See also...


Keywords

Berlin
Römertopf


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

189 visits

Baeckeoffe [bèke-ofe]

Baeckeoffe [bèke-ofe]
Paleron de bœuf, épaule de porc, épaule d'agneau, pommes de terre, oignons, gousses d'ail, persil, thym, laurier, baies de genièvre, vin blanc.
Accompagnement: Vin d'Alsace ou Grüner Silvaner

Georg, Renate, Anjo, Claudette have particularly liked this photo


Comments
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
Le samedi à Strasbourg ou ailleurs dans les familles un peu à leur aise, la maîtresse de maison préparait le baeckeoffe. On laissait mariner puis, avant de partir pour l’église, on déposait la terrine chez le boulanger pour qu’il la fît cuire dans son four après la cuisson de ses pains alors que le four refroidissait; cela pouvait durer jusqu'à trois heures, les cérémonies étant plus longues qu'actuellement.
4 years ago.
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
Not a Jamie Oliver, Raymond Blanc, Johann Lafer, Horst Lichter, Sarah Wiener, Alfred Biolek, Tim Mälzer, Kolja Kleeberg, Alexander Herrmann, Armin Roßmeier, Nelson Müller, Alfons Schuhbeck, Vincent Klink, Steffen Henssler, Frank Rosin, Björn Freitag, Cornelia Poletto, Ali Güngörmüş, Eckart Witzigmann, Stefan Markart, Johannnes King, Sybille Schönberger, Mario Kotaska, Léa Linster, Michel Oliver, Rasmus Kofoed or Ralf Zacherl recipe...
4 years ago.
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
Le mot baeckeoffe (qu'on écrit aussi baeckeofe) signifiant « four du boulanger », il faut comprendre que c’était un plat de la ville, un plat du dimanche. À la campagne les boulangers étaient rares car, en général, chaque paysan faisait cuire son pain, une fois tous les quinze jours ou toutes les trois semaines (ce qui donnait l’occasion de préparer la flammeküech). La viande était par ailleurs inaccessible aux plus pauvres, qui mangeaient des pommes de terre avec du fromage blanc maigre (le bibeleskaas) en semaine et le dimanche, jour de luxe, avec des œufs à la sauce blanche (le kachelmües).
Certains assurent qu’il était à l’origine uniquement strasbourgeois ; dans Les Tilleuls de Lautenbach, Jean Egen rapporte que, quand il fallut préparer le repas qui devait suivre l’enterrement de sa grand-mère, on avait hésité avant de choisir un baeckeoffe parce que c’était un plat du Bas-Rhin.
4 years ago.
Claudette
Claudette
Un plat délicieux que j'ai pu déguster en Alsace !
4 years ago.
Demetrius Chryssikos has replied to Claudette
... excellent. Un délice !!!!
4 years ago.