1/100 f/3.5 29.0 mm ISO 1250

NIKON CORPORATION NIKON D750

AF-S Zoom-Nikkor 24-70mm f/2.8G ED

EXIF - See more details

See also...

Karp Panta group Karp Panta group


Travel photos/Photos de voyage Travel photos/Photos de voyage


Scene of life/Scène de vie Scene of life/Scène de vie


Pictures for Pam Pictures for Pam


Des yeux, des regards ♥ Des yeux, des regards ♥


people all over the world people all over the world


" - A CRAZY COLORS group - " " - A CRAZY COLORS group - "


Dans la rue Dans la rue


ZPHOTO ZPHOTO


The Photographer The Photographer


Where in the World? Where in the World?


The most beautiful photos The most beautiful photos


Tolerance Tolerance


TRAVELOGUE TRAVELOGUE


# NEW # # NEW #


Colour my world Colour my world


Your Shock Photos Your Shock Photos


Regards Photographiques Regards Photographiques


Regards Regards


DES YEUX ET DES REGARDS DES YEUX ET DES REGARDS


Mes Préférences à Moi Mes Préférences à Moi


Photo and Pictures Photo and Pictures


Worldphoto Worldphoto


People at work People at work


j'aime tout....simplement j'aime tout....simplement


FACES FACES


100-200 Views 100-200 Views


Coup de coeur !!! Coup de coeur !!!


color color


Gulls.... Gulls....


open daily open daily


I want to show you this pic :) I want to show you this pic :)


Street photography Street photography


People People


Nikon Nikon


Portrait Portrait


National Geographic National Geographic


Travel Photo Forum Travel Photo Forum


Travel Photography Travel Photography


See more...

Keywords

Nikon
Varanasi
Rue
Inde
Mendiante
Bénarès
Intouchable


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

202 visits

Portraits

Détresse

Détresse 

Varanasi (Inde) - Je clos cette longue série sur Varanasi avec cette pauvre femme qui illustre la réalité indienne. Ce pays n'est pas qu'une simple destination touristique. Loin de là.

J'ai hésité à publier cette photo comme j'ai hésité à l'époque à la prendre car j'avais le sentiment d'être un "voyeur". La force de son expression suscitait un trouble chez moi.

Des photos de personnes dans la désespérées, j'en ai pourtant fait des centaines dans ma vie.
J'étais d'ailleurs à Varanasi en ce mois d'Octobre 2018, pour travailler dans les bidonvilles et les léproseries avec l'association médicale "Action Bénarès". Et tout au long de ma vie, côtoyer la misère a souvent été mon quotidien.

Alors prendre une photo dérangeante ne me pose habituellement pas trop de problèmes. Je suis souvent là pour ça.

Mais ce jour là, si j'ai hésité c'est que -chose rare - , je ne me sentais pas légitime. L'expression de détresse de cette femme était trop forte ? En tout cas, ça ne rentrait pas dans le cadre de ma mission du moment. Avais-je réellement besoin de la faire ? Mais je suis photographe, alors je me suis fait violence et j'ai déclenché.

Pas question pour autant de justifier, ni de m'excuser de quoi que ce soit. Ce que je fais, je l'assume. Mais sur Ipernity, je tente de partager mon état d'esprit au moment où je prends mes photos et pourquoi je décide de déclencher ou non.

Evoquer ce type de questionnement fait partie de la démarche que je me fixe quotidiennement sur ce site. En photo, la technique ne fait pas tout. L'approche et l'état d'esprit dans lesquels on se trouve ont autant d'importance, sinon plus.

Malgré tout, je suis allé lui donner un billet de 100 roupies, alors que les passants accordent habituellement une aumône se situant entre 1 et 5 roupies.

Mais 100 roupies indiennes au taux actuel, ne font jamais que 1,20 euros. Rien d'exceptionnelle dans mon geste. Même si pour cette dame, ce don lui aura permis de manger pendant plusieurs jours.

