LAISSONS LA DORMIR


elle a eu mal

si mal

dans sa chair

son coeur de femme

son âme de mère

son visage de martyre

comment

lui en vouloir

d'avoir invoqué

sa mort

seule

à l'écart

isolée

de leurs regards

obliques

de leurs paroles

masquées

de leurs gestes

déguisés

elle dort

elle sommeille

elle rêve

ce temps

où régnait en elle

cette magie

de ses vingt ans

propice à tous

d'un avenir

si insondable

qu'elle ne l'eût cru

si on le lui avait

dévoilé ...........

...............

.......

début le ... fin le 19/03/2008


Harangue pour Chantal S... TAIRI