Valeriane ♫ ♫ ♫¨*'s most commented articles

  • Je m'accroche...

    - 33 comments
    On s'accroche...
    Je m’accroche aux petits mots de chaque jour, Des mots dits en douceur avec amour. Comme un souffle suspendu au bout du temps Que j’espère, que je m’approprie et que j'attends. Ce sont de petites bribes de printemps Toutes en couleurs et qui nous rendent le cœur content. Savoir les dire, les sussurrer, les murmurer Au creux d’une épaule ou dans un cou Dans la chaleur animale d’un baiser, L…

  • Conte du Jour de L'An...En cadeau à tous les Ipernityciens qui le veulent pour leurs enfants ou petits-enfants...

    - 33 comments
    Jour de l'An (conte)
    Il était une fois…Et oui un conte commence toujours ainsi… Par ces mots magiques… Ores donc ! Il était une fois une petite fille qui rêvait souvent, le nez au vent, toujours contente. Ce matin-là, elle sortit de sa chaumière. Nous étions en hiver, bien vêtue, bien chaussée, pour faire face à la froidure et à la blanche gelée. Ses pas la dirigèrent vers la forêt de sapins malgré les congères de neige figée du chemin. C’était son endroit préféré pour vagabonder.…

  • Au poète...

    - 32 comments
    Comme une mère aimante, une brume sans âge, De son aile diaphane, qui enveloppe l’âme, La nuit blanche du poète le réclame. Elle s’est transformée en un matin austère Et a perdu tout de son mystère. Le jour le regarde avec sa face blême Aux premiers rayons du soleil, comme un anathème. Il voudrait partir mais ne sait où aller Et pour se libérer, il doit fuir sous sa plume, tous les jours.…

  • Si l'on m'avait aimée...

    - 30 comments
    Si l’on m’avait aimée aussi fort que la vague Qui roule sur la plage et caresse les blancs galets. Si l’on m’avait aimée à laisser une empreinte à mon cou En colliers de rêves et en perles vermeilles. Si l’on m’avait aimée au-delà de tous les réveils, J’aurais pu renaître en broderies de flammes Et voguer sur les ailes si pures de mon âme. Si l’on m’avait aimée, j’aurais muselé mes peurs Pour m’évader…

  • Paradis perdu...

    - 30 comments
    Nul ne guérit de son enfance ! Surtout pas moi, surtout pas vous. Le temps qui s’en retourne en arrière Voit revenir des souvenirs fous. J’en retrouve l’innocence par à coups Et mon cœur tremble et s’enroue. Nul ne guérit de son enfance ! Je me souviens de l’odeur pénétrante Des confitures de prunes si goûtantes, De joyeux déjeuners et de journées exaltantes, De soirs tomb…

  • Solitude...

    - 29 comments
    Solitude...
    Ô ces soirs de triste solitude, D’amères et douces amertumes ! Les ai-je haïs même par habitude… Et ces heures où j’arpentais le bitume Sans but, je marchais, le nez en l’air. Je ne voyais rien, enfermée dans mes pensées. J’errais au gré de mes envies, solitaire, Regard posé d‘indifférence marquée. J’écoutais le bruit de mes pas Dans la rue sur les pavés mouillés. Ombres parmi…

  • Le silence (Ce poème est dédié à mon amie Cri-cribe d'Ipernity)

    - 28 comments
    Le silence des profondeurs
    Tu me demandes : « à quoi ressemble le silence ? Toi, la malentendante ? Quelle ombre t’apporte souffrance ? Le silence c’est comme éteindre la lumière, Ma mie, fermer les yeux sur un ciel d’azur, clair. C’est quand il n’y a plus de mots pour exprimer Sa pensée, sa peine, sa joie d’aimer et d’espérer. C’est les flocons qui dansent la nuit sur le pavé. Ils sont aussi doux…

  • Automne

    - 27 comments
    Désir d'Automne***********
    Le vent joue sa complainte automnale Naissante dans le dernier silence estival. Déjà jaunissent les arbres aux parures verdoyantes Tandis que flamboie la nature mourante. L’été s’en va doucement sur la pointe des pieds. L’oiseau chante la mélodie d’un songe envolé. Ses joyeux trilles hésitent et il se tait, étonné. C’est le temps béni des vendanges où tout change. Septembre adouci va laisser tristem…

  • Les fleurs de l'amitié

    - 27 comments
    Les fleurs de l'amitié
    J ’offre mes vers comme un bouquet de roses Garnis de mes pensées qui courent Sur le papier en volatiles chimères Liant l’éternité à l’éphémère, Avec dans les yeux de douces facéties, Intarissable source de tendresse infinie. Je puise dans vos sourires mutins, Un plaisir simple mais serein. Les joies partagées sont autant de volupté Qu’un grand vent de fleurs et de…

  • Nostalgie du poète

    - 27 comments
    Nostalgie du poète
    Le poète voudrait que sa rime soit bonne Mais ses vers facétieux parfois fanfaronnent. Il ne sait plus écrire, il ne sait plus que dire. Il voit ses mots, vers l’échafaud, courir. Si sa muse le chatouille alors il bafouille Et sa prose très vite s’emmêle et se rouille. Il pleure et fuit l’encre de sa plume Sur le papier aux tristes mots et il présume. Dans les méandres de son âme en ruines…

  • Au-delà de soi...

