/* */

Titre : Le poisson était trop gros
Écrit le 11.05.2008

Une nageuse américaine se trouvait en convalescence après qu'un pélican l'ait violemment heurtée au visage en plongeant pour pêcher, au large de la Floride.

Debbie Shoemaker se baignait tranquillement jeudi, près de Saint-Pétersbourg en Floride, lorsque le bec de l'oiseau lui a soudainement entaillé le visage.

L'accidentée a dû subir vingt points de suture. Le pélican, lui, est mort.

Le chef des pompiers de Saint-Pétersbourg a admis qu'il n'avait encore jamais entendu parler d'une collision pareille.

Un expert animalier a émis l'hypothèse que l'oiseau voulait plonger pour se nourrir mais a foncé sur Debbie Shoemaker par accident.

La blessée, âgée de 50 ans, a pu rentrer chez elle vendredi.
********************************************************************************************************

***************************************************************************************************************************

Le lundi 12 mai 2008

 

Attaqué par un requin blanc, il survit en lui

mettant un doigt dans l'oeil


Un requin blanc à l'aquarium de Monterey Bay, en Californie.
Photo AP
 

Cyberpresse

Jason Cull a survécu à l’attaque d’un requin blanc, près d’une plage de la côte sud-ouest de l'Australie, en lui mettant un doigt dans l’œil après que celui-ci eût arraché une parte de sa jambe gauche.

«D'abord, j'ai cru que c'était un dauphin», a confié l’adolescent au journal The Australian, qui publie ses propos lundi. «Je me souviens juste d'avoir été traîné en arrière. J'ai essayé de trouver ses branchies mais j'ai trouvé son oeil et j'ai enfoncé mon doigt dedans.»

Avant de lâcher prise, le requin avait toutefois réussi à arracher la moitié de son mollet gauche, et à le blesser au genou et à la cuisse.



Source: Reuters

*********************************************************************************************************

**********************************************************************************************************

Le lundi 12 mai 2008

 

Un Japonais trempé d'essence fume lors d'un interrogatoire et s'enflamme


Photo archives Bloomberg News
 

Agence France-Presse

Tokyo

Un homme est mort brûlé au Japon, après s'être transformé en torche vivante au contact de la flamme d'un briquet prêté par un policier, qui lui avait permis de fumer alors que ses vêtements étaient trempés d'essence, ont annoncé lundi la police et la presse.

Hifumi Kubota, 45 ans, avait été emmené samedi pour être interrogé au poste de police de Nagoya, après une plainte de sa femme contre son comportement violent.

Juste avant d'être emmené, il avait eu le temps de s'asperger d'essence sous les yeux des policiers, selon un porte-parole de la police.

Au poste, M. Kubota a refusé de changer de vêtements et demandé de fumer pendant son interrogatoire, a précisé le quotidien Yomiuri.

Malgré l'interdiction de fumer au poste de police, et en dépit surtout de l'état des vêtements du suspect, un policier lui a donné une cigarette et un briquet.

Dès la flamme allumée, M. Kubota s'est transformé en torche vivante, selon le journal.

Le porte-parole de la police a refusé de donner davantage de détails, mais expliqué que le grand brûlé avait été transféré immédiatement à l'hôpital, où il est décédé le lendemain des suites de ses blessures.

************************************************************************************************************

*********************************************************************************************************

Et les boulets de la semaine sont...

VANCOUVER - Une famille philippine qui venait d'immigrer se souviendra de sa première journée au Canada: elle a pris un avion en oubliant derrière elle son bébé de 2 ans, ont rapporté des médias locaux.

Le famille qui venait d'arriver à Vancouver (ouest du Canada) en provenance des Philippines avait dû réorganiser ses bagages trop lourds et n'avait plus que quelques minutes pour attraper un vol de correspondance pour Winnipeg, dans la province du Manitoba (centre). Dans la précipitation, les membres de la famille se sont séparés, a expliqué le père Juan Parreno au Vancouver Sun. Il pensait que le bébé était avec sa femme et les grands-parents de l'enfant, tandis que ceux-ci pensaient l'inverse.

Comme ils disposaient de place séparées dans l'avion, les membres de la familles ne se sont pas rendus compte qu'ils avaient laissé le jeune garçon derrière eux. Pendant ce temps, un employé de l'aéoroport avait découvert le bambin abandonné et des responsables d'Air Canada avaient entrepris des recherches pour retrouver les parents, une tâche d'autant plus compliquée qu'aucune disparition n'avait été signalée.

L'enfant voyageant sur les genoux de ses parents, la compagnie ne s'était pas aperçue non plus qu'il lui manquait un passager.

Finalement la compagnie a déduit que les parents devaient être des Philippins se rendant de Vancouver à Winnipeg et ont pu les faire prévenir par l'équipage. A l'arrivée à Winnipeg, le père a été remis dans un avion pour aller récupérer son fils.

Le garçonnet l'attendait patiemment dans les bureaux de la compagnie aérienne avec des jouets dénichés par le personnel pour l'occuper.

"Nous ne pensons pas qu'un incident pareil se soit déjà produit sur un vol d'Air Canada", a déclaré une porte-parole de la compagnie citée par le quotidien The National Post.

Source : AFP

***************************************************************************************************************

******************************************************************************************************

Mes amis je tiens a vous dire qu'en ce moment je suis moins présente mais je m'arrange toujours pour laisser un com a vos alertes ,surtout n'arrêtez pas de m'en envoyer(j'adore!) .

Je voulais surtout vous dire que c'est pas par ce que je suis moins là ,que je ne pense pas a vous.

Merci de passer me lire!

Plein de bisous