j'ai du faire un tour
en banlieue
banlieue coool pas coooool
j'en sais trop rien
celle là
connais pas
pas trop
j'ai commencé par m'y perdre,, entre un magasin et un autre
à un moment je m'y suis mm trouvée étrangère
moi qui revendique mes quartiers
où j'y trouve la plupart de mes potes
mais là était ce le soleil
le revenez-en arrière,,,
çà m'a pris d'un coup
c'était plus chez moi

 
je suis entrée dans ce grand magasin
grande surface
où les riches y viennent pour économiser
forcément c moins cher
où les pauvres ,, enfin les autres
viennent faire les riches ????
forcément là encore
c moins cher
en fait j'ai fait comme tout le monde
du coup j'ai trouvé
tout ce que je ne recherchais pas
mon magasin l'autre,, celui que je cherchais
ben,,, finalement ,,, fermé !!!!!
quant aux autres ??????,,,,
la banlieue koa !!!!!!!

ah oui ...une façade ...
d'aide, d'entraide, avec des affiches ,, sur tout ,, la violence ,,, l'alcoolisme ,,, les enfants maltraités,,, SOS amitié (çà m'a fait penser au "père Noêl est une ordure" )
des numéros vert, rouge,,, mais vous voulez que je vous dise ,,,
franchement si j'avais une galère ,, c pas là que j'irai forcément
après avoir jeté un coup d'oeil à travers la vitrine,,,, des bureaux,, des nanas bureaucrates (bon elles sont pttr sympa, à l'écoute ,,, tout çà )
mais je me suis pensé une fois de plus
que les galères, çà reste à la porte, çà ne rentre pas là, rarement ,,
et que finalement ,,, si on veut faire quelque chose,, c pas forcément en attendant que l'on vienne à nous
ce serait plutôt d'aller y voir,, là où on ne va jamais ou pas souvent ,,, écouter,, regarder, cogiter
les enclaves, les bureaux ,, ???

  

oui okkkkkk çà sert
mais les pauvres, les autres eux ben ils n'y vont que rarement et lorsqu'ils y sont ,, ils ont tellement les yeux en dedans de cette lèpre du besoin, de la zone qu'ils vivent, comme de cette angoisse du lendemain, de la galère de l'huissier qui s'annonce autant que des quittances qui s'amoncellent face aux échéances qu'ils ne pourront pas régler,,,
qu'au bout du compte ,, lorsqu'ils en sortent
ils sont autant et davantage démunis
que lorsqu'ils sont entrés
en tout cas pas plus rassurés
car lorsqu'on leur annonce comme à la CAF ou la sécu,, qu'ils vont avoir pttr un rappel de plusieurs semaines ou mois de retard d'un dû ou d'une alloc
ils savent parfaitement qu'ils devront attendre presqu'autant
et que de toutes façons,, à peine arrivé,, à peine envolé

 
comme ces payes qui partent en fumée le 10 du mois .........