    - 27 comments
    Je suis arrivée dans ce désert de marbre, Sans une ride et sans aucun arbre, Au couchant de l’astre-roi qui s’attarde Dans les nues blafardes où il musarde. Il me vint alors du tréfonds de mon âme, Comme une lueur, une petite flamme, Un doux chant qui fait que je me dresse Sur ma couche tourmentée par la détresse. Je vois un visage sur le beau ciel en vêture,…

  • Innocence

    - 27 comments
    Innocence
    J’habite une mansarde sous les toits. Par la lucarne, les nues j’entr’aperçois. Scintillantes, une poignée d’étoiles Clignent au firmament sans voiles. J’en ai choisi quelques-unes Tout autour de Dame Lune Pour illuminer le plafond voûté De ma chambre si dépouillée. Les plus dorées, les plus brillantes Accrochaient leur douce clarté Sur les poutrelles de la charpente. Sur le plancher où l’ombre était couchée Se profilaient les anneaux d’or De ces petits soleils en essor. Plus tar…

  • Secret intime

    - 27 comments
    Secret intime
    Qui garde en ces jours d’antan la mémoire Des non-dits confessés au coffret sans fermoir Des souvenirs anciens en lettres jaunies De doux serments, d’aveux à l’aimé de jadis ? Silhouette surgissant au milieu de nulle-part A l’orée de l’oubli aux volutes du brouillard, Aux détours de la vie passent des hasards Qu’on abandonne pour des parfums trop rares.…

  • Jalousie... thème demandé par Djémila

    - 26 comments
    Elle monte du ventre et s’enroule Tel un serpent qui se déroule Au creux de l’estomac qu’elle noue. L’angoisse ronge, tout devient flou. Elle s’insinue tel un poison dans les veines. Le doute est là, explose la peine. La jalousie est cette inconnue qui nous hante, Une femme qui se désenchante. Bohème, elle va son chemin Et quand elle arrive, jamais ne prévient. Elle est à la f…

  • J'ai touché...

    - 26 comments
    J'ai touché..
    J’ai touché du doigt mes plus ardents désirs Comme on frôle un corps avec tant de plaisir. J’ai voulu accrocher dans l’éclat de ses yeux Des étoiles, des soleils. Ce n’était pas un jeu ! Dans l’écheveau brumeux de mes cheveux dorés, Il a passé sa main dans mes mèches bouclées. De sa bouche ont coulé les mots les plus divins. Je veux de son regard gris plongé dans le mien Me noyer encore, m’eni…

  • Réflexion

    - 26 comments
    Réflexion
    Je me demande parfois à quoi me sert d’écrire, A qui, pourquoi, enfin, dévoiler mes pensées, Mes rêves, mes souffrances ou mes joyeux délires Si ceux qui les lisent ne savent plus rêver. Je ne puis vivre sans aimer et être aimée Comme un peintre attaché à ses pinceaux, Un gai violoneux concentré sur son archet, Je rêve de baisers et de tendre renouveau. Une rose entre mes doigts, senteur enveloppante De prémice…

  • Savez-vous...

    - 25 comments
    Savez-vous, il est des amours purs Qui ne résistent à vos yeux d’azur ! Ils dorment dans l’écrin secret Au creux de mes crépuscules discrets. Vous aimer est encore un mystère. Mes songes en ont souvent le goût amer. Vous m’avez offert un amour éphémère. Sachez-le ! Il se noie de vos chimères. J’eusse voulu que dans une prière, Il s’éteigne cette nuit en solitaire. Il ne restera…

  • Parce que...

    - 25 comments
    Parce que...
    Parce que parfois ma vie est une illusion, Que mes nuits sont troublées de mille façons, Parce que je fuis mon horizon, Parce que dans mes pleurs, je redeviens l’enfant Que mon père consolait, bienveillant Parce qu’au-delà des grandes oraisons, Il y a l’espoir d’oubli et de pardon, Je veux vivre et encore rire avec raison Et ne plus sombrer dans ce puits sans fond. Je tends mes…

  • J'ai pris...

    - 25 comments
    J'ai pris..
    J’ai pris ma plume ce soir Emplie de rêves et d’espoirs. Et la voilà qui trace ces lignes Sans m’avoir seulement fait un signe. Mes murmures, mes mots envolés, Gracieusement s’éparpillent sur mon feuillet En vagues brodées à l’âme ourlée. C’est comme un air retrouvé, Que j’avais perdu un instant, désolée. Mon cœur a bondi au-devant De mes sinueuses pensées. Je tisse…

  • Souffrance...

    - 25 comments
    L'horloge du temps
    Je ne suis rien qu’une femme à genoux Qui supplie l’au-delà, hors son courroux, De lui rendre la paix et un peu de redoux En effaçant ses peurs et tous ses mots jaloux. J’ai tourné mon regard vers un ailleurs, Je ne sais si j’en deviendrais meilleure. Il est des brûlures qui déchirent l’âme ! L’amitié peut-elle combler ce qui m’affame ? La magie de ma prose n’a pas même effleurée…

398 articles in total