See also...


Keywords

Hellas
Cyclades
Greece


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

560 visits

Tinos Island (Exombourgho Citadel)*

Tinos Island (Exombourgho Citadel)*
Burg Santa Elena, Tine (Olfert Dapper,1703)

Alexandre Chryssikos has particularly liked this photo


Comments
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
* Les seigneurs vénitiens de Guisis au 13ème siècle se rendent maîtres de l’ île de Tinos et fondent leur centre administratif à Exombourgho (borgo Santa Elena) où est érigée une citadelle fortifié jusqu’ en 1715.
10 years ago.
Ragnheidur
Ragnheidur
Kalimera and Kalispera :o) I do actually know a few words in your pretty language although I do not understand your small story here :o)
10 years ago.
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
The Doge of Venice, Dandalo, gave Tinos and Mykonos to the Ghisi family. In 1390 both islands were returned to Venice and became the only two Cyclades islands to be ruled directly from there. Although the Turks conquered the other Cyclades islands in the 16th century, Tinos held out. Each time the Turks overran the island, the islanders withdrew to the fortress of St. Helena in Exobourgo until the Ottoman forces gave up and returned to Turkey. The continued attacks led many of the islanders to give up and leave the island altogether. Finally, the last Venetian governor, Provveditore Balbi deserted Tinos in 1715 and the Turks took the island without a struggle.

www.greece.org/poseidon/work/islands/cyclades/tinos.html
10 years ago. Edited 10 years ago.
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
La république de Venise dite la Sérénissime (en italien, Serenissima Repubblica di Venezia ; en vénitien, Serenìsima Repùblica Veneta) est un État progressivement constitué au Moyen Âge autour de la cité de Venise, et qui s'est développé par l'annexion de territoires divers et de comptoirs commerciaux le long des côtes de la mer Adriatique, en Méditerranée orientale et en Italie du Nord, jusqu'à devenir une des principales puissances économiques européennes. Venise occupe alors une place prépondérante dans les échanges économiques entre l'Occident et l'Orient méditerranéen, byzantin ou musulman.
La république de Venise a construit son indépendance politique et sa puissance économique grâce au commerce maritime. Les Vénitiens ont noué des alliances avec l’empire de Byzance. La flotte vénitienne aide militairement l’Empire byzantin contre les invasions arabes et normandes et contre les pirates croates qui nuisent au commerce. L’Empire byzantin accorde des privilèges commerciaux à Venise. Les Vénitiens peuvent établir des comptoirs dans l’Empire pour profiter du commerce.
Lors des croisades, Venise est un lieu d’escale pour les croisés et développe un axe de commerce Nord-Sud (avec les Anglais et les Flamands). Entre le xie et xiiie siècles, Venise émerge puis se développe au xive siècle, via la « Bourse du Rialto », qui facilite le développement d'une flotte commerciale et le quadruplement de la superficie de l'arsenal de Venise, véritable « État dans l'État », sur lequel la cité construit sa richesse qui permet de développer son importance politique.
La Sérénissime, avec ses institutions aristocratiques remarquablement stables sur près d'un millénaire, contribue à son rôle politique essentiel.
À partir du xvie siècle, elle connaît une phase de déclin économique (le commerce maritime s'est déplacé de la Méditerranée vers l’Atlantique), politique et de régression territoriale quelque peu occultée par une extraordinaire floraison artistique, avant de disparaître, en 1797, vaincue par Napoléon Bonaparte, alors général aux ordres du Directoire révolutionnaire français. La Sérénissime, avec ce qui restait de son domaine territorial, passe alors par le traité de Campo-Formio sous la souveraineté autrichienne.
16 months ago.