago.
Alain-Bernard
Alain-Bernard
L'ordi réfléchit beaucoup selon ce qu'on lui a appris à faire et sur ordre de l'utilisateur. Il ne prend pas d'initiative.

Il déduit de façon imparable à partir des algorithmes que l'homme a imaginé et qu'il lui a fourré dans son coeur. Il déduit beaucoup mieux et beaucoup plus vite que ne le ferait le programmeur de l'algorithme ; lui n'a pas de problèmes affectifs perturbateurs, ni de grippe, ni de maux de tête occasionnels, ni envie de faire grève car il n'est même pas payé et il ne demande que quelques watts électriques pour travailler. Il peut travailler 24h/24.

Mais... il ne pense pas, il n'intuite pas, il n'imagine pas, il n'invente pas. C'est un exécutant de ce que l'homme lui demande faire, il ne discute pas les objectifs qu'on lui fixe, il tourne autant qu'il en est capable jusqu'à ce qu'il fournisse les résultats issus des algorithmes et des données qu'on lui a entrés. Une simple erreur de données et le résultat est faux mais ce n'est pas de sa faute. On lui redonne les bonnes données et le résultat est bon, à la condition que l'algorithme donné par l'homme soit bon.

En conclusion, ce n'est qu'un esclave aux ordres de l'homme. L'homme l'a construit pour se faciliter la vie et calculer infiniment plus vite que lui, ce qui permet à l'homme de penser plus vite. C'est un outil, ce n'est pas un manager.

Merci moi pour ton commentaire.
3 years ago. Edited 3 years ago.
Mayo
Mayo
Tu as raison, je ne dois pas confondre pensée humaine et intelligence artificielle. C'est parce qu'il me gagne tout le temps aux échecs qu'il m'énerve, me voilà rassurée :-))
3 years ago.
Alain-Bernard
Alain-Bernard
Ben oui, aux échecs il est plus fort parce qu'il déduit plus vite toutes les situations possibles à partir d'un état des lieux, alors on ne peux pas rivaliser. Notre horloge interne est plus lente.

Je suis d'accord avec toi sur la suite de la chaîne. Après la pensée il y a bien la conscience.
Celle-ci est bien issue de la pensée, mais pas seulement. Il y a en plus cette notion d'éthique qui reste fondée sur le bien et le mal, donc sur un jugement dont les codes ne sont pas qu'issus du hasard. Y aurait-il alors une chaîne parallèle qui vient déboucher sur la conscience ? Là je sèche et m'interroge toujours. Ce n'est pas la science qui nous donnera la solution.
3 years ago. Edited 3 years ago.
Mayo
Mayo
On s'interroge toujours à propos de la conscience, quand on cherche à la définir, on retombe toujours sur la définition: un état à propos de quelque chose.
3 years ago.
Alain-Bernard
Alain-Bernard
Pourquoi pas ? Mais avec modération, pour ne pas tomber sur les abus technologiques. Aller vers l'homme parfait avec des moyens fondés sur les manipulations médicales voulues ne vaut pas l'amélioration naturelle de l'espèce, comme cela a toujours été. J'entendrais alors le transhumanisme comme l'évolution naturelle de l'humain et non modifiée par l'action de savantes médecines. L'homo sapience sapience que nous sommes serait alors un nouvel homme doté d'une sagesse parfaite, respectueux de la vie et de sa planète.

Faudra-t-il que ses organes, son cerveau et sa conscience évoluent par sélection naturelle ? C'est normalement la règle de l'évolution. Comme il y a évolution chaque fois que l'homme est confronté à un environnement plus dur, et comme tout laisse à penser que c'est le cas pour aujourd'hui et au moins pour le siècle qui est devant nous, alors, il n'est pas impossible que la sélection naturelle produise ce nouvel homme plus sage dès le XXIIéme siècle, s'il en a l'aptitude.

Mais de telles évolutions se produisent généralement sur des milliers d'années. Le problème est de savoir si notre nécessaire évolution pourrait se faire aussi rapidement que sur un seul siècle.

Tu as remarqué mon utilisation permanente du conditionnel ? :-)
3 years ago.
Djamel
Djamel
Oui nous sommes tenus à une adaptation permanente à l environnement à l évolution des technologies et aux défis toujours nouveaux qui nous attendent ; on n a pas le droit d hypothéqué l avenir des générations montantes donc oké avec toi pour le respect de la planète
Bonne journée Bernard
3 years ago.
Alain-Bernard has replied to Djamel
Merci à toi
3 years ago.
Roland Platteau
Roland Platteau
Connaissez-vous Aimé Michel ?
3 months ago.