elle panse ses plaies
dures et crues
couleur bronze
à en perdre le souffle
sang qui coule
elle en voit
la douceur
la douleur
jusqu'au miel
mais la flèche a brisé
une part de son être
c près de l'eau
de son enfance
qu'elle s'égare
seul apte
à la renaissance
de sa survie
on a dit
elle est grande
elle n'était que
fragile ..............

F E