Cette photo purement documentaire a au moins le mérite de mettre en exergue un aspect du quotidien de millions d'Indiens.
Translate into English

Erhard Bernstein, Siebbi, LoloXpro1, Wierd Folkersma and 50 other people have particularly liked this photo


37 comments - The latest ones
 fifi
fifi club
Bon Dimanche.
3 weeks ago.
 ©UdoSm
©UdoSm club
Thank you for showing us too the Indian reality...
3 weeks ago.
 Malik Raoulda
Malik Raoulda club
Une histoire émouvante...!
3 weeks ago.
 Madeleine Defawes
Madeleine Defawes club
Il faut oser poster de telles photos pour témoigner de la détresse de certaines personnes dans certains pays, afin d'ouvrir les yeux des occidentaux qui ont souvent tendance à se plaindre de moindres maux !
Bravo !
Bon dimanche. Amitiés
3 weeks ago.
 Jean-louis Thiaudiere
Jean-louis Thiaudier… club
Tu as eu raison de déclencher , Jean-Luc . Pourquoi montrer ce que l’on sait déjà ?
Parce que la misère, la pauvreté n’est pas réservée qu’aux autres et qu’un jour où l’autre, elle peut nous atteindre sans crier gare…

Parce que cela peut nous aider à rester humain, à ne pas nous blaser de la misère quotidienne, parce que la misère porte de nombreux visages…
3 weeks ago.
 Jean-louis Thiaudiere
Jean-louis Thiaudier… club
Si le photographe arrive à toucher notre sensibilité - notre cœur - c’est qu’il aura accompli sa mission ! Tu y parviens à chaque fois!! Bravo.
Bonne journée.
3 weeks ago.
 Dominique 60
Dominique 60 club
une photo poignante qui traduit la pauvreté dans ce pays ...... ton temoignage est exceptionnel julien et pourtant si dur, moi je suis pour montrer ces images pour ne pas que l' on ferme les yeux sur ces situations !!
3 weeks ago. Edited 3 weeks ago.
 annaig56
annaig56 club
tu as bien fait ca sert le coeur de la voir ,,, et puis l'essentiel c'est qu'elle puisse manger ,,,
3 weeks ago.
 Roger (Grisly)
Roger (Grisly) club
I understand your emotions but images such as this do need sharing as the world should know
3 weeks ago.
 Pam J
Pam J club
IT IS GOOD THAT WE ARE GIVEN A TIMELY REMINDER OF THE REALITIES.
THANKYOU FOR CARING AS YOU DO.
3 weeks ago.
 William Sutherland
William Sutherland club
Fabulous capture! Stay well!

Admired in:
www.ipernity.com/group/tolerance
3 weeks ago.
 Boro
Boro
L'appareil photo est une bonne interface à nos émotions .... Sinon je pense que Nick Ut n'aurait pas fait sa photo qui choqua le monde et devint un symbole de la guerre du Vietnam...
3 weeks ago.
Au Cœur... club has replied to Boro
belle répartie

puissant
3 weeks ago.
Jean-luc Drouin club has replied to Boro
Tout à fait d'accord. Dans mon commentaire, je ne fais pas le procès des photographes. Je serais mal placé pour ça. Ce n'était qu'une réflexion à l'instant " T " où je me suis retrouvé devant cette pauvre femme. Mais je suis partisan de faire la photo à tout prix. D'ailleurs cette photo je l'ai prise. Ensuite je réfléchis pour décider si je la diffuse ou non. Et là, sur IP nous sommes sur un site plutôt d'amateurs, pas un site professionnel de photo journalisme. Mais en lisant les différentes réactions, je suis ravis de la maturité des membres qui font largement la part des choses.
Quant à Nick Ut que tu cites, il était là pour ça. Il était dans l'action pas dans la réflexion. Même si bien des choses ont dû lui passer par la tête quand il s'est retrouvé devant cette petite fille brûlée par le napalm. Grand bien lui en a pris de faire cette photo qui a largement contribué à mettre un terme à la guerre du Vietnam.
3 weeks ago. Edited 3 weeks ago.
 Au Cœur...
Au Cœur... club
houla

