Authorizations, license

Visible by: Everyone
All rights reserved

159 visits

Je ne Dors pas (Karnauch/C. Sylla)


La lune couvée par un ciel tiède
Va faire éclore l'oiseau étrange
Qui d'un coup d'aile rejoint l'triangle
Des oies sauvages qui en partance
Pour les tropiques vont dériver
Parfois elles planent au'dssus des villes
Et l'ombre rasante rapace si vil
Agite leurs ailes qui s'épouvantent
Elles vont vers le soleil, levant
Un rêve que je poursuis tout l'temps

Souvent je les regarde
Le dos posé à plat (x4)
Je veille je ne dors pas
Je veille je ne dors pas…

La lune roulée dans un ciel tiède
Regarde mourir l'oiseau perdu
Les yeux tout ronds il a perçu
La loi sauvage qui le condamne
A être mangé dans un carnage
Je roule longtemps travers les villes
Une ombre me suit au fond des cieux
On frappe dehors j'ouvre mes yeux
J'dormais peut-être dans ma voiture
J'tends mes papiers et je murmure

Souvent je les regarde
Le dos posé à plat…
Je veille je ne dors pas
Je veille je ne dors pas…

Je roule longtemps travers les villes
Une ombre me suit au fond des cieux
On frappe dehors j'ouvre mes yeux
J'dormais peut-être dans ma voiture
J'tends mes papiers le flic murmure

Vous êtes un drôle d'oiseau, où vous alliez comme ça?…
J'me tais je n'réponds pas
J'me tais je n'réponds pas…

Comments
Aurélia Pempénic
Aurélia Pempénic
Excellente chanson... merci
5 years ago.