elle est fatiguée
comme une agonie
elle est lasse
d'avoir attendu,
pleuré
je le vois inscrit
sur les traits de son visage
pourtant
ce sourire qu'elle m'envoie
ne dévoile rien
de ce qu'elle ne veut dévoiler
mais je lis tout
à son insu
j'arrange une mèche
de ses cheveux
parfume les traits de son visage
borde ses yeux de ce khôl magique
qui lui sied si bien
mais rien
ne s'accorde à masquer
cette lassitude
ce manque absolu
qui semble la mener
d'un monde à l'autre

F E