je vous parlerai
d'un prince du coeur
qui m'a accordé
une journée non stop
après des tours et des détours
avant de se retrouver
pas simple pour autant !
lui savait me reconnaître
pas moi
c alors que nous nous sommes croisés
une petite zone en terrasse
pour un méga café
face à la place du Trocadéro
par un vent innommable
puis un ptit tour
pour repérer les lieux de ma manif'
mais j'avais tort de m'affoler
c'était le mm quartier
que celle de juin
évidemment Malika ,,, forcément près de l'Ambassade
je lui ai fait manger
des trucs chinois
enfin asiatique koa
ben oui il a aimé
encore un ptit caf''''''''''
et çà y est !
j'y vais
je l'embarque
sans lui demander enfin un peu kan mmmmmmmmmmmm
et lui d'acquiescer
et moi de lui parler,, parler
et lui de m'écouter écouter
il est resté toute la manif
me guettant d'un oeil
lorsque je m'échappais pour faire des clichés
des banderolles en français, arabe
des uns des autres
des jeunes, des moins jeunes
Hind, Farid de Rabat /Youssoufia, et aussi Fatym et d'autres
mm des policiers !
je parlais de ci de çà
et nos langages se confondaient étaient les mmmmmmmm
une jeune de 25 s'approche de moi
elle me demanda "vous connaissais Bougrine, et ce monsieur de 95 ans qui vient de mourir......"
notre langue était commune
elle rajouta "pourquoi on ne fait rien pour eux, il faut en reparler ,,,, faire quelque chose "
on échangea adresses, mail tout !!!
aujoud'hui ils étaient à Bastille pour une maniffffffff pour Gaza
je ne pu y être, j'avais déjà annulé pour avoir mon samedi
je ne pouvais recommencer pour le dimanche
je me serais faite assassiner
par contre oui
j'ai vraiment demandé de me prévenir à l'avance pour pouvoir me libérer à temps !!!
à un moment je vis une journaliste de radio France info
un peu plus tard ,, on entendit des textes,,, mm de l'opéra en fond sonore pour accompagner des paroles dites par une jeune femme
franchement c'était rassurant
c'est pas que nous étions super nombreux
mais compte tenu de la situation dans une ville cosmopolite, où tout se noie dans l'oubli et l'indifférence
je finissais pas me demander comment faire et refaire un monde qui ne cesse d'aller à la dérive
iavait pas d'âge, plus d'âge !!
la jeune femme de 25 ans se demandait si çà valait le coup de revenir au Maroc
Farid, diplômé en sciences politiques lui aussi se demandait si après toutes ses années méga galères ,,, "et mm plus que çà" il se demandait si lui aussi devait rentrer fil bled !!
lui aussi a pris la parole au micro
il a parlé sobrement comme tous, pas désabusé mais inquiet
de cette inquiétude lancinante de beaucoup du Maghreb ces derniers temps
un amie tunisienne m'a confié quant à elle
qu'à l'instar de Mourtada elle n'avait pas intérêt non plus à en faire autant si elle ne voulait pas être privée de travail pour elle et éventuellement sa famille.
puis après un certain temps,,, toujours des textes qui ressemblaient à des harangues,,, j'aurais presque pu y aller
et là on a commencé à se disperser
je récupérai mon protecteur qui attendait patiemment, complaisamment
ce n'est qu'ensuite qu'on a erré dans Paris
pour finir à nouveau en terrasse
à faire et refaire le monde
ou plus précisément à le décrypter, l'analyser,le dépoussiérer
l'heure passait passait passait !!
ce n'est qu'en loupant mon premier, puis second train ,,, le dernier de la soirée avant celui du matin que je compris que je n'étais pas au bout de mes peines
tout est bien qui finit bien !
j'ai réussi ma journée au long cours
quant à la suite ce serait une autre paire de manches
mais c'est une autre affaire,,,
l'important je l'avais eu au delà de mes espérances
quant au reste koulchi bikheir,,,, oublié les mécontents aux guichets, les pas contents aux renseignements de la gare et tout le reste !
ce soir après mon dimanche à l'Auditorium ratatinée
je ne demandais pas mon reste
et à peine à ma maison
je me verrouillais chez moi ,,, pour ne plus en sortir!!!!!!!!!