See also...


Keywords

Sculpture


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

517 visits

Sculpture érotique / Erotic sculpture - Laholm / Sweden - Suède. 25 octobre 2008

Sculpture érotique / Erotic sculpture -  Laholm / Sweden - Suède.  25 octobre 2008
Exhibitionnisme sculptural.

Sculptural exhibitionism.

Je copie ici le chef-d'oeuvre littéraire de mon ami Philippe qui s'inspira de cette photo pour le produire .

"" ......Je m’attendais à tout sauf à une panne de combustible nucléaire en pleine mer des Sargasses, au sud est des Bermudes ! J’étais donc là par 1200 mètres de fond seul dans mon sous-marin de poche « Jules Verne » (j’avais pensé l’appeler Lulu, mais cela n’aurait pas fait très sérieux dans la profession) à ne savoir que faire au milieu des poissons ruban et des dragons des abysses. Soudain, je réalisais que mon pocket était juste derrière moi. Je l’empoignais avec force et pour décourager mon pessimisme naissant l’allumais en espérant établir une dernière liaison avec le plancher des vaches où j’avais gardé quelques amis. Et miracle, la liaison se fit avec Hypernini . Je tapais fébrilement sur mon clavier d’argent quelques clés magiques et fus très heureux de pouvoir contempler encore une fois les œuvres de mon ami Léo qui a toujours une belle estampe de petit soulier de satin ou encore cette belle image féminine que je découvre à nous présenter dans son bel écran de plasma. Une fois cette cérémonie accomplie, le moral étant revenu je me suis attaché le disque dur autour du cou et suis reparti (après avoir dit au revoir à Jules) à la nage aux Iles Coco où de belles sirènes m’attendraient peut-être pour faire la fête au clair de lune en dégustant quelques ponchs bien tassés sur le sable doré ! ""
Translate into English

Fred Fouarge, BASCLIN have particularly liked this photo


Comments
 BASCLIN
BASCLIN
......Je m’attendais à tout sauf à une panne de combustible nucléaire en pleine mer des Sargasses, au sud est des Bermudes ! J’étais donc là par 1200 mètres de fond seul dans mon sous-marin de poche « Jules Verne » (j’avais pensé l’appeler Lulu, mais cela n’aurait pas fait très sérieux dans la profession) à ne savoir que faire au milieu des poissons ruban et des dragons des abysses. Soudain, je réalisais que mon pocket était juste derrière moi. Je l’empoignais avec force et pour décourager mon pessimisme naissant l’allumais en espérant établir une dernière liaison avec le plancher des vaches où j’avais gardé quelques amis. Et miracle, la liaison se fit avec Hypernini . Je tapais fébrilement sur mon clavier d’argent quelques clés magiques et fus très heureux de pouvoir contempler encore une fois les œuvres de mon ami Léo qui a toujours une belle estampe de petit soulier de satin ou encore cette belle image féminine que je découvre à nous présenter dans son bel écran de plasma. Une fois cette cérémonie accomplie, le moral étant revenu je me suis attaché le disque dur autour du cou et suis reparti (après avoir dit au revoir à Jules) à la nage aux Iles Coco où de belles sirènes m’attendraient peut-être pour faire la fête au clair de lune en dégustant quelques ponchs bien tassés sur le sable doré !
10 years ago.
Léopold club has replied to BASCLIN
Philippe ! Je te lève ma calvitie et te fais un standing ovation ! Tu es génial ! MERCI !!!
10 years ago.

Sign-in to write a comment.