**********************************************************************************

Titre : A 200km/h sur l'autoroute A10...
Écrit le 29.04.2008


Un automobiliste a été contrôlé dimanche soir à 200km/h alors qu’il regardait une vidéo au volant sur l’Autoroute A10 près de Tours.

"Le jeune conducteur de 21 ans qui avait placé un petit lecteur vidéo portatif sur le tableau de bord de son véhicule n’a même pas pris le soin de le retirer quand nous lui avons fait signe de s’arrêter au péage de Monnaie (Indre-et-loire)", a précisé lundi à l'Associated Press Jacques Bonnet officier adjoint de l’escadron départemental de sécurité routière.

"C’est la première fois que ce genre de situation se produit en Indre-et-Loire sur une voiture particulière. C’est beaucoup plus fréquent chez les routiers dont certains continuent de vivre dans leurs camions comme s’ils étaient chez eux. Ils regardent des DVD, jouent aux jeux vidéo et font même leur cuisine en conduisant. Nous avons du mal à les prendre car ils sont très haut dans leur cabine", a souligné l’officier qui "regrette que ces infractions ne soient passibles que d’une amende de 35 Euros. C’est peu au regard des accidents qu’elles peuvent engendrer", dit-il.

Le conducteur, originaire de la région parisienne, arrêté dimanche soir sera, lui, convoqué devant la justice au mois de juin. Titulaire du permis de conduire depuis moins de trois ans, il n’était pas autorisé à dépasser 110km/h sur autoroute. Son permis lui a été retiré sur le champ et sa voiture a été placée en fourrière.
***********************************************************************

*******************************************************************************

Titre : Vengeance explosive
Écrit le 29.04.2008


Un mari trompé qui avait donné rendez-vous à son rival a été interpellé lundi à Balzac (Charente) en possession de 30 kilos de dynamite, 30 litres d'essence, des détonateurs, des cordons détonants et une arme de poing de gros calibre, a-t-on appris auprès des gendarmes de Charente.

D'après les premiers éléments de l'enquête, le mari trompé, qui a été placé en garde à vue, avait donné rendez-vous lundi à l'amant de son épouse, sur une aire de repos située près de Balzac, au nord d'Angoulême, son véhicule recelant tout un arsenal à l'origine indéterminée.

C'est le rival, "paniqué", qui a alerté les services de gendarmerie, a indiqué le capitaine Christian Terrioux, de la compagnie d'Angoulême.

Le suspect, âgé de 59 ans et domicilié en Charente, a été interpellé vers 15H00, sans opposer de résistance, alors qu'il attendait sur le parking indiqué.

Selon la gendarmerie, "soit le mari attendait l'amant pour le faire sauter avec lui, soit le mari voulait se suicider devant l'amant". L'enquête devra déterminer les circonstances exactes de l'affaire.

Lors de leur intervention, les gendarmes ont mis en place un périmètre de sécurité, dévié la route départementale 737 pendant près de quatre heures et fait appel au service de déminage de La Rochelle pour prévenir tout risque d'explosion.
***********************************************************************

*******************************************************************************

Titre : Rase moi tout ça !!
Écrit le 30.04.2008

Un gouverneur du nord de l'Arabie saoudite a ordonné aux autorités de la région de punir les hommes qui flirtent avec des femmes en public en leur coupant les cheveux, selon l'édition demardi du journal "Al-Hayat".

C'est après avoir vu un groupe d'hommes aux cheveux longs en train de poursuivre de leurs assiduités des étudiantes qui sortaient de cours que le prince Fahd ben Badr, gouverneur de la région d'al-Jof, dans le nord du pays, a réagi.

Lors d'un rassemblement dimanche dans son palais de la ville de Skaka, le prince a donné l'ordre à la police d'appliquer la sanction à tous les jeunes reconnus coupables de flirt, y compris "les fils de gradés militaires et de fonctionnaires d'Etat", rapporte le journal saoudien. "Cette décision ne concerne pas les hommes qui passent leur temps libre dans les lieux publics sans faire de mal à personne", aurait précisé le prince.

L'Arabie Saoudite suit depuis longtemps des règles islamiques très strictes, séparant hommes et femmes en public. La Commission pour la Promotion de la vertu et la prévention des vices, un organe gouvernemental qui contrôle la puissante police religieuse du pays, est chargée de faire respecter ces règles.

Ses membres patrouillent dans les lieux publics pour s'assurer que les femmes sont voilées et ne portent pas de maquillage, que les deux sexes ne se mélangent pas, que les magasins ferment cinq fois par jour pour la prière et que les hommes se rendent à la mosquée et prient.

De nombreux religieux de ce pays conservateur du golfe Arabo-persique affirment que les hommes ne devraient pas avoir les cheveux longs car l'Islam interdit que les deux sexes prennent modèle l'un sur l'autre.

La nouvelle punition est la conséquence du "harcèlement répété des femmes dans les souks et à l'extérieur des écoles pour filles", a affirmé au journal "Al-Hayat" le cheikh Mubarak al-Rushoud, chef de la Commission dans la région d'Al-Jof. "La décision, cependant, ne concerne pas tous les hommes aux cheveux longs", a-t-il précisé.
**********************************************************************

********************************************************************************

Le lundi 28 avril 2008

 

À 7 ans, il dévaste un quartier au volant du bolide de sa grand-mère

Un garçon de sept ans est poursuivi pour vol de voiture aux États-Unis après avoir pris sans autorisation le véhicule de sport de sa grand-mère pour une virée, a annoncé la police.

Il n'aura fallu à l'enfant intrépide que huit petites minutes au volant du bolide pour causer quelques dégâts dans le quartier de Palm Beach Gardens vendredi. Le garçonnet a défoncé des boîtes aux lettres, heurté des véhicules garés ainsi que des panneaux de signalisation. Il n'a pas été blessé.

Selon la police, le garçon ne s'est arrêté que lorsqu'une roue s'est détachée. Le pneu avant droit n'a pas résisté à un énième choc contre un panneau de signalisation.

La porte-parole de la police Ellen Lovejoy a déclaré que les poursuites ne devraient pas aller plus loin. Le jeune chauffard a surtout été arrêté dans un souci de sécurité, pour le protéger d'un «comportement inadéquat pour un enfant de sept ans», a-t-elle observé.

*********************************************************************