See also...

3+ Faves 3+ Faves



Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

238 visits

Panem et circenses, Colosseo

Panem et circenses, Colosseo
S. P. Q. R.

The Colosseum, or the Coliseum, originally the Flavian Amphitheatre (Latin: Amphitheatrum Flavium, Italian Anfiteatro Flavio or Colosseo), is an elliptical amphitheatre in the centre of the city of Rome, Italy, the largest ever built in the Roman Empire. It is considered one of the greatest works of Roman architecture and Roman engineering.
Occupying a site just east of the Roman Forum, its construction started in 72 AD under the emperor Vespasian and was completed in 80 AD under Titus, with further modifications being made during Domitian's reign (81–96).

Rosy, Alexandre Chryssikos, Renate have particularly liked this photo


Comments
Nadine
Nadine
j'aime beaucoup cette photo
6 years ago.
Demetrius Chryssikos has replied to Nadine
Merci beaucoup Nadine !!!
6 years ago.
Demetrius Chryssikos
Demetrius Chryssikos
L'opus caementicium (du latin caementum = moellon, pierre brute, agrégat) était une maçonnerie de blocage constituée par un mélange de mortier et de pierres tout venant (appelées caementa, moellons, fragments de pierre, déchets de taille) coffré à la manière du pisé entre deux banches ou entre deux parements dressés avec soin faisant office de coffrage perdu. Le mortier antique était dans le meilleur des cas de la chaux grasse mêlée à de la pouzzolane (ou des tuileaux - fragments de terre cuite - qui contribuaient à rendre le mortier hydraulique), auquel cas il pouvait prendre l'apparence du béton de ciment moderne. Toutefois, il était très souvent constitué d'argile (les Grecs nommaient cette maçonnerie emplekton additionnée quand cela était possible à de la chaux. La définition fournie par l'archéologue Jean-Pierre Adam oscille dès lors entre celle d'une concrétion inébranlable fondée sur l'utilisation de la chaux - définition qu'a principalement retenu l'histoire - et d'autre part celle de la structure tripartite « parements-noyau », dans lequel la partie centrale - le remplissage, le noyau, le blocage - était constituée principalement par les caementa liés de manière solide par une bonne chaux ou, de manière sommaire, par une terre argileuse.
L'opus caementicium - maçonnerie liée au mortier de chaux - est l'une des clés de la réussite de la construction romaine, qui s'est développée à la fin du iiie siècle av. J.-C. dans le Latium et en Campanie et s’est rapidement diffusée dans l'ensemble du monde romain. Son succès s'explique par l'emploi de matériaux - les caementa - dont la préparation n'exigeait pas de compétence particulière. Il pouvait dès lors être réalisé par une main d’œuvre servile abondante. Beaucoup de constructions réalisées en bonne maçonnerie, comme le Panthéon, nous sont parvenues quasi-intactes.
5 months ago. Edited 5 months ago.