1/125 f/13.0 18.8 mm ISO 1250

FUJIFILM X-Pro1

XF18-55mmF2.8-4 R LM OIS

EXIF - See more details

See also...

Karp Panta group Karp Panta group


Pictures for Pam Pictures for Pam


Interesting Views Interesting Views


Dans la rue Dans la rue


The Photographer The Photographer


Where in the World? Where in the World?


Tolerance Tolerance


musique musique


TRAVELOGUE TRAVELOGUE


Colour my world Colour my world


⭐60 Faves⭐ ⭐60 Faves⭐


Your Shock Photos Your Shock Photos


Regards Photographiques Regards Photographiques


Regards Regards


Photo and Pictures Photo and Pictures


Children's world Children's world


Worldphoto Worldphoto


People at work People at work


PHOTOS OF INTEREST PHOTOS OF INTEREST


FACES FACES


100-200 Views 100-200 Views


color color


open daily open daily


Portraits Portraits


Street photography Street photography


People People


Strong Colors Strong Colors


Nikon Nikon


Photojournalism Photojournalism


Portrait Portrait


National Geographic National Geographic


Travel Photo Forum Travel Photo Forum


Travel Photography Travel Photography


See more...

Keywords

Nikon
Rue
Famille
Mexique
Oaxaca
Musicien
Musiciens
Mendiants


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

270 visits

L'accordéoniste qui ne savait pas jouer

L'accordéoniste qui ne savait pas jouer
Oaxaca (Mexique) - Si vous allez voir les données Exif, vous verrez que je suis à 1250 iso. Encore une erreur de débutant, ou de "tête en l'air". Mais ce type d'erreur peut arriver à tout le monde, à moins de travailler en iso automatique.

Je sortais de la cathédrale où j'avais fait quelques photos que je savais que je n'utiliserai pas. L'intérieur était tellement magnifique que je n'ai pu résisté à faire quelques images. Comme il faisait sombre j'ai augmenté la sensibilité. Normal. Mais ce qui l'est moins, c'est qu'en sortant, je n'ai pas changé la sensibilité, alors qu'il y avait une étonnante luminosité de fin de journée.

C'est à ce moment que j'ai entendu un accordéon qui égrenait quelques notes. La musique était bizarre, comme si l'accordéoniste -que je ne voyais pas à cet instant là- ne savait pas vraiment jouer de son instrument. Une "mélodie" hésitante, mais envoutante comme une musique répétitive.

Je me suis laissé guider par les notes, jusqu'au moment où j'ai aperçu cette petite famille qui faisait la manche. Si la musique n'était pas extraordinaire malgré son côté obsédant, la scène qui s'offrait à moi était merveilleuse. Quatre personnages sur ce fond bleu, baignant dans une lumière très chaude. La femme était surexposée par le rayon de soleil qui venait lui frapper le visage.

J'étais comme hypnotisé par cette petite famille qui se trouvait de l'autre côté de la rue. J'hésitais à m'approcher, je ne sais pourquoi, sans doute de peur que ce spectacle ne s'arrête. Que l'enchantement soit rompu. Les notes maladroitement jouées enveloppaient la scène et renforçaient ce sentiment de vivre un moment irréel. Magique.

Finalement je n'ai pas osé prendre la photo et je me suis éloigné. Au bout de quinze secondes je me suis ressaisi -je suis quand même rationaliste- et je suis revenu sur mes pas, en me disant que cette photo, je la regretterai toute ma vie.

J'ai mis un gros billet dans la casquette rouge tenue par la jeune mère et j'ai demandé si je pouvais les prendre en photo ? Je ne me voyais pas faire la photo sans leur donner quelque chose, mendier est leur gagne-pain.

Il n'ont pas changé leur attitude fière et distante. J'ai fait deux photos. Pas une de plus.
C'est le soir à l'hôtel que j'ai réalisé que la sensibilité n'était pas adaptée, réduisant le contraste.

Cette famille, je l'ai retrouvée le lendemain sur un marché indien à 50 kilomètres d'Oaxaca. Le jeune homme égrenait les mêmes notes maladroites et envoutantes, confirmant que le jeune papa ne savait pas jouer de son accordéon. Il se contentait d'étirer et de rétracter son accordéon en appuyant au hasard sur les touches, mais il avait au moins réussi à captiver mon attention.
Translate into English

Pasi 5, Sylvain Wiart, Pilago, Biobauer and 65 other people have particularly liked this photo


33 comments - The latest ones
 Madeleine Defawes
Madeleine Defawes club
Superbe scène de rue avec les ombres projetées sur le mur !
Bonne journée. Amitiés
2 months ago.
 Jaap van 't Veen
Jaap van 't Veen club
They don't look very happy !!
Very well captured Jean-luc.
2 months ago.
 Marie-claire Gallet
Marie-claire Gallet club
Le regard un peu absent des parents, mais l'oeil vif de la petite fille, une scène émouvante sur fond bleu. Je trouve ta photo parfaite, Jean-Luc !
2 months ago.
 ©UdoSm
©UdoSm club
A very impressive photo...
2 months ago.
 Pam J
Pam J club
THIS SCENE CAPTURED MY HEART
2 months ago.
 Ruth
Ruth club
Thank you for posting your wonderful image to
Interesting Views
2 months ago.
 William Sutherland
William Sutherland club
Phenomenal shot! Stay well!

