Mila

Mila

Posted on 06/15/2015


Photo taken on May 26, 2010


See also...


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

302 visits

Marina Tsvetaeva (1892-1941)

Marina Tsvetaeva (1892-1941)
Combien sont ils, qui sont tombés déjà
Dans cet abîme, qui au loin nous guette.
Le jour viendra où ce sera mon tour
De la surface de terre disparaître.

Tout se figera: ce qui chantait, brillait
Ce qui jouait, rêvait, buvait jeunesse
Et l'or de mes cheveux, et le vert de mes yeux
Et tendre son de ma voix-caresse.

La vie continuera : l'oubli du jour ,
Le pain quotidien, besognes, peines
Et tout sera comme si sur cette terre
Je n'existais jamais, jamais vécu.

Moi, si peu méchante, qui aimais
Galop des cavalcades et musique ,
Le son des cloches du village. Moi
Si vraie, si vivante, si authentique.

Vous tous, qui ne m'avez jamais connue
Mes oui et non souvent par trop directes
Mon port trop fier d'une blanche ingénue
Et mon pardon facile des incorrectes

Je vous demande à tous, les proches et étrangers
M'aimer parce que je suis souvent trop triste
Pour mes vingt ans et mon destin d'artiste
Et parce que je mourrai....

L.
Essai de traduction

www.ipernity.com/doc/282995/38010496/in/album/769316

Roséha D., Василий Касимовский, Sylvie Coeffic, Christel Ehretsmann and 2 other people have particularly liked this photo


Comments
Christel Ehretsmann
Christel Ehretsmann
quel beau visage, intemporel ...
pour une angoisse existentielle et que marque le temps, notre temps compté...
2 years ago.
Mila has replied to Christel Ehretsmann
Le sien s'était arrêté à 50 ans....
2 years ago.
Sylvie Coeffic
Sylvie Coeffic
*************** :-)
2 years ago.
Mila
Mila
O.K., Roséha
11 months ago.