Isaac Stern

sans discours
sans syntaxe
sans façon
pour vous les hypocrites ...
médisants de l'âme humaine
aux mots doucereux
qui attirent
pour mieux ... jeter
une fois lu, décrypté, enjôlé
 
 


lorsque j'ai envie de tout casser
de tout lâcher
de tout virer
que j'ai la haine ...
de la lassitude
de l'hypocrisie
de la façade
foin ou loin de ceux qui croient
qui font, défont
les sourds, les aveugles
quand çà les arrangent
qui te prennent la main
pour mieux la broyer
qui te regardent pour mieux t'ignorer
qui te parlent pour mieux ...
te salir, te dévêtir et en rire
alors je me retourne
vers ce qui me porte
sans me démunir de mes élans
me fait battre l'âme
lorsque le coeur est fatigué
à en marcher avec une béquille
serais je sotte à en mourir
de
l'hypocrisie crasse
de
l'opportunisme vénéneux
de
l'illusion parfaite
du sentiment illusoire et défunt
 
amneris