Admired in:
www.ipernity.com/group/tolerance
2 months ago.
 .Krisonteme
.Krisonteme club
Il ne voulait pas accepter , l’aumône , sans rien donner en échange C’est ce que je retiens de la scène !
2 months ago.
 annaig56
annaig56 club
ils sont charmants la petite à gauche à l'air très coquine,, belles couleurs et une bien belle histoire,, et qu'importe les ISO, moi j'aime,,
2 months ago.
 Typo93
Typo93 club
La musique était mauvaise mais la lumière était belle.
2 months ago.
 Reyk
Reyk club
Eindrucksvolle Aufnahme
2 months ago.
 J.Garcia
J.Garcia club
Attitudes, expressions, couleurs, lumière, ombres
Un instant très émouvant
Image et texte parfaite
2 months ago.
 Nautilus
Nautilus club
la misère quotidienne au Mexique m' avait frappé en 1978. C 'est un pays dur et violent. C 'est à Oaxaca que je me suis fait voler mon Praktica.....
2 months ago.
 tiabunna
tiabunna club
A great capture that carries a social message and an interesting accompanying narrative.
2 months ago.
 Trixpix
Trixpix club
Pokerface, seulement les pros savent le faire; jouer des fausses notes sans changer de mine.
Très impressionnante prise, une photo de rêve! Les iso, ça n'arrive qu'aux pros qui ne travaillent pas en automatique, mais eux, il s'en sortent avec bravoure.
2 months ago.
Jean-luc Drouin club has replied to Trixpix club
Là, Trixpix, je t'assure que le jeune homme ne sait pas jouer.
2 months ago.
 Armando Taborda
Armando Taborda club
L'hipnotisme de la misère!
2 months ago.
 RHH
RHH club
Wonderful photo and wonderful series.
2 months ago.
 Keith Burton
Keith Burton club
A super street image Jean-luc..............lovely light and dappled shadows and a super background.

I found your words about the music very moving.
2 months ago.
 ROL/Photo
ROL/Photo club
Ton texte est aussi envoutant que ta photo
merci Jean-Luc
2 months ago.
 Citoyen du Monde
Citoyen du Monde club
J'aime beaucoup cette photo
2 months ago.
 Alltagsradler Teltow
Alltagsradler Teltow club
Dein Foto hat mich sehr betroffen gemacht:
Vor 20 Jahren war ich für drei Monate für einem Arbeitseinsatz in Mexiko. So kamen jetzt aus meinem Bildergedächtnis einige Bilder wieder hoch von Bettlern. In einem viel jämmerlichen Zustand als auf Deinem Foto hier, was mich damals sehr traurig machte wie auch jetzt wieder.

Nun, fotografiert habe ich besonders gerne Leute die mit Einfallsreichtum und Energie sich doch einen kleinen Verdienst erarbeiteten. Beispielsweise folgender ältere Herr der sich mit einfachsten Mitteln aus schrottreifen Fahrrädern einen funktionierenden „Transporter" gebastelt hatte, um Backwaren anzuliefern:
www.ipernity.com/doc/2016556/48696898
2 months ago. Edited 2 months ago.
Jean-luc Drouin club has replied to Alltagsradler Teltow club
Oui, Das tous les pays il y a de pauvre gens qui tentent de survivre avec de moyens ingénieux comme ces aveugle rencontrés au Vietnam qui avaient fabriqué des guitares avec des boîtes de conserve.
2 months ago. Edited 2 months ago.
 Luc Reiniche
Luc Reiniche club
La misère sur fond bleu … que voit-on ? une belle photo, une triste réalité, une lueur d'espoir ...
2 months ago.
Jean-luc Drouin club has replied to Luc Reiniche club
L'éternel débat Luc. Faut-il "esthétiser" la misère ? Faut-il faire une photo pourrie pour démontrer que beaucoup ont une vie pourrie ?
J'ai répondu depuis longtemps à cette question. Je fais des photos pour qu'elles soient vues afin que l'on ouvre les yeux sur la réalité. Si on détourne le regard, le message ne sera pas atteint.
2 months ago.
Luc Reiniche club has replied to Jean-luc Drouin club
Tu as raison … Ne change rien … J'ai ai été surtout frappé par la beauté vraie de cette image et la vraie tristesse de la réalité … quel paradoxe ...
2 months ago.
Jean-luc Drouin club has replied to Luc Reiniche club
J'avais bien compris le sens de ton commentaire. Mais je suis toujours prompt à ouvrir le débat. Réfléchir sur le sens de la photographie me paraît essentiel. Bonne journée Luc.
2 months ago.
 Rosalyn Hilborne
Rosalyn Hilborne club
A beautiful and vibrant series. A generous donation for your photo. I am sure they would have been very grateful.
2 months ago.
 Xata
Xata club
Erreur peut être mais la photo est pleine de vie, de désespoir... et excelente
2 months ago.
 Jadviga Grase
Jadviga Grase club
Fantastic photo ! ***************
2 months ago.
 photosofghosts
photosofghosts club
Un autre bel instantané mais le meilleur, ce sont les ombres projetées sur le fond céleste.
Amitiés
Fabio
8 weeks ago.
 DOMCHO
DOMCHO club
La montée en iso n'est pas problématique même si ce n'est pas choisi
8 weeks ago.
 Ern Jacoby
Ern Jacoby club
Très émouvante histoire accompagnée des démarches du photographe - juste une fraction de seconde pour nous photographes et une mutitude de pensées dans nos têtes!
7 weeks ago.

Sign-in to write a comment.