Titre : News en série.
Écrit le 28.06.2008

Honoré pour avoir sauvé des canards :

Un chauffeur de taxi, qui a sauvé une famille de canards d'une mort probable lorsque les palmipèdes se sont aventurés sur la chaussée d'une rue à forte circulation de New York, a été récompensé pour son geste.

Sergio Castillo a freiné brutalement sur Park Avenue lorsqu'une cane et ses petits ont traversé la route il y a une semaine. Le maman canard avait réussi atteindre l'autre côté de la 67e rue saine et sauve mais les canetons, à la traîne, s'étaient retrouvés sous le taxi. M. Castillo est sorti de sa voiture, a regroupé les jeunes canards et les a rendus à leur mère, avant de reprendre le volant pour conduire une cliente vers sa destination.

Un gardien a ramené les canards à leur bercail: Central Park. La Commission Taxi & Limousine de New York a décidé d'honorer M. Castillo pour son geste. De son côté, la société NYC Ducks, littéralement Canards de New York, qui propose de visiter la ville dans des véhicules amphibies mi-bateau mi-autobus, va offrir des billets gratuits à M. Castillo et à sa famille.

Mauvaise pioche :

Un homme soupçonné par la police du Connecticut (nord-est des Etats-Unis) d'être impliqué dans une série d'accidents de la circulation a été arrêté après avoir embouti avec sa camionnette un pont élévateur dans un garage... de la police.

Le conducteur, âgé de 36 ans, pourrait être inculpé d'intrusion illégale, mise en danger d'autrui et détention de produits stupéfiants. Selon la police, il a franchi avec son véhicule l'entrée du siège de la police de l'Etat à Bridgeport jeudi, est entré dans un garage dont la porte était ouverte et a percuté un pont élévateur.

Le suspect a été arrêté alors qu'il tentait de prendre la fuite. Son véhicule était déjà recherché par la police de Bridgeport en raison de son implication dans des accidents un peu plus tôt dans la journée.

Aucun blessé n'a été signalé dans ces accidents. L'homme a raconté aux autorités qu'il était poursuivi, mais il n'a pu fournir aucune preuve à l'appui de ses déclarations.

Wayne Rooney en découvreur de talents pour la télévision :

Le footballeur anglais Wayne Rooney va jouer le rôle d'un juge chargé de détecter de futurs talents du ballon rond, dans le cadre d'une émission de télé-réalité.

Rooney, 22 ans, va aider à trouver 50 stars potentielles dans cette nouvelle émission britannique, dont les deux meilleurs s'affronteront pour un prix dont le montant n'a pas été révélé.

La série intitulée "Wayne Rooney's Street Striker", qui sera diffusée sur la chaîne numérique par abonnement Sky One, donnera également un aperçu de la vie de l'attaquant de Manchester United avec sa nouvelle épouse Coleen, qu'il a épousée au début du mois en Italie.

"La concurrence est très forte et nous allons sans aucun doute découvrir de nouveaux talents étonnants", assure Donna Tabere, une responsable de la chaîne.

Il brûle sa voiture pour protester contre le prix de l'essence :

Un Allemand a arrosé sa BMW d'essence avant d'y mettre le feu pour protester contre la hausse des prix des carburants, a annoncé la police vendredi.

Agé de 30 ans, cet homme au chômage a garé sa voiture, un modèle de 1995, sur la pelouse du centre des congrès de Francfort vers 7h30, selon Karlheinz Wagner, porte-parole de la police.

Il est ensuite sorti, a vidé un jerrycan d'essence sur le véhicule et y a mis le feu. Lorsque les pompiers sont arrivés sur place, la voiture n'était déjà plus qu'une carcasse calcinée.

Originaire de Bavière, l'homme dont l'identité n'a pas été révélée, a expliqué à la police qu'il n'avait plus les moyens d'utiliser son véhicule à cause de l'augmentation du prix de l'essence.

Un litre d'essence ordinaire coûte désormais environ 1,55 euro en Allemagne. La police a ouvert une enquête pour déterminer si l'homme pourrait être inculpé pour violation de la législation sur l'environnement, a précisé M. Wagner.
********************************************************************

*****************************************************************

Titre : Ours de compagnie
Écrit le 27.06.2008 

Un homme de 35 ans ayant recueilli un ourson orphelin a été emprisonné pour violation des lois sur la vie sauvage. Confié à un zoo, le jeune ours refuse depuis de se nourrir.

