Titre : Pas cher !!!!
Écrit le 31.05.2008

Dans la petite station-service anonyme datant des années 60 à Ilulissat, dans l'ouest du Groenland, les 4x4 défilent pour faire le plein d'essence à ...3,77 couronnes danoises le litre, c'est à dire 60 centimes d'euros.

"Et encore je trouve le prix un peu élevé", dit Julius Saldgreen, 49 ans, au volant de sa jeep, qui vient de chercher ses deux filles à l'école.

Pourtant il ne s'agit ni de promotion ni d'opération coup de poing, mais de prix normaux au Groenland, la plus grande île au monde, peuplée de 57.000 habitants seulement.

A titre de comparaison, le litre de sans plomb 95 s'est vendu 1,52 euro en France et 1,49 euro en Allemagne cette semaine. Et le diesel 1,45 et 1,48 euro respectivement.

Le gouvernement local du Groenland, territoire danois d'outre-mer qui bénéficie d'une autonomie interne depuis 1979, a décidé depuis longtemps d'avoir le monopole de la distribution d'énergie, détaxant non seulement le super, mais aussi le gazole et le mazout pour le chauffage.

"Nous le faisons afin de venir en aide notamment aux chasseurs et pêcheurs qui ont de faibles revenus, et parce que les conditions de vie en Arctique sont difficiles avec de longs hivers très rigoureux", a expliqué à l'AFP Hans Enoksen, chef du gouvernement local groenlandais.

Pour maintenir ces bas prix hors taxes même dans les coins les plus reculés de l'île, le gouvernement local a signé des contrats longue durée à prix stable avec les compagnies pétrolières et entreposé d'énormes quantités de pétrole dans ses nombreux réservoirs disséminés le long de ses côtes.

Une "attitude sage" saluée par les Groenlandais. Mais certains sont mécontents, à l'instar de Jan, l'un des 30 chauffeurs de taxi d'Ilulissat, qui trouve que "le prix du carburant a trop augmenté ces derniers temps", de 5 oeres (centimes de couronnes) par litre.

Per, son collègue ne partage pas cet avis, estimant le prix à la pompe à sa juste mesure. "Mais il ne faudrait pas qu'il atteigne les 5 couronnes comme c'était le cas il y a quelques années, ce qui avait entraîné notamment des protestations des pêcheurs qui ont bloqué l'usine de conditionnement des produits de la mer Royal Greenland afin de l'obliger à augmenter ses prix d'achat du poisson, seul moyen de contrer la hausse du gazole".

"Une augmentation des prix de l'essence conduirait à une hausse des prix de transport, et une relance de l'inflation. Elle pénaliserait les consommateurs, et surtout les pêcheurs et chasseurs déjà touchés par le réchauffement climatique qui menace leur gagne-pain", explique-t-il.

A Ilulissat, ville classée au patrimoine mondial de l'humanité, dans le port de pêche où sont amarrés des bateaux colorés pêchant flétan et crevettes, les pêcheurs paient leur gazole au quai au même prix que l'essence.

"Sinon on aura du mal à joindre les deux bouts d'autant que le réchauffement climatique fait reculer le glacier d'Ilulissat", parmi les plus actifs dans le monde, déversant ses icebergs qui se brisent en mille morceaux et tapissent le fjord, "où on a beaucoup de mal à naviguer en ce moment et placer nos lignes", explique Knud Kruse, 41 ans, pêcheur depuis l'âge de 19 ans.

"Je pense que nos dirigeants comprennent bien qu'on a besoin de carburant bon marché sinon ce serait étouffer ce métier, le premier des insulaires depuis la nuit des temps", estime-t-il, car "lorsqu'on nous paie le flétan à 6,25 couronnes (90 centimes d'euros) le kilo, la moindre augmentation du gazole nous touche de plein fouet".
*********************************************************************

*****************************************************************************

Titre : Bonne pub !
Écrit le 02.06.2008

Un écrivain indonésien a jeté 100 millions de roupies d'un avion dimanche pour promouvoir son nouveau livre.

Environ 500 habitants de Serang, une ville située à 75 km à l'ouest de Djakarta, se sont précipités sur les billets.

La somme représente au total plus de 10.000 dollars dans un pays où des millions de personnes vivent avec moins de deux dollars par jour.

Les autorités avaient interdit à Tung Desem Waringin de jeter ses billets au-dessus de la capitale.

En 2005, l'écrivain avait fait la promotion de son premier livre, un best-seller, en parcourant à cheval les grandes rues de Djakarta déguisé en l'un des plus célèbres héros de guerre du pays.

*******************************************************************************

Titre : Petite boulette
Écrit le 02.06.2008 

Une mallette contenant 1,2 million de dollars (environ 975.000 euros), a été abandonnée samedi à l'aéroport international Eldorado de Bogota, vraisemblablement par un passager en provenance de Panama, a annoncé la police.

Le bagage avait été spécialement aménagé pour camoufler l'argent, essentiellement des billets de 100 dollars, selon un responsable de la police, le colonel Enrique Rodriguez.

La législation colombienne limite à un maximum de 10.000 dollars (ou l'équivalent en une autre monnaie) la somme en liquide pouvant être transportée par un passager, de nationalité colombienne ou étrangère.


******************************************************************************

Donner à manger au bébé...

***************************************************************************

Titre : Question d'intelligence
Écrit le 04.06.2008

Plus les mouches sont bêtes plus elles vivent longtemps, a affirmé mercredi un laboratoire suisse, qui suppose qu'une activité accrue du cerveau se paie en termes d'énergie vitale.

Deux professeurs du département d'écologie et évolution de l'Université de Lausanne (ouest), Tadeusz Kawecki et Joep Burger, ont découvert "une corrélation négative entre une amélioration des capacités d'apprentissage de la mouche et sa longévité", selon un communiqué de l'institution.

Les chercheurs, qui publient les résultats de leur étude dans la revue "Evolution", ont partagé en deux groupes une population de mouches provenant de la région de Bâle (nord).

Un groupe est resté à l'état naturel, un autre a été sélectionné en vue d'une amélioration de ses capacités d'apprentissage: pour doper l'intelligence de ces insectes, les chercheurs leur ont ainsi appris à associer une odeur de nourriture avec un goût, plaisant ou non, ou encore à lier un choc perçu en laboratoire avec une odeur précise.

Au bout de 30 à 40 générations, les savants ont ainsi produit des mouches qui apprennent mieux et mémorisent plus longtemps.

Or, l'expérience a montré que les mouches restées à l'état naturel présentaient une meilleure longévité (50 à 60 jours en moyenne) que celles du groupe sélectionné. "En d'autres termes, plus la mouche devient intelligente, moins longtemps elle vit", selon le communiqué.

Les chercheurs supposent que le vieillissement des mouches est accéléré par une activité neuronale plus soutenue qui crée des dégâts. "Cela expliquerait pourquoi les mouches, comme la plupart des autres animaux, n'ont guère développé leurs capacités neuronales", soulignent-ils.

Sachant que le cerveau consomme 20 à 25% de l'énergie des être vivants, on comprend que les animaux dotés d'un cerveau moins gourmand vivent plus longtemps, selon l'étude.

[Note du modo rédacteur] Le parallèle peut bien évidemment être fait entre l'homme et la femme. On comprend mieux maintenant pourquoi les femmes vivent plus longtemps... :]
********************************************************************
 

********************************************************************

*********************************************************************