See also...


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

93 visits

chapelle de trémalo

chapelle de trémalo
Non loin de Pont Aven, au-delà du Bois d'amour, la chapelle de Trémalo est isolée au milieu des champs. Là Gauguin découvre ce Christ en croix qu'un artiste breton anonyme à sculpté dans le bois. Il est frappé par la force expressive de cette effigie, si différente des statues religieuses académiques.

La foi des Bretons l'impressionne profondément.

Pour faire suite à La vision après le sermon, Gauguin s'essaie à nouveau à représenter cette foi, reprenant un sujet fréquemment traité par les peintres amateurs de pittoresque : la prière devant la croix.

Il innove radicalement. Il sort le Christ de la pénombre silencieuse de la chapelle pour le planter en plein champ. La croix de bois marque l'axe du tableau et le ferme, en haut, avec une naïveté voulue. Les couleurs sont audacieuses.

Dès 1891 le critique Octave Mirbeau souligne l'importance de ce tableau. Le Christ jaune rassemble tout l'art de Gauguin en 1889 et résume le synthétisme (formes cernées d'un trait épais et simplificateur, couleurs haussées; posées en grandes plages, planéité) et ses racines (japonisme et primitivisme) dans une forte et simple évocation de la prière.

Blueman has particularly liked this photo