Henri Masson

Henri Masson

Posted on 07/29/2013


Photo taken on July 29, 2013


See also...


Keywords

Hungario
Esperanto
Hongrie
Coulon
La Roche-sur-Yon
Jozefo Trnka
Maria Trnka
Nalliers


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

287 visits

23 —Jozefo kaj/et Maria Trnka, 2013

23 —Jozefo kaj/et Maria Trnka, 2013
Accueillis en Vendée du 20 au 22 juillet 2013, Jozefo et Maria Trnka (trounka), de Hongrie, ont pu visiter La Roche-sur-Yon et des amis, en particulier Albert Crié, dont la curiosité, l'inventivité et l'esprit de découverte sont insatiables.
Le 21, ils ont pu se rendre à la plage de Sauveterre à Olonne, et à une fête des vieux métiers à l'Île d'Olonne où ils ont eu la surprise de rencontrer un jeune Hongrois qui pratique le "woofing", c'à-d. l'échange du gîte et du couvert contre des travaux dans une ferme biologique.
Le 22, ils ont été accueillis aussi à Nalliers par Jean et Viviane qui leur ont fait découvrir la réserve naturelle de Nalliers et le marais poitevin à Coulon.
Le soir, Patrice Joly leur a fait la surprise d'inviter une de ses collègues de travail d'origine hongroise, si bien qu'une longue conversation a pu s'engager en hongrois, espéranto et français.

---

Accueillis en Vendée du 20 au 22 juillet 2013, Jozefo et Maria Trnka (trounka), de Hongrie, ont pu visiter La Roche-sur-Yon et des amis, en particulier Albert Crié, dont la curiosité, l'inventivité et l'esprit de découverte sont insatiables.
Le 21, ils ont pu se rendre à la plage de Sauveterre à Olonne, et à une fête des vieux métiers à l'Île d'Olonne où ils ont eu la surprise de rencontrer un jeune Hongrois qui pratique le "woofing", c'à-d. l'échange du gîte et du couvert contre des travaux dans une ferme biologique.
Le 22, ils ont été accueillis aussi à Nalliers par Jean et Viviane qui leur ont fait découvrir la réserve naturelle de Nalliers et le marais poitevin à Coulon.
Le soir, Patrice Joly leur a fait la surprise d'inviter une de ses collègues de travail d'origine hongroise, si bien qu'une longue conversation a pu s'engager en hongrois, espéranto et français.

Comments