Ram Singh Munda, père d'une petite fille de 6 ans, a ramené l’animal chez lui après la mort de sa femme. L’histoire, présentée comme un joli conte de fées par la télévision locale, a alerté les gardes-forestiers qui ont arrêté et emprisonné l’homme. L’ours a quant à lui été confié à un zoo mais refuse de se nourrir.

Les associations de défense des droits des animaux locales tentent de faire libérer l’homme pour arranger la situation. En cas de succès, Ram Singh Munda pourrait même se voir confier un poste de soigneur en chef dans un centre de réhabilitation pour animaux sauvages à Bhubaneswar.

Source : Zigonet.com

*******************************************************************

***************************************************

Titre : Avion Lego
Écrit le 26.06.2008


Le plus grand avion Lego du monde ne pouvait être qu’une réplique de l’A380, le plus grand des avions de ligne construit par la célèbre compagnie aéronautique européenne Airbus.

Construit à l’échelle 1 : 25 par l’équipe de constructeurs professionnels du parc Legoland de Billund au Danemark, la version Lego de l’A380 de la Singapore Airlines mesure approximativement 2,9 mètres de long, 3,2 mètres de large et 1 mètre de haut. D’un poids total de 125 kg, il a nécessité l’utilisation de 100 kg de briques Lego (75 000 pièces) de huit couleurs différentes.

Au total, ce ne sont pas moins de 600 heures de travail qui auront été nécessaires à l’équipe du parc pour construire cette maquette.

La vidéo : www.dailymotion.com/swf/x5v9ce
***********************************************************
Titre : Gilet célèbre
Écrit le 26.06.2008


Un gilet de sauvetage du Titanic a été vendu 68.500 dollars (44.000 euros environ) mercredi soir lors d'enchères organisées à New York par la maison Christie's.

Ce gilet garni de liège, conservé dans un état pratiquement intact, a sans doute été découvert à terre par un fermier d'Halifax après le naufrage le plus célèbre de l'histoire du transport maritime.

Le Titanic a sombré en avril 1912 après avoir heurté un iceberg lors de sa traversée inaugurale entre le port britannique de Southampton et New York; quelque 1.500 personnes ont péri dans le drame.

Christie's estimait l'objet mis en vente mercredi entre 60.000 et 80.000 dollars. L'année dernière, un autre gilet de sauvetage du Titanic avait été adjugé à Londres pour 119.000 dollars.

Selon Gregg Dietrich, spécialiste de l'histoire maritime, il ne resterait que six gilets de sauvetage du Titanic.

*******************************************************

*******************************************************

Titre : Membre du CCL
Écrit le 25.06.2008

Il décapite ses proies et les saigne: depuis un an, un tueur en série de lapins sème la panique chez les éleveurs de la Ruhr et rend chèvre la police allemande.

L'auteur présumé de ces massacres "agit la nuit, ouvre les clapiers, décapite les rongeurs avec un objet tranchant et emporte leur tête et leur sang", indique à l'AFP Volker Schütte, le porte-parole de la police de Bochum près de Witten, la commune où le premier cas a été signalé fin mai 2007.

Depuis, 11 cadavres décapités de lapins domestiques ont été retrouvés dans 10 jardins de particuliers à Witten, tandis que huit autres ont disparu de leurs clapiers.

"Les faits ont tous eu lieu dans un rayon de cinq km et se reproduisent systématiquement à l'identique", explique M. Schütte.

Dans la ville voisine de Dortmund, la police a aussi dénombré jusqu'à présent 18 décapitations dans 12 propriétés différentes. La dernière découverte macabre remonte au 2 mai.

De quoi affoler les 400 éleveurs de lapins de la zone concernée même si pour l'instant, le guillotineur ne s'attaque qu'à des clapiers contenant un à trois lapins. "Nous sommes préoccupés et avons renforcé la sécurité de nos clapiers", affirme à l'AFP Willi Naumann, président de la fédération locale des éleveurs de lapins. "C'est triste pour les enfants de voir leurs animaux de compagnie finir de la sorte".

Le sentiment d'insécurité est à hauteur des primes promises à celui qui mettra la main sur le bourreau: 15.000 euros récoltés par la fédération des éleveurs et auprès de particuliers.

