Titre : Essencos, le Dieu du pétrole
Écrit le 04.05.2008


A une station d'essence Shell de Washington, une demi-douzaine de fidèles, les mains jointes et la tête courbée, prient avec ferveur pour que le prix de l'essence redescende.

"La semaine dernière à cette station, le gallon (3,78 litres) d'essence était à 3,51 dollars. Maintenant il est pratiquement à 3,60 dollars, cela fait 9 cents de plus en une semaine", s'exclame Rocky Twyman, qui a fondé la semaine dernière le groupe "la Prière à la pompe" pour implorer le ciel de faire baisser les prix.

"Seigneur tout puissant, viens à nous et donne-nous de la force pour que nous fassions baisser ces prix de l'essence trop chers", déclame M. Twyman, suivi par de fervents "amen" de ses acolytes.

"Mon Dieu, les prix ont monté à cette pompe depuis la semaine dernière. Nous savons que tu es capable, que tu as tous les pouvoirs du monde", continue-t-il avant que ses compagnons -- une ancienne Miss Washington, un petit entrepreneur, et deux bénévoles à la soupe populaire locale -- entonnent un chant: "Nous aurons une baisse de l'essence, nous aurons une baisse de l'essence !".

"La prière est la réponse à tous les problèmes. Nous appelons Dieu pour qu'il intervienne dans la vie de ces gens égoïstes et avides qui font monter les prix", explique-t-il.

Selon lui, avec la hausse des prix de l'énergie, "il y en a qui font beaucoup d'argent et c'est très, très mal".

Le week-end dernier, Rocky Twyman était à la tête d'un groupe de 200 personnes en prière devant des pompes à essence de San Francisco où le gallon atteint presque 4 dollars.

Pour Judy Dugan, de l'organisation de consommateur Consumer Watchdog, certains Américains en viennent à invoquer Dieu parce que le gouvernement ne semble pas se préoccuper de la flambée des prix: "C'est ce que vous finissez par faire quand vous n'avez personne à vos côtés et les consommateurs n'ont pas le gouvernement américain à leur côté, pour sûr".

Lors d'une audition jeudi au Congrès, élus et experts ont dépeint un sombre tableau des conséquences de la hausse des prix de l'essence et de l'alimentation, la plus forte depuis 17 ans.

Les Américains sont contraints d'adopter "un régime de récession", a déclaré la parlementaire Carolyn Maloney, soulignant que les ménages modestes remplaçaient désormais viande, poisson et légumes par des pâtes et des conserves.

Marcia Frazier-Foster a rejoint le groupe de prières parce que chaque jour elle fait un trajet de 53 km pour aller travailler: "Le coût de la nourriture a tellement augmenté. Ce qu'on nous donne à la banque alimentaire diminue. Le prix de l'essence a flambé et je dois dépenser plus pour mon trajet".

"Et pourtant, personne dans les hautes sphères n'est vraiment préoccupé par la hausse des prix de l'essence. Le président Bush ne croit même pas que nous soyons en récession", se plaint-elle avant de répéter les prières du guide: "ces prix vont tomber de la même manière que les murs de Jéricho sont tombés dans la Bible".
************************************************************************************************************

**************************************************************************************************************************

Un homme veut une commission pour faire face aux extraterrestres


Une enseigne annonce un stationnement pour les engins spatiaux sur l'autouroute des Extraterrestres dans le Nevada.
Photo AP

Associated Press

Denver, Colorado

Un habitant de Denver, inquiet à l'idée d'une éventuelle invasion d'extraterrestres dans la capitale du Colorado, a proposé la création d'une commission municipale chargée de travailler sur cette hypothèse.

Selon Jeff Peckman, cette commission de 18 membres devrait élaborer une stratégie pour «affronter les problèmes liés à la présence de créatures extraterrestres sur Terre».

Sa proposition a été mise à l'ordre du jour d'une réunion baptisée «critique et commentaire» prévue la semaine prochaine.

L'auteur de cette proposition saugrenue, âgé de 54 ans, doit par ailleurs réunir 4 000 signatures pour pouvoir la soumettre au scrutin de novembre.

******************************************************************************************************************************

************************************************************************************************************************************

Un Japonais réprimandé pour avoir visité des sites pornos 780 000 fois

Associated Press

Tokyo

Un fonctionnaire japonais a été rétrogradé pour avoir visité des sites Web pornographiques plus de 780 000 fois en neuf mois, pendant qu'il était au travail.

Un porte-parole du gouvernement de la ville de Kinokawa, dans l'ouest du Japon, a expliqué que l'employé en question a visité ces sites entre les mois de juin 2007 et février 2008.

L'individu, dont l'identité n'a pas été dévoilée, aurait visité des sites pornographiques 170 000 fois pendant le seul mois de juillet. Ses collègues ignoraient apparemment tout de ses activités.

Ses supérieurs n'ont découvert le pot-aux-roses que quand son ordinateur a été infecté par un virus et que son historique de navigation a été examiné.

En plus de sa démotion, l'employé a écopé d'une réduction salariale de 190 $ par mois.

***********************************************************************************************************************************

De beaux yeux...

****************************************************************************************************************************

Il tente d'encaisser un chèque de 360 milliards $ US

 

Photo AP
 

Associated Press

Fort Worth, Texas

La caissière d'une banque texane a soupçonné que quelque chose clochait quand elle a vu le nombre de zéros sur le chèque.

Après tout, il est peu courant de voir un client se présenter avec un chèque sur lequel on retrouve dix zéros.

Les policiers affirment pourtant que c'est l'escroquerie qu'a tenté de perpétrer Charles Ray Fuller, un jeune homme de 21 ans originaire de la ville de Crowley, près de Fort Worth, au Texas.

Fuller fait maintenant face à plusieurs accusations, notamment de contrefaçon, pour avoir essayé d'encaisser la semaine dernière un chèque au montant de 360 milliards $ US.

Fuller, qui a été remis en liberté moyennant une caution de 3700 $ US, affirme que la mère de sa petite amie lui a donné ce chèque pour lancer une nouvelle maison de disques, une affirmation que la femme réfute.

Fuller sera aussi accusé de possession illégale d'une arme et de possession de marijuana. Les policiers affirment avoir trouvé dans ses poches plus de 50 grammes de marijuana, une arme de poing de calibre .25 et un chargeur.

*************************************************************************************************************************************

Une noce qui tourne mal


 

Associated Press

Port Chester, New York

La musique n'adoucit pas toujours les moeurs. Une femme et son mari ont été arrêtés durant leur fête de mariage après que l'épouse eut saccagé des congas lors d'une querelle avec l'orchestre qui animait la réception. Elle a plaidé coupable de conduite inappropriée.

Fabiana Reyes, 41 ans, est également accusée d'avoir détruit un haut-parleur au cours de la dispute, le 5 avril dernier dans l'État de New York. Elle a écopé de six jours de prison, soit la durée de sa détention préventive, et a également dû payer 1500$ à l'orchestre pour les dommages causés.

Son mari, âgé de 42 ans, et leur fille de 21 ans, accusés d'avoir interféré dans l'arrestation de Mme Reyes, ont plaidé coupable jeudi.

Le couple était légalement marié depuis 1986 mais avait attendu avril dernier pour se marier à l'église.

****************************************************************************************************************************

BISOUS