See also...

PHOTOS OF INTEREST PHOTOS OF INTEREST


3+ Faves 3+ Faves



Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

204 visits

Ettore Bugatti

Ettore Bugatti
Typ 41 Royale Esders, "Runabout" (1935)
Design: Jean Bugatti
Der am 4. April 1932 an den Textilfabrikanten Armand Esders ausgelieferte Jean Bugatti-Roadster ist der erste für einen Kunden gebaute "Royale". Der Preis für den Wagen beträgt unglaubliche 700.000 Francs. Monsieur Esders leistet bereits im Oktober 1931 eine Anzahlung von 200.000 Francs. Der in zwei Grüntönen lackierte Wagen wird auf Wunsch von Monsieur Esders, der nicht vorhat, bei Nacht zu fahren, ohne montierte Scheinwerfer ausgeliefert. Denoch werden die Scheinwerfer beigelegt.

Roger Dodger, grey_hound_49, Hélène chevillard, Armando Taborda have particularly liked this photo


7 comments - The latest ones
Armando Taborda
Armando Taborda
elegance
2 years ago.
Demetrius Chryssikos has replied to Armando Taborda
De nos jours, une Bugatti Royale Typ 41 est considérée comme l'une des voitures les plus imposantes et les plus rares au monde !!!
2 years ago.
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
Ettore Bugatti (pour l’état civil Ettore Arco Isidoro Bugatti), né le 15 septembre 1881 à Milan, Italie, et mort le 21 août 1947 à Neuilly-sur-Seine, France, est un industriel et inventeur italien naturalisé français. C'est un des fondateurs de l'industrie automobile de luxe et de compétition avec les automobiles Bugatti en Alsace. Il est le père de Jean Bugatti et le frère du sculpteur Rembrandt Bugatti. Aujourd’hui encore, il est considéré comme un des pionniers de l’automobile.
La région alsacienne séduisit Ettore Bugatti qui fit de Dorlisheim le fief historique de son usine de construction automobile où il conçut et assembla plus de 7 500 automobiles. La renommée de ses automobiles au palmarès sportif jamais égalé à ce jour est mondialement reconnue.
Passionné par tout ce qui se rapproche des chevaux, Ettore adopte la calandre en « fer à cheval » qui sera un des signes distinctifs de sa marque et s'intéresse rapidement à la compétition. La recherche esthétique est présente à tous les niveaux de la fabrication et Bugatti créé même son propre outillage. Il souhaitait que ses moteurs de voitures, bien que cachés sous un capot, soient beaux. La Type 13, ou Brescia, au volant de laquelle il remportera plus de quarante victoires en quatre ans, fut la première Bugatti à remporter des succès en compétition. Brescia étant le nom d'un circuit italien sur lequel en 1921, la Type 13 remporta un beau quadruplé au Grand prix d'Italie des Voiturettes.
Le « Patron », comme tout le monde l’appellera à l'usine, passera pour un chef fier, au caractère autoritaire, difficile et sensible. Mais son inventivité n’aurait pu rencontrer tant de succès s’il n’avait su s’entourer d’ingénieurs de talent pour la réalisation de ses projets5.
Ettore Bugatti était ami avec l'aviateur Roland Garros.
Ettore Bugatti naît le 15 septembre 1881 au Castello Sforzo à Milan en Italie dans une famille d'artistes italiens. Il est le fils de l'ébéniste designer artiste italien Carlo Bugatti et de Thérèsa Lorioli. Il a une sœur aîné Deanice Bugatti et un frère cadet, le célèbre sculpteur Rembrandt Bugatti né en 1884. Il est également le neveu du peintre Giovanni Segantini et son grand-père paternel Giovanni Luigi Bugatti est un sculpteur et architecte renommé en Italie.
Sa famille s'établit rapidement à Milan où il passe toute son enfance. Après des études classiques, il fréquente l’Académie des Beaux-Arts Brera de Milan où il étudie la sculpture avec son frère Rembrandt Bugatti. Il épouse, en 1907, Barbara Maria Guiseppina Mascherpa Bolzoni, avec laquelle il aura quatre enfants, deux fils et deux filles. Après la mort de sa première femme, Ettore épouse en secondes noces Geneviève Marguerite Delcuze en 1946. Elle lui donnera une fille, Thérèse, née en 1942 et un fils, Michel, né en 1945.
Pilote d’essai à l’occasion, Jean Bugatti se tue dramatiquement le 11 août 1939 à l'âge de 30 ans au cours des essais d'une Bugatti Type 57C à Duppigheim à 10 km à l'est de l'usine. C'est un drame catastrophique pour Bugatti et pour son père qui ne s'en remettra pas.
De 1939 à 1945, durant la Seconde Guerre mondiale, l'usine est annexée par les nazis.
La guerre met fin à la production de Molsheim. En 1945, Ettore Bugatti se bat et gagne en justice pour récupérer son usine de Molsheim saisie par l'administration française à la libération. Il tente de redémarrer malgré les dettes et les manques de moyen. Les études des Bugatti Type 73 et Type 78 n'aboutissent pas et l'entreprise vivote.
En 1947, Ettore Bugatti meurt d'épuisement des suites d'une congestion cérébrale le 21 août à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine à l'âge de 66 ans après avoir déposé 1 000 brevets et fabriqué en 37 ans près de 7 500 voitures de grand luxe et de course toutes entrées dans la légende et devenues des objets cultes de riches collectionneurs. Bugatti est détenteur d'un palmarès sportif jamais égalé avec plus de 10 000 victoires et 37 records.
Le décès d'Ettore Bugatti, la Seconde Guerre mondiale, les difficultés économiques de l'après guerre ont entraîné la disparition de la marque entrée dans la légende des pionniers de l'automobile d'élite.
2 years ago.
Hélène chevillard
Hélène chevillard
superbe !!!!
2 years ago.
Demetrius Chryssikos has replied to Hélène chevillard
Merci Hélène !!!
2 years ago.
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
The car was especially designed for Dr. Armand Esders, a clothing manufacturer, who ordered a car without any headlights as this would impair the beautiful design. He had, as he said, no plans to drive after sunset anyhow.
2 years ago.
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
....ein echter Hingucker !!!
2 years ago.