"Un montant rarement proposé pour élucider des homicides et totalement inédit pour des affaires de criminalité animale", fait observer M. Schütte.

Une commission d'enquête, composée de cinq experts de la police criminelle, a été créée début avril pour retrouver l'inconnu. Mais malgré plus de 300 interrogatoires menés dans la région et des patrouilles nocturnes, la police ne dispose d'aucun indice.

"L'affaire reste un mystère" car le tueur de lapins, "un homme de la région qui déteste profondément les animaux", n'a laissé aucune emprunte génétique, souligne M. Schütte.

Ce qui est sûr, c'est que ces décapitations portent bien la signature d'un être humain, selon les résultats d'une autopsie réalisée en mai sur un lapin.

Et qu'elles suscitent un début d'intérêt médiatique international comme bien des spéculations. "Satanisme, vampirisme ou défis d'adolescents", ces trois thèses vont bon train au sein de la population, selon M. Schütte.

Pour tenter d'en savoir davantage sur cette énigme de "zoocriminalité", sans précédent dans la région, "la BBC était sur place la semaine dernière", affirme le porte-parole.

Des associations de défense d'animaux ont conseillé aux propriétaires de lapins de les rentrer chez eux la nuit.

La police n'exclut pas que l'inconnu espionne les jardins pour dénicher les clapiers en grossissant par exemple les plans satellites sur internet pour localiser ses proies.

"On attend qu'il recommence", dit M. Naumann. Et la police espère qu'avec un peu de chance, il commettra une erreur ou sera pris en flagrant délit.
************************************************

*******************************************************

Titre : Pigeon transporteur
Écrit le 25.06.2008

Des détenus endurcis d'une prison de Marilia, dans l'Etat de Sao Paulo ont dressé des pigeons à transporter de la drogue et des téléphones portables, a rapporté mardi le journal O Globo.

Ces pigeons qui font leurs nids sur le toit de la prison, près des fenêtres des cellules, ont attiré l'attention des gardes car ils volaient de façon étrange, selon ce journal.

Les suspicions des agents se sont confirmées quand une femme qui était venue voir son mari détenu a tenté de sortir de la prison avec deux pigeons cachés dans une boîte. Les oiseaux avaient à leurs pattes des sachets qui servaient à transporter de la drogue ou des pièces détachées de téléphones portables.

Selon O Globo, les agents pénitentiaires avaient déjà constaté une augmentation des saisies de drogue et de portables dans les cellules des prisonniers, mais ils ignoraient comment ce matériel entrait dans la prison.
*********************************************************

*******************************************************

Titre : Sous-vêtement vital !
Écrit le 24.06.2008

Une randonneuse américaine coincée pendant près de trois jours dans les Alpes bavaroises a été secourue après avoir réussi à signaler sa présence grâce à son soutien-gorge, a rapporté la police allemande lundi.

Jessica Bruinsma, 24 ans, originaire du Colorado, a été récupérée par un hélicoptère jeudi dernier après avoir attiré l'attention de bûcherons en attachant son soutien-gorge au câble d'un téléphérique utilisé pour transporter du bois jusqu'au bas de la montagne.

"C'est une fille très intelligente et elle a agi de manière très astucieuse", a souligné Lorenz Rasp, un policier de Berchtesgaden. "Elle a gardé sa chemise et sa veste pour ne pas avoir froid, mais a pensé que le soutien-gorge pourrait servir de signal."

Cinq hélicoptères et 80 sauveteurs avaient été mobilisés pour retrouver la jeune femme, disparue le 16 juin lors d'une randonnée près de la frontière autrichienne.

Après avoir perdu son chemin dans le mauvais temps, elle a fait une chute de cinq mètres, tombant sur un surplomb rocheux, où elle a passé 70 heures. Elle était blessée à la jambe et à l'épaule, a précisé M. Rasp.

Mais le câble du téléphérique, qui se trouvait hors service, était à sa portée... Lorsqu'il a été réparé jeudi, le soutien-gorge est descendu jusqu'à la base de la montagne où un employé, au courant de la disparition, a immédiatement appelé la police.

***********************************************************

**********************************************************

Titre : Passion des animaux
Écrit le 23.06.2008

Un Japonais, amoureux fou des animaux, a poussé sa passion jusqu'à dévaliser des épiceries, un masque de chien sur le visage, afin d'entretenir la ménagerie installée dans son appartement.