oui il y en a des détresses

ton questionnement t'honore je trouve
3 weeks ago.
 Au Cœur...
Au Cœur... club
ça permet peut-être de sortir des clichés, de ne pas avoir en tête que des images d'agences de tourisme ?
3 weeks ago.
Jean-luc Drouin club has replied to Au Cœur... club
C'est peut-être la raison pour laquelle je ne suis pas attiré par les photos de paysage, ni de monuments. Même si je suis capable d'apprécier ce genre de photos et qu'il m'arrive parfois d'en faire. Mais il faut que la lumière soit là. Sinon, je garde mon boîtier autour de mon cou et je passe mon chemin.
3 weeks ago.
 Lee & Luv
Lee & Luv club
Many thanks for sharing!
3 weeks ago.
 Armando Taborda
Armando Taborda club
La pauvre demande au pauvre!
3 weeks ago.
 Nora Caracci
Nora Caracci club
touchante, très forte ...
c'est du vrai reportage
3 weeks ago.
 Claudia G
Claudia G club
Triste scène qui malheureusement se voit de plus en plus dans le monde entier !
3 weeks ago.
 Petite 106 (Sylvie)
Petite 106 (Sylvie) club
Je n'aurais jamais osé faire une telle photo, mais c'est bien que tu l'ai faite et que tu la montres, car c'est la réalité et rien ne sert de la cacher bien au contraire.
3 weeks ago.
 neira-Dan
neira-Dan club
quelle image !! Je te comprends , je n'aurais pas pu ; je n'aime déjà pas prendre les gens " ordinaires " , alors cette femme ...
3 weeks ago.
 Typo93
Typo93 club
Bien sûr qu'il faut montrer aux yeux des "nantis" que la pauvreté existe un peu partout dans le monde, y compris chez nous.

Mais je voudrais parler aussi d'une espèce qui a l'air d'être en voie de disparition : les photographes de guerre.
Où sont-ils ? Où sont les nouveaux Robert Capa, David Douglas Duncan, Don McCullins, Gilles Caron et bien d'autres ? Depuis déjà plusieurs années, pas d'images alors que les conflits ne manquent pas. Je crois que la dernière fois que j'ai vu des reportages "sur le vif", c'était avec les Kurdes en Syrie. Depuis, plus rien. Ou bien de loin, ou après, quand tout est fini et qu'il ne reste que des ruines.
Cela concerne la presse écrite (qui existe de moins en moins) mais aussi la télévision.
Le résultat est que si nous connaissons l'existence de ces conflits, nous ne les voyons pas et ça change tout. Rien ne remplacera l'image qui fait réagir les gens, nous en avons eu l'exemple dernièrement aux Etats-Unis.
3 weeks ago.
 Jean-luc Drouin
Jean-luc Drouin club
Bonne question Typo. Si nous ne voyons plus guère (sans jeu de mots) des reportages sur des zones de guerre, rassure toi, cette "espèce" n'est pas en voie de disparition. Il y a toujours les vieux de la vielle, tels Patrick Keller, Patrick Chauvet ou Eric Bouvet, pour ne citer que trois vétéran français de la photo. Sans compter des dizaines de jeunes qui sillonnent les zones de conflits car c'est pour eux la seule solution de se faire connaître.
Comme mon copain photographe Pierre Torres (originaire de la région rouennaise) qui a été otage plusieurs mois en Syrie avec Didier François, Edouard Elias et Nicolas Henin, 3 autres journalistes de radio et de presse écrite. J'ai d'ailleurs fait partie du comité pour leur libération.

Si on ne voit plus beaucoup de reportages sur les zones de combats, c'est que la presse écrite se meurt ! Non que l'on ne veut pas payer leur reportage (même une bouchée de pain), mais on tente de faire des économies... Sur le papier. Moins de papier, moins de pages.

Et le coronavirus ne va pas arranger les choses. Mon quotidien régional Paris-Normandie où j'ai fait mes débuts, pour ne citer que lui, a déposé le bilan il y a quelques semaines, faute de recettes publicitaires (-92 %). Il y a un repreneur, mais 60 collaborateurs vont aller pointer au chômage.
Pour la télévision, même punition. Recettes publicitaires en berne, donc moins d'argent. Alors on fait des économies avec des reportages de proximité. Pour le service public (France télévision) on lui demande un plan d'économie drastique avec 600 départs "volontaires".

