Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

59 visits

Gilles SERVAT

Gilles SERVAT



Les corbeaux et les sansonnets
Par bandes passent dans le ciel
Dans l´air neigeux, dessus les genêts
Et s´abattent dru comme grêle
Sur les labours de ce pays

Mon beau pays par l´hiver soumis

Quand reverrons-nous l´hirondelle
Noire et blanche, noire et blanche
Quand reverrons-nous l´hirondelle
Blanche au ventre et noire aux ailes

Sur la campagne démembrée
Que le vent transit toute entière
En place des talus arrachés
Poussent les arbres des cimetières
Plantés tous noirs sur le pays

Mon beau pays par l´hiver soumis

Quand reverrons-nous l´hirondelle
Noire et blanche, noire et blanche
Quand reverrons-nous l´hirondelle
Blanche au ventre et noire aux ailes

Les arbres dressent branches nues
Vers les cieux gris silencieux
Tendent leurs branches nues vers les nues
Tandis que des loups orgueilleux
Hurlent partout sur le pays

Mon beau pays par l´hiver soumis

Quand reverrons-nous l´hirondelle
Noire et blanche, noire et blanche
Quand reverrons-nous l´hirondelle
Blanche au ventre et noire aux ailes

Les gens immobiles se taisent
La langue engourdie dans la bouche
Serrés autour de l´âtre où la braise
Rougeoient pareil aux tas de souches
Qu´on voit fumer sur le pays

Mon beau pays par l´hiver soumis

Quand reverrons-nous l´hirondelle
Noire et blanche, noire et blanche
Quand reverrons-nous l´hirondelle
Blanche au ventre et noire aux ailes

Les corbeaux et les sansonnets
Par bandes passent dans le ciel
Dans l´air neigeux, dessus les genêts
Et s´abattent dru comme grêle
Sur les labours de ce pays

Mon beau pays par l´hiver soumis

Quand reverrons-nous l´hirondelle
Noire et blanche, noire et blanche
Quand reverrons-nous l´hirondelle
Blanche au ventre et noire aux ailes
Translate into English

Comments

Sign-in to write a comment.