Takaharu Kawata, 28 ans, surnommé "l'homme-chien" par les médias, a été arrêté à Osaka (centre-ouest) après une série de hold-up qui lui aurait rapporté au total 587.000 yens (plus de 3.500 euros), a annoncé lundi un porte-parole de la police.

M. Kawata a déclaré "avoir eu recours aux vols parce qu'il adorait les animaux et n'avait plus assez d'argent pour nourrir ses deux chiens, cinq chats, cinq tortues, deux serpents et ses poissons tropicaux".

Une caméra de surveillance a filmé le suspect au cours d'une agression, le visage dissimulé derrière un masque de chien noir et blanc, brandissant un couteau.

"Après avoir regardé la télé, il s'était dit qu'il était très simple de commettre un hold-up juste sous la menace d'un couteau", a indiqué le porte-parole.

M. Kawata était au chômage et vivait de ses 120.000 yens (720 euros) mensuels d'aide sociale. Son loyer lui coûtait 50.000 yens et il a expliqué aux enquêteurs que le reste ne leur permettait pas de vivre, lui et ses animaux.

L'ami des bêtes ne portait plus son masque le jour de son arrestation, car l'un de ses chiens, acheté avec l'argent volé, l'avait déchiré, a-t-il expliqué aux enquêteurs.

Après son arrestation, ses animaux ont été confiés à une animalerie.

******************************************************

Titre : Il s'ennuyait...
Écrit le 23.06.2008

Un adolescent allemand de 13 ans, qui par ennui avait emprunté la voiture automatique de sa grand-mère pour "découvrir un peu le monde", a parcouru 800 kilomètres avant d'être retrouvé près de Paris, a indiqué dimanche un porte-parole de la police d'Ostrhauderfehn (nord-ouest).

Avant de prendre le volant, Jan-Ole avait pris soin de laisser un mot à sa famille: "Ne vous faites pas de soucis mais c'est trop ennuyant ici, je voudrais découvrir un peu le monde", selon le quotidien Bild am Sonntag.

Résidant avec ses parents, sa grand-mère et sa soeur de 18 ans à Ostrhauderfehn, une commune de 11.000 habitants du nord-ouest de l'Allemagne, le collégien avait prévu de se rendre à Dénia, une ville espagnole sur la Costa Blanca, où il avait vécu trois ans.

Trente-huit heures après son départ et après avoir parcouru 800 kilomètres via Amsterdam, Rotterdam, Bruxelles, son périple qui remonte à une dizaine de jours, selon la police, s'arrête finalement aux portes de Paris, à Estrées-Saint Denis: Jan-Ole se trompe de pompe à essence, utilise du diesel à la place du super. Sa voiture ne démarre plus et le gérant de la station alerte la police.

Dans ses bagages, le garçon avait emporté outre des vêtements, un éléphant en céramique de la collection de sa mère, une photo de famille, 100 euros, sa play-station. Et le disque dur de son ordinateur pour que personne ne puisse rechercher l'itinéraire qu'il avait confectionné.

Jan-Ole, alors en stage chez un installateur de chauffage, affirme dans le journal populaire avoir roulé constamment à 140 km/h et avoir été doublé à un moment par une voiture de police qui "n'a rien remarqué".
*********************************************************

*********************************************************

Titre : Vieille économe
Écrit le 23.06.2008

Méfiance envers les banques ou réflexe de thésaurisation? Une Allemande de 86 ans a caché 600.000 euros en liquide dans une boîte à chaussures, a indiqué dimanche un porte-parole de la police de Passau, en Bavière (sud-est).

Au moment de son transport à l'hôpital de Vilshofen, la vieille femme avait insisté auprès des ambulanciers pour emmener une boîte à chaussures.

Le personnel hospitalier a ouvert la boîte qui renfermait 600.000 euros en billets, selon le porte-parole.

Le butin a été mis sous verrous dans un placard à médicaments. Le lendemain matin, le curateur, qui voulait récupérer l'argent pour le déposer à la banque, n'a compté que 540.000 euros.

La police criminelle doit désormais déterminer si le personnel médical a mal calculé, sous le choc, ou s'il y a eu vol, selon le porte-parole.

******************************************************

*******************************************************

BISOUS