Mais il y a quand même quelques magazine qui ouvrent encore leurs pages à ce type de reportage : " 6 Mois", remarquable magazine dédié à la photo. Mais ça a un prix : 25 euros. Deux fois par an. Je recommande de s'y abonner. Il peut ouvrir 30 ou 40 pages pour un reportage. Un vrai pavé. Et puis ne pas oublier Polka ! Non, je te rassure, les photographes de guerre ne sont pas en voie de disparition, mais ils sont moins visibles. Certains ont leur site internet, se tournent vers l'édition ou le's expositions dans les festivals. Ce qui est certain, je te l'accorde, c'est qu'ils sont moins visibles.
3 weeks ago.
Nautilus club has replied to Jean-luc Drouin club
c 'est peut être aussi le fait que les journalistes sont souvent " encadrés" aujourd' hui par les militaires. On ne les emmène que là où les autorités veulent bien. Et puis y a t-il encore un large public pour ça ? une minorité certainement , mais la majorité veut de l' optimisme et du glamour. Je me souviens des reportages de guerre de Paris-Match , mais aujourd'hui Paris-Match c 'est souvent people et cie.
3 weeks ago.
Typo93 club has replied to Nautilus club
"Le poids des mots, le choc des photos" est un vieux souvenir !

Je ne pense pas que les reportages sur les guerres n'intéresseraient qu'une minorité à l'heure actuelle, les gens s'intéressent à ce qu'on leur montre même si c'est choquant parfois. Je ne vois pas pourquoi ils seraient différents qu'il y a plusieurs années.
Evidemment, si on leur propose que du people et des faits divers, ils font avec. L'inconvénient est qu'ils ne comprennent pas ce qui arrive quand les "problèmes" arrivent à côté de chez eux (attentats, réfugiés...) alors que tout est lié.
3 weeks ago. Edited 3 weeks ago.
Jean-luc Drouin club has replied to Typo93 club
Par expérience je sais que les gens lisent, regardent ou écoutent ce qu'on leur donne à lire, regarder ou écouter. Mais Nautilus n'a pas tout à fait tort lorsqu'il dit que beaucoup veulent de "l'information heureuse". Il en faut pour contenter tous les centres intérêts. Mais un bon reportage sur un conflit lointain a aussi son public qui a soif de "savoir" ce qui se passe au delà du seuil de sa porte. Une façon, comme tu le dis Typo, de mettre en perspective les événements qui nous arrivent et de ne pas mourir idiot.

Petite précision pour Nautilus. Pour les reportages de guerre il y a deux méthodes d'investigation. La voie officielle pour ceux qui sont accrédités "Défense nationale" et la voie officieuse : traverser les frontières en toute illégalité avec des guérilleros par exemple. Les deux techniques ont leur intérêt pour montrer les deux faces d'une même pièces... De théâtre d'opérations.

Mais le plus percutant n'est pas toujours celui que l'on croit. Pendant la guerre du Vietnam peu de journalistes ont accompagné les vietnamiens. Le plus connu n'est autre qu'Henri Cartier-Bresson. Ses photos n'ont eu que peu, si ce n'est pas du tout d'impact sur l'opinion publique.

Les américains eux acceptaient tous les journalistes. Ce sont les photos de ces journalistes du côté américain qui ont frappé l'opinion publique et permis l'arrêt de cette guerre.

Mais cet exemple a servi de leçon aux forces armées américaines et aux autres nations engagées dans des conflits. Elles tentent d'utiliser désormais les médias pour leur communication.

Mais là aussi, malgré un cadre très strict, on n'est pas obligé de jouer le jeu de la communication officielle ; la voix de son maître. Un petit pas de côté est toujours possible et les images et informations qui en sortent, font souvent mouche.
3 weeks ago.
 Champland
Champland club
Tu as toujours des textes et commentaires très intéressants avec ne cerise sur le gâteau tes photos toujours magnifiques.
3 weeks ago.
 Love Song
Love Song club
WOOOOOOooo *_* J********************************************
3 weeks ago.
 ROL/Photo
ROL/Photo club
OHH que OUi ta dernière phrase
3 weeks ago.
 Ernest CH
Ernest CH club
Merci pour ce témoignage très fort - je n'ai pas de mot à ajouter
3 weeks ago.
 Alain P
Alain P club
IL FAUT MONTRER MONTRER ......................................ET ENCORE MONTRER
3 weeks ago.
 Isabelle Barruhet
Isabelle Barruhet club
Belle capture.
3 weeks ago.
 trester88
trester88 club
Sehr beeindruckend!
3 weeks ago.
 aNNa schramm
aNNa schramm club
Armut kann weh tun !!!
3 weeks ago.
 tiabunna
tiabunna club
A confronting image that warranted being taken, to show the "non-tourist" reality. Likewise, I'd consider it justifiably shown here. You did what you reasonably could, but only governments can address the major problems.
2 weeks ago.

Sign-in to write a comment.