Des mains à l'oeuvre...

Bon week-end confiné.

Portrait...

Dans le nord du Vietnam.

Pêche sur la rivière des parfums...

La rivière des Parfums (en vietnamien : sông Hương) est un fleuve côtier du Việt Nam, long d'une trentaine de kilomètres qui traverse Hué avant de se jeter en mer de Chine méridionale dans la lagune de Tam Giang. Elle fut ainsi nommée car en automne, les fleurs des arbres fruitiers qui tombent dans la rivière embaument ensuite la ville de Hué

Regard perdu...

"Quand le regard parle, la parole se tait." Citation de Henri-Frédéric Amiel

Pêche sur le fleuve Thu Bon...

Hôi An. Le fleuve Thu Bon prend sa source sur le mont Ngoc Linh, à une altitude de 2 598m, et franchit ensuite la région montagneuse du sud-ouest avant de croiser les rivières Tien et Tranh à Que Tan. Il finit par se jeter dans la mer à l’embouchure Cua Dai, en traversant les communes de Que Son, Dai Loc, Duy Xuyen, Dien Ban et de Hoi An. Par beau temps, les visiteurs peuvent se promener en bateau au fil de l’eau et découvrir les jolis villages qui bordent les berges.

La Baie d'Along...

La baie d'Hạ Long, baie d'Halong ou baie d'Along1,2 (Vịnh Hạ Long litt. « descente du dragon » en vietnamien ou Ha Long Bay en anglais)3 est une vaste baie naturelle d'eau marine de plus de 43 mille hectares (1 500 km2, le plus grand karst marin du monde4) située entre Hạ Long et le parc national de Cat Ba de l’île de Cat Ba, dans le golfe du Tonkin de la mer de Chine méridionale, de la province de Quảng Ninh au nord du Viêt Nam, à la frontière chinoise du Dongnan Qiuling, à 170 km à l'est de la capitale Hanoï. Ses 120 km de côte littorale, son panorama marin naturel préservé spectaculaire et exceptionnel de 1 969 îles karstiques calcaires immergées, et la richesse biologique de son écosystème tropical lui valent d'être inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 17 décembre 1994 (avec une extension en 2000)5. Ce site du club des plus belles baies du monde, élu en 2011 une des sept nouvelles merveilles de la nature6, est une des plus importantes destinations de tourisme au Viêt Nam et de tourisme du monde avec 2,5 millions de visiteurs annuels en 2015.

Contraste...

Une grand mère qui gardait ses petites enfants dans le nord du Vietnam. La famille est le premier environnement social d’un être humain, où il absorbe toutes sortes d’informations pour former ses habitudes, ses compréhensions du monde, et surtout ses valeurs. Pour comprendre les caractéristiques d’un Vietnamien, il est nécessaire de comprendre la famille vietnamienne. La famille vietnamienne lors de la fête Membre de la famille vietnamienne traditionnelle : Il se compose normalement de 4 à 8 personnes, dont 2 générations (parents et enfants) ou 3 générations (avec les grands-parents). Dans l’histoire, surtout chez les familles aristocrates, 4 à 5 générations vivaient ensemble. Pourtant, cette forme de famille exprime plutôt l’influence confucianiste que les traditions originales du Vietnam. Le patriarcat actuel est aussi une des influences nettes du Confucianisme sur le système familial. Pourtant le patriarcat vietnamien est une version beaucoup plus douce et indulgente comparée à celle chinoise. En plus de son autorité, le père vietnamien a aussi des obligations : il doit être responsable de la vie financière de la famille ; la protéger ; éduquer ses enfants et les nourrir. Il doit aussi être le modèle de vie pour ses enfants. Des familles nombreuses dans le nord Le rôle de la mère dans la famille vietnamienne est aussi bien respecté, et d’après E. Luro dans son livre “Le pays d’Annam”, mieux que celui de la femme chinoise dans sa société. Au lieu d’être donnée au fils aîné comme dans le système confucianiste, l’autorité dans la famille vietnamienne après la mort du père est passée à la mère. On considère aussi que la femme a un rôle principal dans l’éducation des enfants, comme dit le proverbe : « con hư tại mẹ, cháu hư tại bà » _ ce sera la mère et la grand-mère qui seront responsables des fautes de l’enfant. Dans la relation avec son mari, la femme est aussi très respectée. On considère la femme comme la contributrice principale dans le succès du mari : Cua chong, cong vo ¬_ La richesse du mari vient des sacrifices de la femme. La liaison entre parents et enfants est très remarquable chez la famille vietnamienne. L’amour filial est la valeur la plus importante dans la famille, et même la philosophie de la société. Il est naturel pour les vietnamiens que les parents vivent avec leur enfant aîné ou cadet lors de leur vieillesse, pour que l’enfant puisse prendre soin d’eux. On considère qu’avoir une personne âgée dans la famille est le meilleur des bonheurs. Tran Tien, un des plus grands compositeurs contemporains du Vietnam a écrit, dans une de ses chansons : toute chose glorieuse ne vaut rien si on n’a pas ses parents à côté. . La famille vietnamienne lors de préparation pour la fête du TET Le lien fraternel y est aussi très solide. Le frère aîné est censé d’avoir des responsabilités envers ses petits frères et sœurs si par malheur ils perdent leurs parents. Les vietnamiens considèrent qu’aider leurs frères et sœurs est une responsabilité évidente quand ils en sont capables. Sảy cha còn chú, sảy mẹ bú dì_ un des proverbes les plus connus sur ce sujet a dit : On compte sur son oncle quand son père est mort, et sur sa tante quand sa mère est morte. La famille est l’une des valeurs les plus importantes dans la vie quotidienne et spirituelle des vietnamiens. Cela exprime non seulement l’influence confucianiste, mais aussi les valeurs traditionnelles de la culture des Viets.

Bonne semaine...

...et restons prudent. Rencontré dans le nord du Vietnam.

Le lac Lak...

Vietnam. Situé dans la province de Dak Lak, le lac Lak est une des destinations touristiques les plus attrayantes des hauts plateaux du Centre. On y apprécie sa nature sauvage, son air pur, sa vie culturelle originale, et son art des gongs, reconnu patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Formé dans un ancien cratère, le lac Lak (district éponyme dans la province de Dak Lak) est le deuxième plus grand lac naturel du Vietnam après celui de Ba Bê au Nord-Est, et le plus grand des hauts plateaux du Centre. Il est situé à seulement 50 km du centre-ville de Ban Mê Thuôt, entre Dak Lak et la ville de Dà Lat, les deux destinations touristiques les plus populaires des hauts plateaux. En langue M'nông, Lak signifie «l’eau». Ce lac s’étend sur quelque 650 ha, avec une longueur d’environ 5 km, et une largeur de 2 km. Trois côtés sont en contact avec les montagnes, le quatrième avec la rivière Krong Ana venant du sommet Chu Yang Sin, haut de 2500 m. Le lac Lak a été découvert en 1948. Ce site était autrefois un lieu de relaxation du roi Bao Dai. Sa villa est toujours là, au bord du lac.
24 items in total