je ne la connaissais pas ,,, pas du tout!!

j'ai fait sa connaissance par un camarade algérien qui m'en a parlé récemment.

j'ai été touchée par ce qui lui arrivait, si bien que juste sortie des affres d'une grève de faim de toute une corporation professionnelle de plus de 40 jours ,, je replongeais dans un discours d'intolérance et de dénégation à son encontre ...

engagement de sa part et ............ têtes détournées de l'autre et surtout de la part de ses corréligionnaires,, de ceux qu'elle côtoyait au quotidien

je l'ai eue par courrier électronique depuis et sa situation n'est guère réjouissante au jour d'aujourd'hui..

elle tremble pour son quotidien y compris pour ses enfants.

c en surfant ce soir entre deux dossiers d'infos pour essayer d'avoir quelques nouvelles que je suis tombée sur une page très informative ( excuses si le mot n'est pas juste,, il m'arrive parfois d'utiliser cette forme personnelle lorsque je n'en trouve pas d'autres adaptées).


****************************



4/10/2007: "Oui, c’est cette terreur que nous avons vécue seuls et isolés...."

L’intervention de Cherifa Kheddar à la Conférence Internationale contre le Terrorisme qui a eu lieu à Paris le 11 septembre 2007 en a été un des moments forts...

Née à à Blida en Algérie , c’est une rescapée du terrorisme islamiste dans son pays.

Elle est la sœur de deux victimes assassinées le 24 juin 1996: une sœur avocate à l’âge de 34 ans et un frère architecte de formation à l’âge de 36 ans.

Elle dirige depuis 10 ans l’association Djazairouna qui a été fondée par les familles de victimes assassinées ou enlevées, ainsi que par les rescapés des attentats et des massacres sanglants que la région de la Mitidja a connus.

Voici, dans son intégralité, son intervention : par son courage exceptionnel, par sa détermination, elle a donné tout son sens à la Conférence...
**********************
**************
********
heritiers-ibn-rochd.over-blog.com/article-15097750.html

pour rappel


Licenciement abusif de Mme Cherifa Kheddar,
présidente de l’association Djazairouna,
qui défend les droits des victimes du terrorisme,
a été licenciée de son poste
au sein de la préfecture de Blida,
où elle travaillait depuis 12 ans.


Selon toute vraisemblance, ce licenciement est liée à ses activités et à ses prises de position politiques.

Mme Keddar rentrait en effet d’une semaine de formation sur la justice transitionnelle organisée à Rabat, au Maroc, et avait à cette occasion pris un congé officiel.

Les choses avaient empiré pour elle quand en avril 2008, le CFDA, Djazairouna et Somoud avaient organisé un forum-atelier dans les locaux de Djazairouna à Blida sur le thème de la recherche de la vérité.

Mme Cherifa Kheddar a alors, comme elle l’a fait à plusieurs reprises, publiquement exprimé sa désapprobation totale avec la Charte pour la paix et la réconciliation nationale et ses textes d’application amnistiant les terroristes et les agents de l’État.

Certains de ses collègues lui ont alors demandé de ne plus les contacter et de ne plus évoquer en leur présence son opposition à la Charte pour la paix et la réconciliation nationale.


Mme Kheddar a annoncé son intention de déposer un recours administratif contre cette décision.

www.lematindz.net/news/1495-algerie-licenciement-abusif-de-mme-cherifa-kheddar-presidente-de-lassociati.html

lien pour soutien


association " Djazairouna"
des Familles Victimes du Terrorisme Islamiste

Pour le Devoir de Mémoire
Pour le Devoir de Vérité
Pour le Devoir de Justice

presidente cherifa kheddar
e.mail. djazairouna2004@yahoo.fr
adresse. BP 411 RP BLIDA ALGERIE


tel: 00 213 550 592 568
00 213 551 280 280
00 213 661 414 970
00 213 772 553 702
00 213 25 41 17 44
fax: 00 213 25 41 88 52