là juste là
je me souviens
je pense à toi
où es tu ? ? ?
qui se douterait
de mes questions ...
existencielles
pourquoi
ces notes
ces pizzicati
ces mouvements
et je te vois
comme hier
là juste là
fosse obscure
archets étirés
cors assourdis
air refléchi
loge sombre
obscurcie
d'années dérivées
habit sombre
impulse aux cuivres
ces pizz' toujours ces pizz'
de cordes élimées
je croise ton regard
une dernière fois
le train n'attend pas
vingt ans passeront
trente peut être
ne demeurera que
ma certitude
de nous ....

tairi