Phil Photo

Phil Photo

Posted on 07/19/2015


Photo taken on July 19, 2015



Keywords

habit


Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

83 visits

En live

En live
Deux sorties en trois jours, cela n’est plus arrivé depuis une éternité pensait Sonia. Avant-hier, ils allaient en amoureux au cinéma et aujourd’hui, c’est à un concert que l’emmenait Patric. C’était plutôt un genre de festival de musique des années 80. Ils aimaient tout les deux ce genre de musique et lorsqu’il sortait en boite, c’était souvent dans des établissements où on passait ce style de rythme ou alors beaucoup plus latin. La seule chose que Patric regrettait c’était que ça se passe à l’extérieur et en pleine journée ce qui ne laisse pas beaucoup de place pour les effets lumineux. Par contre la température était au rendez vous et s’était très agréable. C’était l’occasion ou jamais de mettre cette petite robe noir courte, moulante sur le dessus et décolletée en V et plus ample vers le bas. Le genre de robe qui attire le regard des hommes qui n’espèrent qu’une seule chose, que la femme qui la porte se penche en avant.
Lorsque le couple arrive sur place et a trouvé un emplacement pour stationner la voiture en toute sécurité, ils se sont rendu vers les petites aubettes dans les quelles se vendent les précieux accessits à la prairie ou se déroule le festival. Heureusement qu’il fait sec pense Sonia en regardant ses chaussures à talon.
Après avoir passé les barrières Nadar et le service de sécurité, le couple constate que contrairement à ce qu’il pensait, il y avait déjà pas mal de monde massé devant la scène. Les musicien y étaient déjà présents et accordaient les différents instruments. Des bribes de musique sortaient des montagnes de haut parleur disposé de chaque coté de l’énorme podium. Sonia et Patric avançaient lentement parmi le public assis à même le sol. Sonia ne put s’empêcher de penser à la vue que devait avoir les hommes devant les quelles elle passait étant donné la longueur de sa robe et l’amplitude que prenait le bas de celle-ci. Elle a d’ailleurs croisé certains regards des plus évocateurs.
Au fil du temps qui passe, le public est de plus en plus nombreux et lorsque les premières notes retentissent, c’est un mouvement de foule qui pousse le couple vers l’avant. Le public chante et danse, l’ambiance est excellente. De temps en temps Sonia sent une main frôler ses fesses, et à chaque fois, elle se tourne vers Patric pour lui faire un baiser sur les lèvres. Le rythme est de plus en plus soutenu, les morceaux plus entrainant les uns que les autres et lorsqu’arrive une chanson du groupe Boney M, un nouveau mouvement de foule sépare Sonia de son mari. Il tente de revenir vers elle mais n’y arrive pas, impossible pour lui de faire un pas dans sa direction alors il lui fait signe de la main qu’ils se retrouveront dès que la musique sera un peu plus calme. Ils se replongent tout les deux dans l’ambiance malgré cette séparation momentanée et involontaire quand Sonia sent à nouveau une main se posé sur ses fesses. Ca ne peut plus être son mari, il est bien trop loin mais est ce que ca a déjà été lui une seule fois depuis qu’ils sont arrivé. Elle sent qu’on lui remonte la jupe doucement pour lui caresser les fesses nues. Après avoir regardé son mari qui ne se doute de rien, elle glisse la main lentement vers l’arrière et touche celle de l’homme qui est entrain de la pelotée. A ce moment précis, le spectateur fautif se sent pris la main sous la jupe et veut la retirée mais Sonia l’agrippe pour lui faire comprendre qu’elle veut qu’il continue. Il n’y a évidement pas besoin de l’en prié, elle peut le lâcher car il lui palpera le cul aussi longtemps qu’elle le voudra. Toujours le regard braqué sur son mari, Sonia cherche l’entre jambe du petit cochon aux mains baladeuses. Il le comprend et s’approche un peu plus. Elle sent une belle bonne au travers de son jeans qu’elle tente de détacher. Il faut avouer qu’il est très difficile de détacher un pantalon surtout quand la personne est derrière sois et qu’il est imprudent de se retourner.
Voyant la jeune femme devant lui en difficulté, le tripoteur détache lui-même son pantalon et en sort une queue bien dressée qu’il frotte contre le cul de Sonia. Il étale sur ces fesses le liquide visqueux qui s’écoule de son gland. Ce traitement excite la jeune femme qui attrape à nouveau la queue tendue qui la caresse pour la branler de plus belle. L’excitation du gars était plus que palpable, il n’allait d’ailleurs pas tarder à jouir dans la main de Sonia qui ne pu s’empêcher de penser que c’était quand même la deuxième fois en trois jours qu’un gars qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam lui jouissait dans la main. En plus aucun de ces deux types ne lui avait adressé la parole et chose non négligeable dans son excitation, son mari était tout proche sans se rendre compte de rien. C’est quand elle a entendu le gars gémir dans son oreille qu’elle a sentit le fuit de sa jouissance lui couler dans la main. Elle s’est alors arrêté de le branler, a regardé à nouveau son mari pour être certaine qu’il était toujours autant dans l’ambiance puis s’est tourné vers le type qu’elle découvrait pour la première fois. Elle a porté ces doigts couverts de sperme à sa bouche et les a léchés et sucés pour en prendre tout le jus qui y était étalé. En voyant le manège de cette femme, le gars qui venait de jouir aurait voulu le prendre pour la baiser immédiatement au milieu de la foule mais la présence de son mari et un minimum de pudeur a eu raison de cette envie.
Les rythme endiablés ont maintenant laissé place à de la musique plus tendre et Patric est revenu près de son épouse pour l’embrassée langoureusement avant de la regarder dans les yeux et de lui dire : « J’ai envie de toi ». En posant sa main sur le sexe de son mari, elle lui répond : « Je le sens bien mon chéri ».
Quand ils quittèrent le concert, Sonia revit l’homme qu’elle avait fait jouir un peu plus tôt dans la journée. Il la montrait du doigt à des amis à lui en leur expliquant que c’était elle la salope qui l’avait branlé pendant la représentation. Quand elle fût plus proche de lui, elle lui sourit et lui fît un clin d’œil.
De retours à la maison, Patric prend sa femme dans ses bras et l’embrasse fougueusement en la caressant. C’est quand les mains de son homme ont parcourus son derrière que Sonia a repensé à ce type qui lui tripoter le cul et s’est essuyé la bite sur ses fesses.

Comments
Konrado Athos
Konrado Athos
Nice hosed legs! Beautiful wife!
2 months ago.